Appartenir au clan des sorcières

ff73df8c4dc99f23b9d96448f729e69f--disney-movie-characters-disney-movies

Bonjour à tous,

Ces derniers temps, je vois passer des articles sur ce sujet, de nombreuses parutions aussi, et je m’interroge sur cette nouvelle vague.

Cela me laisse perplexe. J’appartiens au clan des sorcières, mais en soi, qu’est ce que cela veut dire “appartenir à un clan” ?

Nous pensons que cela définit ce que nous sommes, c’est à la fois vrai et faux. Par exemple, ce n’est pas parce que j’appartiens au clan des sorcières que j’y suis fourrée dans l’astral H24. Bien au contraire. Tout comme ce n’est pas parce que j’appartiens à ce clan que toute ma manipulation énergétique découle de cet enseignement.

Voilà, pour moi, l’appartenance à un clan définit une structure dans la manipulation des forces, mais la force elle, dépend de ce qui est en nous, et de ce qui nous est accessible. On peut donc voir l’appartenance comme un moule qui définit des règles.

Qu’est-ce qu’un clan ? comment se définit-il ? Quelles sont sa valeur et son éthique ? Ce n’est pas le clan qui fait ce que nous sommes, mais la force qui nous compose et la manière dont nous souhaitons l’exprimer. Le clan n’est que l’extériorisation d’un regard sur l’évolution et la manipulation des forces qui vivent en nous et autour de nous.

J’ai beaucoup de mal à voir tous ces articles qui catégorisent le clan des sorciers et sorcières selon les techniques, mœurs et traditions. Je n’ai rien contre, mais moi, je ne m’y retrouve pas. J’aime pouvoir faire comme je l’ai décidé et je n’aime pas qu’on me dise que telle ou telle pratique ne convient pas parce que ce n’est pas dans les règles. Je n’aime pas les règles, je n’aime pas les structures, et je n’aime pas qu’on me dise ce que j’ai le droit de faire ni comment je dois le faire. Exactement lorsque lorsque j’avais décidé que mon dragon entrerait au sein du clan des sorciers sans avoir été annoncé… Bah quoi ? Qui a dit que j’étais une enfant bien éduquée qui faisait tout dans les règles ?

Il y a les règles, les limites, et puis, il y a nos choix, ces choix qui vont définir ce que nous sommes.

L’appartenance à un clan est une structure qui offre un cadre d’expression, un cadre d’évolution, pour autant, elle ne nous empêche pas d’être ce que nous sommes bien au-delà des frontières de ce-dit cadre.

“Etre sorcier, c’est ça. Être sorcière, c’est ça.” Non. Être sorcier, c’est toi qui choisit de l’être, et comment. Tu choisis ton instrument, tu choisis tes affiliations, tu choisis le type de magie et tu choisis ta manière de faire la cuisine. Par contre, tu vas te retrouver à suivre la chimie alimentaire, à comprendre que les ingrédients fonctionnent d’une certaine manière entre eux, et que les synergies ont des alchimies. C’est cet ensemble qui sera encadré, c’est la pratique de la chimie alimentaire qui va donner naissance à un ensemble de règles et de lois fondamentales justement pour pouvoir créer des plats précis, pour obtenir un résultat particulier, résultat qui sera encadré et surveillé pour ne pas que l’on vienne à s’auto détruire.

Voilà être sorcier, c’est être cuisinier. Après, c’est à chacun de choisir s’il veut se lancer dans le métier, et la manière dont il souhaite le partager avec le monde.

Mais en réalité, chacun a le pouvoir de créer de nouveaux plats, tout comme chacun peut aussi choisir de se spécialiser dans un type précis. Je suis spécialisée dans les arts sombres, mais ce n’est pas parce que ma manière de pratiquer ne se retrouve pas dans les livres, que je suis à côté de la plaque pour autant.

