Annonce de Printemps

 

Bonjour à tous,

Peu avant de me réveiller, c’est souvent que je remarque que c’est dans cette phase de sommeil que bons nombres de messages m’atteignent et que la communication se fait très clair avec ma guidance. 
 

Ce matin j’entendis très clairement :

“Au cours du mois de Février, tu rêveras d’un lever de soleil de mois de Mars aux couleurs profondes, ce sera alors pour toi le début d’une nouvelle expérience.”

Je vis un ciel grisâtre avec quelques lueurs matinales, je me demandais alors comment serait ce lever de soleil. Mais je verrais bien si je finis par voir ce rêve. 

Je ne sais que faire de ma guidance et comment vivre avec, comme me disait ma mère hier au téléphone, “il est très difficile de trouver son chemin et de savoir ce qui nous convient, parfois on propose des choses, mais vous n’ètes pas réceptif et puis d’autres choses ne vous parlent tout simplement pas. Il faut que tu fasses ce qu’il te plait, et puis si cela te convient, et bien c’est bien.” 

J’aime ce que me dit ma mère, parce qu’elle aussi se bat contre tous les jugements de sa famille et de ses proches qui ne cessent de la juger pour sa passion. Elle fait du vitrail et a une manière assez précise de comment vouloir le vivre. Mais tout le monde trouve bon de la “conseiller” et de lui dire comment faire. Et un soir elle me dit : “Que veux-tu que je te dise ma choute ? Que veux-tu que je te conseille ? Mais je ne peux pas te conseiller parce que je ne suis pas toi, j’aime des choses différentes, tu vois, je vois les choses différemment, alors comment pourrais-je savoir ce qui est bon pour toi et ce qui te convient ? Il faut que tu le fasses et puis tu verras bien. Toi seule saura si cela te convient vraiment.”

Ma mère est très sage et me dit vraiment de belles choses. Je crois que c’est parce qu’on lui a tellement mis des bâtons dans les roues pour mener sa vie comme elle le désirait qu’avec les années, que les choses importantes pour elle dans la vie sont de suivre sa voie et de suivre son coeur. J’admire la force de ma mère mais ô combien je sais la grande part de fragilité qui est aussi en elle. Ma mère essaie de transformer ses chagrins et de voir les autres choses à côté qui lui offre tant de bonheur. Ces 10 dernières années, qu’est-ce qu’elle a changé… c’est incroyable. En y repensant, plus le temps passe et plus je vois la sagesse de ma grandmère en ma mère. Parfois, elle a le recul que je n’ai pas, elle a la légèreté que je n’ai pas. Et clairement, elle a une force de dinosaure que je n’ai pas. Et cette force, ma mère m’a dit qu’elle l’avait trouvé pour nous, pour nous aider, pour nous protéger et pour nous offrir ce qu’elle croyait être bon pour nous.

Ah la force d’une mère… je vois tant de qualité chez ma mère dont certaines d’entre elles se sont particulièrement développées ces dernières années. Je pensais avoir des restes de conflits avec elle de quelques expériences passées ado, et bizarrement, plus j’y pense et plus je me dis que je la respecte de plus en plus. J’aime sa manière de me parler desfois. Elle dit qu’elle n’aime pas la philosophie et pourtant, lorsqu’elle me parle parfois, je la trouve bien plus sage que moi et surtout dans sa manière de le dire. Nan vraiment, ma mère évolue sans cesse. 

Bon bien sûr d’autres choses ne changeront pas chez elle, comme le fait qu’elle a toujours des problèmes avec son ordinateur, et quoi que, bizarrement, quand on regarde sur 10 ans, elle a quand même évoluée…

Je crois que le problème du changement se pose lorsqu’on souhaiterait que les gens changent tout de suite, toc ! là ! Paf ! A la minute près ! Mais ce n’est pas possible, parce que chacun évolue avec ses habitudes et ses propres mécanismes. Mais tout évolue toujours. Je me souviens que tous nos longs discours sur le divorce de mes parents a porté ses fruits mine de rien et que les gens finissent par se faire une raison, par accepter certaines choses même si cela prend du temps. 

Accepter demande parfois du temps tout simplement, parce que accepter demande parfois de se faire une raison, de se faire la raison que “c’est comme ça et qu’on peut rien y changer, que le passé est passé.” Avec ça, véhiculent les regrets, les remords et la mélancolie, voire toutes les autres émotions avec… 

Il ne suffit pas de dire qu’il faille accepter pour accepter. Mais de regarder les choses sous un autre angle, avec un autre sentiment.

Il y a une phrase de la série “Elementary” que dit Sherlock à Watson et qui m’a particulièrement marqué :
 

(entrain d’écouter le son des abeilles au coeur d’une ruche en méditant sur une enquète)

– Et puis qu’est-ce que c’est que ce son-bruit ? 

” Changer de sons environnementaux permet au cerveau d’agir différemment. Alors je me place dans un autre environnement pour déduire d’autres aspects de l’enquète. “

Je crois que cette phrase résume très bien comment une compréhension sur un aspect peut naître.

A toujours vouloir agir de la même manière et à réagir de la même manière, il n’est pas possible de vivre et comprendre des choses différentes. 

Alors ces derniers temps, j’ai choisi de changer d’habitudes et de faire d’autres choses, des petites choses différentes, comme danser toute seule dans mon salon de temps en temps en faisant tout ce qui me passe par la tête, ou de choisir mon huile essentielle à me mettre pour dormir ou de faire les courses en pensant à choisir les aliments qui ne me donneront pas mal au ventre, et à prendre soin de mon corps un peu tous les jours, parce que tous les jours, lui vit dans ce monde.

Je crois qu’une vie ne peut pas changer si nous, on n’accepte pas de changer. Et moi, j’ai envie maintenant de changer, parce que j’ai envie de vivre autre chose, une vie qui me ressemble et qui me rende plus légère et moins enfermée dans mes souffrances, qu’elles soient physique, comme mes lumbagos réguliers ou mentale sur mes regrets passés. 

Voilà, je choisis de vivre mieux. Je choisis d’arrêter de faire vivre à mon coeur des émotions qui le torturent, et je choisis surtout, d’aller mieux en arrêtant de garder toutes ces émotions négatives dans mon corps, parce qu’à chaque fois que je me masse le ventre, je me rends compte de tous ces noeuds, ces tensions, ce stress qui me rongent. 

Je crois qu’à un moment dans sa vie, si on veut vivre le bonheur, il faut mettre en place un agenda de bien-être en place parce qu’à répéter “je veux être heureuse” ne suffit pas, il faut aussi accepter de le vivre.

Aujourd’hui, je ne dis plus que je veux être heureuse, enfin, si c’est vrai ! Je veux être heureuse, mais je préfère me dire “Je mets du bien-être un peu tous les jours dans ma vie, je prends soin de moi un peu tous les jours.” 

Car je me dis que c’est peut être ça le bonheur, de se sentir bien un maximum de jours… 

 

Bonne soirée à tous

Enregistrer


Source: Les guides 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + douze =