Définir une réalité personnelle

a_fantasy_world

 

Bonsoir à tous,

 

Aujourd’hui, j’aimerai parler de ce sujet qui me vient comme un cheveu sur la soupe.

– “un sujet bien vaste que tu entreprends”, me dit-on alors que je bloque soudain littéralement.

– hum. Bizarre, le sujet tombait comme une évidence.

– “un sujet qui parle de soi, de ce que l’on vit, de ce que l’on s’amène. Un sujet qui ne te concerne pas parce que tu t’en soucies guère. “

– ah?…. pourtant, tu vois, j’ai des problèmes d’objectifs vois-tu. Je réalise ce soir que dans mon travail, …

– “blablabla”.

– Tu n’es pas gentil.

– “Tu ne prends pas en considération l’aspect des choses dans un même espace. Pour toi, le monde est à 2 vitesses, il y a toi, puis le monde, toi et le monde, ton univers et le monde. “

– Tu es vilain.

– “Tu ne peux te définir dans un univers si tu te dissocies de celui-ci.”

– …  le lien d’appartenance, est-ce cela où tu veux en venir ?

– “Comment perçois-tu ta réalité pour le moment ?”

– J’ai trouvé mon vernis rouge ! Ca y est, j’ai trouvé quel est le type de rouge qui me convient ! Je suis très contente. Il me va bien. Sinon, bon, mon travail… et tout ça….. tu vois ?…..

– “Tu aimes les arbres ?”

– Oui, mais je ne vois pas le rapport….

– “La réalité personnelle est ainsi composée de choses qui n’ont pas de rapports flagrants et qui pourtant vous anime. C’est ce monde auquel vous vous sentez appartenir. Je te repose la question. Dans quel monde vis-tu ?”

– hum…. je ne sais pas. Je repense à l’espace, à tous mes rêves où j’ai voyagé, je ne sais pas où je me situe. Je crois que je suis entre ici et là, à voyager on va dire…..

– “la torpeur des liens, voilà ce qui vous terrifie. Petite Hatori qui veut créer un monde et qui ne sait pas dans quel monde elle vit. “

– Est-ce mal ?

– “Cela nous amuse.”

– Tu veux bien m’aider ?

– “Et à quoi donc ?”

– bah justement… voilà le problème…. à avoir un objectif d’évolution ! 

– ” Nous t’offrons notre soutien pendant 1 semaine, 5 min par jour, 5 petites minutes où tu regarderas une simple bougie sans le moindre mot, tu vivras la bougie, tu regarderas la bougie et c’est tout. A la fin de la semaine, nous reparlerons de réalité personnelle. Acceptes-tu ?”

– hum…. 7 jours ?… c’est long !!!! lol ! Bon je rigole… Ouais…. ok…. Je veux bien…. (10min plus tard à réfléchir) Mais ca y est, je crois que je sais où tu veux en venir avec le monde dissocié dans lequel je me perçois le ici et là…..

– ” La prochaine fois, nous en reparlerons. Pour le moment, passe une bonne soirée, si le livre te plait.”

– Oui  J’espère….

– “Tu ne le sauras qu’en le lisant. Vois comme les choses ne sont pas aussi dissociées qu’elles ne paraissent. Vois comme le monde peut ne faire qu’un et nous reparlerons. ”

 

Bonne soirée

Enregistrer


Source: Les guides 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − dix =