Souvent, on pense qu’on fait mal parce que notre pratique ne rentre pas dans les cases des autres. Il faut simplement accepter d’être différent et que notre approche ne convienne pas nécessairement aux autres. Nous devons accepter que notre existence n’a pas  à être à l’image des autres. Nous pouvons aussi faire nos choix et incarner nos créations, chacun à notre manière.

Tout comme ce n’est pas parce qu’on m’appelle souvent dans l’astral pour les arts sombres que je ne fais que ça. En réalité, je dirai que je n’use de mes aptitudes de sorcières peu souvent par rapport à mes aptitudes angéliques.

La magie dépend du résultat. Notre manipulation va faire appel aux forces en nous parce que nous souhaitons aboutir à un résultat précis. C’est en fonction de ce résultat que la magie se manifeste et que nos affiliations se réveillent, nos appartenances par la même occasions.

On se rappelle de qui on est en découvrant ce que l’on souhaite réaliser par nos choix présents.

Bises

7 Comments

  1. Liliane

    Bonjour Camille,

    Tu as fait de bonhommes de neige ?

    Je partage complètement ton point de vue. Tu sais ça me fait penser à ces sororités dans les universités américaines, où le fait d’appartenir à un te fait coller à une conduite particulière mais heureusement qu’il y en a toujours une qui casse les codes mais qui se met aussi tout le groupe à dos… Fais gaffe les sorciers et sorcières pures sang vont te tomber dessus graaaahhhhhh lol

    Être authentique, être soi sans prétendre autre chose sans vouloir absolument coller à une étiquette c’est ce qui importe pour moi

    Merci pour cet article qui fait du bien, je fatigue moi aussi de voir ce genre de choses. C’est marrant les gens se battent contre les classes dans la vie de tous les jours mais ils vont s’y enfermer quand même sur le plan énergétique

    Belle journée

    1. Spiritual Flower

      Hello Lili,

      Merci pour ton petit mot ! Et non, malheureusement, pas assez de neige vers chez moi !!

      En te lisant, je me suis dit “ouf putain, je ne suis pas seule à le sentir !”.

      Bref, ça m’a un peu réconfortée, je t’avouerai…

      Bonne soirée

  2. alexandre

    Bonsoir Camille,

    Je partage entièrement ton point de vue, être sorcier ou sorcière ,ce n est pas se limiter a une seule manière de faire ou une seule technique. La magie est si vaste… Récemment, je me suis intéressé aux ondes de forme (symboles émettant une énergie) plus spécifiquement aux hexagrammes du yi King . Je les ai utilise en magie en combinant la visualisation et le pouvoir de l aimant pose sur ceux ci. L effet a été détonnant. Actuellement, je dois régler un problème de squat dans mon immeuble et vu l inaction de mon bailleur, j ai décide de passer a l action via la magie. Une prière dite 9 fois m a semble une bonne idée. Je souhaite être entendu par mes veilleurs. Je crois que la magie définit ce que nous sommes et non ce que nous devons être bises

    1. Spiritual Flower

      Hello Alexandre,
      En effet, ce qui compte, c’est que chacun se retrouve dans sa pratique.
      Ce soir, j’ai visualisé un gâteau au chocolat pour utiliser des blancs d’oeufs. Je me suis dit “Cam, ça tu peux le faire! Ce n’est rien… 10mn et après tu auras ton dessert de minuit…” et je l’ai fait.

      Tout peut se réaliser, du moment que l’on s’y investit.

      Bonne soirée

  3. Bluebird

    Bonsoir Camille,

    Ah, c’est un article qui fait du bien !
    …. et qui ouvre plein de questions en cascade 🙂

    Comment sont créés les clans ? C’est quoi exactement cette “frontière” de clan ? Par exemple : est-ce que certains clans seraient incompatibles ente eux et d’autres non ?

