Deuil

fantasy-flower-art

 

Parfois, je me dis que j’aimerai bien être différente, plus ancrée dans une capacité bien développée.

Alors je regarde tous ces gens autour de moi qui ont étudié pendant des années afin de maitriser un domaine qui leur porte à coeur.

Vous allez rire, mais je n’ai pas la sensation d’avoir trouvé ce domaine qui me porte à coeur. J’ai l’impression de passer à côté de choses mais en même temps, rien ne m’intéresse plus que ça.

Au moment où je commençais à avoir un certain niveau en kungfu, j’ai tout arrêté, pareil en langue chinoise, pareil en gym, danse. Pour le piano, le dessin, le chant, je n’ai jamais pu le passer le cap de prendre des cours.

Bref, j’ai l’impression de n’avoir rien envie de travailler vraiment. Du coup, j’ai ce sentiment de ne pas savoir quoi faire de ma vie.

Aujourd’hui, j’aimerai pouvoir construire, mais comment construire lorsque l’on a des envies qui n’aboutissent à rien ?

 

Je n’ai jamais fait plus de 4 ans dans un domaine. Bon … j’admets que dans le domaine de la spiritualité, c’est différent. Mais je n’ai pas la sensation de travailler vu que pour moi, tout est arrivé de manière naturel. Il est normal de voyager dans l’espace, de vivre des rêves conscients et de parler à ces guides. Alors parfois, je ne me sens pas extraordinaire, juste, sans plus.

Je me rappelle qu’il est bon d’aller au naturel, que les choses n’ont pas à être difficile et lourd.

Aujourd’hui, je regarde pour prendre plein de cours, m’acheter un piano, partir en vacances, et d’autres choses encore. Et pourtant. Rien n’aboutit. Alors je me demande où est ma voie, où est mon chemin.

 

C’est chiant ces périodes où on a cette horrible sensation que rien n’avance, rien n’aboutit, rien ne va nul part, alors on est là, tout con, à rester planter sur ces pattes.

L’estime de soi est quelque chose de particulier qui nous propulse au top de notre confiance. Je m’estime, un peu, oui voilà, un peu, mais sans plus.

J’essaie de faire des choses pour m’estimer mieux davantage, mais rien ne me semble naturel, comme si je cherchais à acquérir une meilleure estime de moi sans trop savoir comment. J’apprends à donner de moi, à offrir aux autres, mais est-ce vraiment offrir lorsque l’on a un but derrière ? Du coup, je me dis que je ne devrais pas donner dans ces conditions.

Enfaite, si, ces derniers temps, j’admets avoir envie d’une chose précise, très précise. J’ai envie d’être femme, de me sentir femme, de vivre la femme que je suis. J’ai envie de me sentir belle, séduisante et charmante.

J’ai besoin de me sentir être une femme, pas cette enfant que je reste sans arrêt, mais cette femme aussi qui se cache sans arrêt parce que l’enfant que je suis a peur qu’elle soit blessée.

 

Ces derniers temps, j’ai envie de me libérer.

 

J’entends que l’on me parle.

– Tu n’as pas envie de parler de ce que tu aimes dans la vie ? De ce qui te fait sourire ou ce qui t’amuse ? me dit Raphael.

– non. pourquoi faire ?… Plein de choses m’amusent, mais rien n’aboutit plus sérieusement.

– L’eau, les nénuphars sont jolis non ?

– ah oui !! très joli, j’adore les nénuphars…. J’aime beaucoup cette plante avec ces petits lotus qui s’ouvrent au dessus. Et puis la feuille est passionante, elle ne laisse pas passer l’eau qui ne fait que glisser sur elle ! … *boude soudainement* ….hum ….. bon… bah…. tu m’as eu on dirait bien.

– Lorsque l’on n’avance plus, il suffit de sasseoir et de savoir regarder, de se poser là où l’on se sent bien, là où l’on aime regarder ce qu’il nous plait. Toi, tu veux voir contempler la femme que tu sais être malgré le fait que tu te rendes compte que tu ne l’as laisse pas beaucoup vivre. Tu le vois chez ces femmes qui assument plus leurs goûts, leurs tendances et leurs couleurs parce qu’elles aiment le montrer et que ca leur fait plaisir de se sentir belle. Elles se rappellent à toi, à ce sentiment que tu recherches. Tu aimerais pouvoir te sentir belle tous les jours. Peut-être existe-t-il un juste milieu entre une femme libérée et une femme qui craint les pulsions sexuels masculines exubérantes et offansantes. Fais donc une liste des choses que tu estimes important pour assumer la femme en toi, ces petites choses commme de jolis ongles bien vernis, ou des jupes, que tu ne portes plus mais que tu voudrais trouver les bonnes, de nouvelles qui te mettent en valeurs, ou de ces bottes pour aller avec, sans oublier ce petit maquillage matinal. Regardes et écris toutes ces petites choses. Lorsque tu auras fini, choisis un joli ruban pour fermer le papier et trouve lui un petit bocal dans lequel tu y mettras des fleurs, des plantes et une senteur. Nourrir sa femme intérieure, c’est lui offrir un espace pour ces envies, ces désirs.

– J’aimerai aussi lui écrire des petits mots de temps en temps, je pourrais les rajouter dans le bocal non ?

– Tu verras bien où ce petit bocal te mènera. Peut-être vers une boutique sympa, ou vers une jolie fleur ou peut-être simplement, un peu de calme dans ton coeur.

 

Bises

Enregistrer


Source: Les anges 2

3 Comments

  1. Cel

    Coucou,

    Lecture au pif ! Et ce post me parle énormément… Je m’y retrouve tellement, sur le fait de ne pas avoir d’envie, ni de savoir vers quoi aller.

    Mais aussi sur celui de me sentir femme ! Les retrouvailles avec ma mère ont permis de replonger dans le sujet. Et puis pour Noël, j’ai eu envie de me faire belle… J’aime beaucoup l’idée du bocal. Par intuition, je m’étais offert à Noel une boite à bijoux de princesse (tu sais avec la musique et la danseuse qui tourne et un petit miroir), je crois que je vais la transformer en “bocal” 😉

    Merci pour ce joli post que je reçois comme un cadeau de Noel !

    Bises

    PS : si ce n’est pas indiscret, pourquoi le titre de “deuil” ?

    1. Spiritual Flower

      Coucou Cel

      Parce qu’il arrive un moment où si on veut passer à autre chose, il faut accepter que l’on ait un deuil à faire sur l’ancien, le passé.

      Je suis contente pour toi que tu aies retrouvé une envie de t’occuper de toi et de te sentir bien et jolie.

       Bises

       

       

       

       

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − 4 =