Nettoyage des sinus

6acf27a90e707b0cde4d58fb2722a4d9

Tandis que je vagabondais depuis plus d’un heure à faire je-ne-sais-quoi qui concernait mon histoire personnelle, une entité m’interpella au moment où je fis une pause dans l’action à mener.

Seule son aura était présente. C’était comme avoir une sphère énergétique d’un mètre cinquante de diamètre qui lévitait à ma hauteur. Elle m’invita à regarder une pilule posée au sol sur une simple intention émise par son aura. De moi-même, je sus ce qu’elle voulait dire. Je tournai la tête et fixai l’objet en question.

-Drε_k it, dit-elle par télépathie tout en inscrivant une drôle de phonétique en double vision.

L’entité devait visiblement faire un gros ajustement de langage via mon canal pour ne pas arriver à traduire complètement en langage courant. Elle devait donc venir de loin.

-Drink it ? Quoi, ça ? demandai-je en pointant du doigt la pastille noire qui diffusait une lumière fluorescente de couleur verte. Hum… T’es sûr ? Ca a l’air chelou ton truc ! Ca va pas me faire du mal quand même ?

Elle articula :

– c’est pour t’aider, tu es malade… Ca ne peut pas être pire de toute manière.

-Hm.

En soi, ce n’était pas faux du tout. J’étais déjà malade et rien de mauvais et vicé émanait de la pastille, ni de l’entité d’ailleurs. J’avais beau sonder plusieurs fois, rien ne me voulait du mal.

-Drε-k, ordonna-t-il.

Je le ramassai, et hop, n’en fis qu’une bouchée. L’entité se rapprocha ensuite et ce qui devait être sa main m’attrapa par la mâchoire et me forca à pointer le nez au ciel. Quand il me sentit me débattre, il tiqua.

-Tsk. Don’t move.

Il resserra ses doigts et ma tête resta coincée. Je ne voyais toujours pas son corps, mais je le sentais comme si tout était palpable. Il m’enfonça une espèce de pschitt qui avait en son bout, un tuyau tout fin. Il alla aussi loin que possible dans ma narine et appuya sur une gâchette. Cela lança d’abord une cartouche qui une fois implosée dans mon sinus, émit une lueur verte. Cela devait être une version de la pilule avalée mais “spéciale narine”… Aussitôt projetée, il renfonça le pschitt et activa ce coup-ci, un système d’aspiration.  Il racla tant qu’il put dans le fond de ma narine, et aspira en prenant grand soin d’enlever tous les dépôts qui semblaient s’être déposés à cet endroit.

-Aie !! tu… fais mal… articulai-je avec une moue de bébé torturé.

-Not over… Wait.

Il retira le pschitt, et passa à l’autre narine. Il recommença le même processus après m’avoir décalé la tête d’un demi-centimètre. Plus il avancait dans le processus et plus je me disais qu’il était là pour me faire un soin énergétique. Lorsqu’il libéra enfin ma mâchoire, je respirai un grand coup et fus surprise de sentir à quel point je me sentais libérée. Je pouvais  prendre de l’air à pleines narines et cela n’était pas arrivé depuis plus de deux semaines.

– La vache !!! Wouaaaaa !! J’ai le nez débouché !!! Je peux enfin respirer par le nez !! Truc de dingue !! Trop cool ! Ca a trop bien marché tes pastilles et le raclage de fond de nez ! Merci beaucoup !! Tu m’as vachement aidé !! C’est trop bien !

Il me vit excitée comme une puce, l’air candide et amusé.

Le sourire pendu aux lèvres, je rouvris les yeux dans le lit, et fus immédiatement impressionnée. J’avais vraiment le nez totalement débouché. Mais vraiment. Les sinus étaient vraiment libérés, c’était incroyable. Et dire qu’à la base, j’avais pris froid, et comme à mon habitude, je faisais le strict minimum vital pour faire en sorte d’aller mieux, soit rien du tout. Mais avec son intervention, mon guide m’avait vraiment bien aidée. Les effets s’étaient répercutés dans ma vie matérielle, là, à mon réveil, dans mon propre corps humain et cela faisait un bien fou.

D’ordinaire, ils n’agissaient pas de manière aussi flagrante quand je tombais malade. Cela dit, je ne crachais pas dessus, bien au contraire. Je pouvais enfin bien dormir. Son intervention sonnait la fin de la période du nez bouché et des sinus encombrés. Grâce à lui, j’allais pouvoir maintenant passer des journées et des nuits tellement plus agréables…

Saviez-vous que durant cette période, je m’étais même demandée s’il était plus économique d’utiliser le rouleau de PQ ou les mouchoirs en sachant que les  mouchoirs pouvaient être utilisés jusqu’à 4 voir 5 fois, et que le PQ replié en 1 fois, voire 2 grand max. J’en étais arrivée à un point où j’avais envie de dérouler tout un rouleau pour commencer l’expérimentation et les calculs de fonction. Je regrettais presque de ne plus pouvoir le faire…

Toujours était-il qu’avec ce genre d’interventions, je me sentais dorlotée comme un bébé. Ils veillaient sur moi, et j’aimais ça. C’était inattendu, et jamais de moi-même j’aurai demandé ce genre d’aide. Ils prenaient les choses en main et j’aimais ce genre d’attentions, je me sentais protégée et choyée comme un bébé à chaque fois qu’ils se manifestaient de la sorte.

Il ne me restait plus que mon lumbago à traiter. Peut-être qu’en laissant trainer, j’allais pouvoir bénéficier d’un massage astral gratuit… Roh… Je n’oserai pas….si ?….

Related Post

4 Comments

  1. Liliane
    Coucou,

    Rhooo le bébé lol

    Tu sais on fait la même aux nourrissons pour désencombrer leur nez quand ils sont enrhumés.

    Ça fait toujours un bien fou quand ils nous aident comme ça

    Belle journée

  2. Heleneveil
    Bonjour Camille,

    J’ai bien ri à la fin. Et j’avoue que j’aimerais bien ton soin car là ça fait quelques temps que je traîne ma sinusite même si je croyais avoir réfléchi sur les raisons spirituelles d’une sinusite la dernière fois. Apparemment je n’ai pas encore bien intégré …

    En même temps c’est vrai que je n’ai même pas pensé à demander de l’aide ! Eh je vais tenter ça ! Eureka

    Bon Mardi !

     

  3. alexandre
    Bonsoir Camille,

    Suis désolé que tu sois autant malade. J espère que cela va s arranger pour ton lumbago. Ils sont super cool tes guides. T as raison d attendre, faut qu’ils travaillent un peu plus lol. Je te souhaite de guérir très vite bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + vingt =