    Cet été, j’ai reçu toute une série de “cours” (?! enseignement ? explications ??) sur les clans, sans l’avoir demandé du tout . J’avais posé une question très prosaïque en rapport avec ma vie actuelle, et la réponse a été : “tu dois te reconnecter à ton clan pour retrouver plus d’ancrage”. Et s’en est suivi un chapitre entier sur mes différents clans..
    Ce que j’ai compris, c’est que mon âme aurait claqué la porte d’un clan de “guérisseurs” il y a très très longtemps ( mais on m’a montré plein plein de sous-clans de guérisseurs différents, certains sont seulement lumière-milieu, d’autres auraient les 3 reliances aussi avec l’ombre…). Et dans cette vie il me serait proposé de reconnecter avec un sous-clans de type “chaman-sorcière” ( dont je ne veux pas!!!), très lié à l’Ombre.
    Mais ce que je ne comprends pas, c’est que cela serait incompatible avec un autre clan auquel appartiendrait mon âme (un clan Lumière/Milieu, lié au passage de connaissances, au fait d”être “transmetteur d’info” ), et il faudrait que je choisisse ????

    Je bloque complètement, là.
    Je n’arrive plus à avoir confiance.
    Pourquoi je ne pourrais pas décider que j’appartiens aux deux clans, à ma façon, avec tout ce que je suis, avec mes propres couleurs ??
    C’est un peu de ce que j’entends dans ton post 🙂

    Mais je n’ai pas les moyens de dialoguer et d’imposer les choses comme toi !

    Merci en tout cas de rappeler qu’on peut questionner les choix qui nous sont proposés….

    Lara

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Lara,

      Ce n’est pas qu’ils sont incompatibles en soi, c’est qu’ils manient des forces qui ont des vibrations qui rentrent en choc.
      Pour éviter ses “chocs”, on passe d’un monde à l’autre en prenant soin de fermer les portes et les rouvrir quand nous en avons besoin ou que l’appel du clan se fait sentir.

      C’est un peu comme voyager. Certaines coutumes ne se comprennent pas forcément parce qu’elles ne vivent pas dans le même environnement et avec les mêmes valeurs morales. Si tu vas les visiter, tu ne leur imposes pas tes lois, tu respectes leur monde et leur mode de vie.

      Tu comprends mieux dis comme ça ?

      Cela ne t’empêche pas de porter les deux en toi, mais par respect des univers différents, de ne pas manier en leur présence des forces qui pourraient leur porter préjudice alors qu’ils t’accueillent.

      Quand la leçon sera assimilée, rien ne t’empêchera d’utiliser les connaissances revisitées à ta guise.

      Prendre le temps avec un clan ne signifie pas renier les autres en toi.

      Bises

  4. Bluebird

    Waow….

    Bon, il faut que j’intègre ce que je viens de lire.
    ca m’aide beaucoup. Mais je sens que je n comprends pas encore vraiment ce que ça implique, ou ce que cela signifie concrètement.

    Par ex: j’ai appris cet été que dans mon job de formatrice/consultante, en fait j’utilisais ma compétence “clan de transmetteur de connaissances”… et ça, il m’est demandé de l’arrêter. Je sais que je dois arrêter mon activité pro, c’est en cours, je termine en décembre… mais je me sens un peu insécurisée de faire des choix sans avoir compris réellement à quoi je m’engage, tu vois ?
    Autre ex : j’ai compris que mon mari est très très faché avec sa propre appartenance au clan des guérisseurs ( des mémoires encore pire que moi). Et que si je rejoins le clan des “sorcières-chaman”, il pourrait y avoir un impact sur notre relation..

    Je trouve que ça n’est pas fair-play de présenter un choix sans me faire lire les petites lignes !

    Bon. Je me détends. je vais intégrer le nouvel angle de vue que tu me proposes et reprendre le dialogue.
    Merci Camille, merci d’avoir pris ce temps pour me répondre alors que tu es charette 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 4 =

error: Content is protected !!