Un je-ne-sais-quoi de rêve

 

 

9d8514_6bc5bdf4f3b4d6d001520a96d0c03bdb
 

Ces derniers temps, je me pose beaucoup de questions sur ce qu’est l’amour.

L’amour physique, et l’Amour inconditionnel.

Tu vois, moi, je ne pourrai pas me passer de l’amour physique pour n’être que dans l’inconditionnel. Je résonne avec le Coeur, je laisse la vibration m’atteindre, mais j’ai aussi besoin de contact, je n’ai pas du tout envie de me prendre pour un maître ascensionné. C’est pour moi une grosse connerie ça, de s’imaginer qu’on peut se percevoir comme ascensionné alors qu’on est bel et bien incarné.

– « L’Amour se vit de bien des façons, il n’existe pas une manière d’aimer, une manière de vibrer. »

– Je ne crois pas en l’amour que physique, parce que pour moi, l’Amour est le principe fondamental de la création de ma structure vibratoire. Alors rechercher un partenaire juste pour avoir un partenaire pour moi n’a aucun intérêt.

– « Tu as les atouts pourtant. »

– Oui, c’est vrai, je me rends compte que quand je sors de mon pyjama, je peux être très belle.

– « Tu es une jolie femme. »

– Merci, c’est gentil.

– « Tu as besoin de le savoir que tu es jolie. »

– Ah ?…tu crois ?

– « Oui, tu t’acharnes sur cette zumba, mais ton physique n’est pas à plaindre, et tu as déjà perdu tes kilos que tu te trouvais en trop. Ne forces pas trop veux-tu, penses plutôt à manger correctement, et pas si tard le soir, ce n’est pas bon pour toi et tu as déjà des difficultés à digérer certains produits. »

– Hum. Je vais essayer d’y faire attention.

– « C’est bien. »

– Merci. Pour tes mots et ton attention.

– « Tu es bien douce ce soir. »

– Oui, je trouve aussi. Je me sens très heureuse. J’ai des rêves pleins la tête, et je crois que je peux en réaliser certains d’entre eux.

– « Lesquels par exemple ? »

– Comme le fait de vivre plus tard dans une maison que moi je ferais construire comme j’ai envie, et puis vivre l’Amour aussi.

– « C’est quoi pour toi le bonheur ? »

– Pour moi, c’est être heureux, c’est rire.

– « As-tu connu le bonheur par le passé ? »

– Bah… je ne me suis jamais trouvé malheureuse, j’ai eu beaucoup de moments de bonheur. La vie m’a fait vivre aussi beaucoup de changements, mais je crois que ce qui est à venir pour moi est beau, et peut être bon. J’ai envie d’y croire, je ne sais pas pourquoi. Est-ce parce que j’ai ce nouveau projet de peintures médiumniques ou que j’ai trouvé un Etre qui me fait vibrer. Peut-être.

– « Et si rien ne se passe comme prévu ? »

– Bah…. hum…. j’ai envie d’y croire ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas senti des pépites dans mes yeux qui me disent « tu peux le faire ! »… alors, j’ai envie d’y croire…. de tout mettre en place pour tout essayer. Tu sais, c’est comme avec mon tout premier amour, je me souviens, j’avais envie d’y croire, jusqu’au bout, je n’ai pas lâché.

– « Mais rien ne s’est passé comme tu l’aurais souhaité. »

– Hum… c’est vrai. Je ne peux pas contrer ça !….hum… ce n’est pas faux…. mais va savoir pourquoi, ce soir, je ne suis pas inquiète…. tu sais, je me rends compte que je peux créer de belles choses, de beaux dessins… je ne me rendais pas compte avant que je pouvais faire tout ça… ça me choque même ! Et encore, j’appréhende vraiment l’étape peinture, j’en ai jamais fait…

– « Et tu n’avais jamais fait de dessins avant non plus. Tu n’avais jamais pris de cours. Nous t’aiderons à choisir les couleurs pour la peinture, et les textures aussi. Ne t’inquiètes pas. Tu pourras créer de beaux tableaux. C’est comme ton tout premier attrape-rêve, et regarde le dernier que tu as fait, ce n’est pas ton plus beau, mais la technique s’améliore. Regardes ton coup de crayon, revois tes tout premiers dessins, et le dernier. »

– Hum… je ne sais pas dessiner les loups… j’ai du refaire 3 coups de crayons en regardant vite fait sur internet.

– « Ne te sous-estimes pas ma douce. Ton coup de crayon devient de plus en plus fluide. Les autres s’en rendent compte aussi. »

– Ma famille ne sait même pas que je peux dessiner comme ça, et même ma cousine qui m’avait appris les bases du dessin, je suis sûre qu’elle ne le sait même pas… en même temps, je ne sais pas s’ils trouveraient que mes dessins ont une quelconque valeur.

– « Penses-tu que tes frères aimeront leurs cadeaux de noël ? »

– Oh oui !! C’est simple, mais je pense qu’ils aimeront… mes frères m’ont toujours encouragé de toutes manières…

– « Ils aimeront ton futur travail. »

– Tu veux me faire rêver là…

– « N’est-ce pas ? Rêver vous donne de la force, rêver vous donne envie d’aller de l’avant, de vous battre pour obtenir ce dont vous avez besoin pour développer votre avancée. Pour toi, il est temps de croire en tes rêves. »

– Tu sais, en même temps, mes rêves ne sont pas extraordinaires, je ne demande pas à vivre en gagnant l’euromillion.

– « Tu percevais tes rêves comme ton Coeur, loin et inaccessible. »

– Il faut bien être réaliste, non ? Les rêves ne font pas vivre parfois.

– « Et parfois, c’est la Volonté qui vous fait vivre. La volonté d’avoir quelque chose, la volonté de faire quelque chose de votre vie. Comment appelles-tu cela ? »

– La raison ?…..

– « Bien. Bonne nuit. »

– Tu veux dire que dessiner et peindre, c’est ma raison de vie dans cette incarnation ?

– « Bonne nuit Camille. »

– ah. hum. Bonne nuit. Merci pour tes mots.

– « Nous saluons ta douceur. Puisse – t- elle t’accompagner un temps certain. »

– Merci . Je te salue.

Tiens… je me demande encore qui c’était qui m’a soufflé ces mots… j’ai beau me creuser… je n’arrive pas à reconnaître l’énergie…

Enregistrer


Source: Les guides 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + vingt =