Un pas à la fois

30238611e144dba93fbb74bc449dffb9--life-photo-art-d

Bonjour à tous,

Depuis hier, j’ai eu le malheur de me faire un lumbago qui m’ait tombé dessus comme un cheveu sur la soupe. Je vous jure que celui là, je ne l’ai pas vu venir du tout… D’ailleurs, comme par hasard, il est arrivé le lendemain d’un grosse engueulade avec mes guides dans l’astral. Bon, pas de eux, mais de moi, disons que j’ai un peu perdu le contrôle et ça a pris un peu d’ampleur, comme à chacun de mes gros pétages de plombs.

Là, je me retrouve bloquée. Le monde est petit. Je ris un peu jaune, mais de toutes manières, ce n’est pas comme si je n’avais pas l’habitude.

Depuis ma période adolescente, les lumbagos m’accompagnent plus ou moins régulièrement, une fois par an en moyenne. Alors au fil des années, j’ai appris à m’en accommoder. Je connais les positions, comment gérer pour moins souffrir la nuit, et maitriser en terme de bloc son corps entier. En parallèle, je suis devenue une pro des récupérations de coussins à quatre pattes et du vidage de lave vaisselle en flexions parfaites et complètes. Bah quoi ? Vous croyez qu’un lumbago va m’empêcher de faire ce que j’ai décidé de faire ? Il y a un minimum quand même pardi !

Bref… dans ces moments-là, je me rappelle que le moindre accomplissement est un effort qui tient à être salué, et que une chose se fait l’une après l’autre.

C’est quand mon corps ne peut plus bouger que je réalise son poids et ma capacité à pouvoir malgré tout faire des petites choses. Pas des grosses, non, mais plein de petites en réalité. Ainsi, j’ai pu aussi vider mon frigo des bols moisis. Et je vous dis même pas la date du poisson qui trainait dans le fond de mon congel. Alors on peut me dire que je n’avais pas vraiment un lumbago. Si, mais simplement, si le bassin reste bien en place, et que le corps bouge sur un axe en particulier, cela permet de bouger malgré tout.

Aussi, rester debout fait moins mal que de s’allonger sur le dos, on peut sinon s’asseoir en bout de chaise ou sur un tabouret, perso, je préfère ce dernier, et si vraiment on souhaite s’allonger, optez pour vous placer sur un côté, jamais sur le dos, ce qui tire sur la cambrure naturelle et rajoute une pression musculaire. Il vaut mieux un bassin légèrement en biais sur une hanche car cela permet au passage de détendre légèrement la rigidité de la sciatique.

Après, bon.. chacun aura ses techniques bien sûr, comme on dit, la souffrance forge et nous oblige à revoir nos acquis.

D’ailleurs, vous pouvez prendre moitié HE fenouil et HE gaulthérie (moitié-moitié) avec un peu d’huile d’amande ou autre que vous avez sous la main. Ces deux huiles essentielles sont d’une synergie magnifique pour les douleurs. Jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas trouvé mieux comme soulagement.

La douleur nous aide à penser différemment, à aller au-delà de nous-même. Elle nous aide à reprendre conscience de nos limites et de nos capacités réelles et présentes. C’est quand je rampe à quatre pattes que je me dis que j’ai encore des cordes à mon arc. Je ne suis pas encore à terre. Enfin si, mais pas morte !

Oui, la souffrance est là. J’ai quand même mal. Mais je me rappelle aussi que c’est temporaire et que je dois écouter mon corps.

Certes, je boude mes guides à mort, mais ça ne doit pas m’empêcher de vivre. Un lumbago ne doit pas m’empêcher de continuer de vivre et d’aller à mon rythme.

La souffrance est un poids, soit, mais on oublie qu’on a aussi la capacité de la porter et de la transmuter, chacun à notre manière.

Bonne soirée

4 Comments

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Emilie,
      En fait, je vais chez un ostéopathe holistique, mais vraiment quand c’est la grosse-grosse crise, sinon j’attends de voir si avec mes huiles, le problème se résorbe, ce qui est le cas pour cette fois-ci.
      Aujourd’hui, cela va déjà beaucoup mieux, j’arrive presque à rester allonger sur le dos maintenant! par contre, toujours un peu raide, mais la douleur est presque partie.
      Merci à toi et bonne journée

  1. Heleneveil

    Bonjour Camille,

     

    Merci beaucoup pour le partage de tes réflexions et toujours avec ton humour qui me touche !

     

    J’espère que tu te portes mieux maintenant.

     

    Actuellement j’ai une petite douleur mais non physique et j’essaie de me souvenir de tous les conseils de Sylvie et de ses guides sur savoir trouver une bonne raison de sourire chaque jour . Alors ton article tombe à pic.

     

    Bisous

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Heleneveil,
      Prends soin de toi aussi 😉
      Je viens à l’instant de m’acheter une sorbetière. Je rêve de ma glace à la vanille cookies daugh sans lactose depuis une semaine. J’ai craqué.
      Ca va être bon ! Enfin je vais tout faire pour.

      Heureusement qu’il y a les petits plaisirs de la vie qui nous apportent bonheur et chaleur.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 2 =