Et si j’agissais

wallpaper-1cd219

 

“Et si je faisais ça ? ”

Combien de fois ai-je entendu cette phrase ? Combien de fois ai-je prononcé moi-même ces mots ? Nous passons tellement de temps à essayer de voir, de concevoir, de s’imaginer, de se projeter, mais au final, que faisons-nous ? Agissons-nous ?

90% de notre parole n’est qu’un ramassis de passé et future potentiel. Penser c’est bien. Visualiser, c’est bien. Mais les choses doivent-elles rester dans notre tête et dans notre monde imaginaire ?

J’ai remarqué que les gens que je respecte le plus, sont les gens droits, les gens en accord avec leur ligne de conduite. Ils sont ce qu’ils pensent. Ils agissent et se lancent dans les choses qui les animent. Ils ne font pas que parler. Ils rassemblent leur force, et ils s’ancrent dans la matière, dans la vie. Ils affirment.

Un doute n’affirme rien. Un doute gèle. On aura beau retourner la situation dans tous les sens, rien ne prendra réellement place tant qu’on ne l’affirmera pas dans la matière, dans la vie concrète.

Je ne dis pas que réfléchir est inutile. Poser les choses est important. Il permet de se mettre en phase avec l’action, comme si le corps se plaçait en diapason.

Nous cherchons pendant beaucoup de temps la fameuse note qui nous fera vibrer. Nous la cherchons en nous, autour de nous. Nous la cherchons tellement, que nous oublions que la note s’émet aussi avec notre mouvement, notre vie et nos expériences.

Le son qui va ressortir de l’expérience couplé au corps est un son intéressant. Un son qui vient enrichir et nourrir l’esprit.

Le corps émet un son lorsqu’il se manifeste. En fonction de la fluidité et des énergies qu’il véhicule, l’onde se propage comme une symphonie.

Je ne peux pas vous dire comment je le sais. Je le sens en moi alors que je vois en double dans ma tête les différentes couches de nos corps astraux et animer mon écrit. C’est parce que je le vois que je vous en parle. Parce que je n’ai aucune idée de ce que j’écris. Je ne fais que tirer les fils de mon esprit et vois là où il m’amène et l’histoire qu’il me raconte.

Lorsque le corps s’anime, il chante.

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises mélodies. Il y a simplement votre manière de percevoir l’action et la manière dont l’expérience va venir s’impacter dans vos énergies.

Le son, c’est cela. Une onde sur de la matière, et la réverbération, la façon dont elle va voyager et se diffuser, tout partout en soi, et autour de soi.

A rester là et réfléchir, à trop penser et ne pas agir, ce son ne peut pas s’exprimer. Vous restez confinés.

Passez à l’action. Peu importe si vous n’êtes pas sûrs du résultat. Agissez. Prenez les reines.

Le corps, c’est comme un instrument, plus on le manie, et mieux on peut manipuler le son et apprendre comment en tirer le meilleur.

Bises

Enregistrer

3 Comments

  1. Alexandre

    Bonsoir Camille,

    Suis tout a fait d accord avec toi.Les connaissances sans l action pour les mettre en pratique ne sont rien.En un mot, vive l expérimentation sur le terrain car elle seule nous fait progresser. Penser est donc utile ,agir est mieux. Chaque tradition ésotérique l a enseigne .En fait, ce que je trouve dommage actuellement,c’est que les gens sont comme des enfants gâtés: ils pensent a une chose et la veulent dans la seconde sans faire aucun effort pour l acquérir.La patience et surtout la persévérance sont devenues des denrées rares. Je l ai constate en arts martiaux ou peu de gens voulaient faire de réels efforts pour parvenir a un résultat .Cela est aussi vrai dans le domaine de la voyance . Je crois que nous devrions tous suivre cet adage:

    Seule la pratique rend perfectible .

    Bises

  2. Emilie

    Bonjour Camille,

    Plutôt agir que subir ! Ton article m’a rappelé une affiche que j’avais faite sur le thème de l’expression et j’avais simplement écrit en légende “bouger, il n’y a pas que les mots qui parlent”. Cela avait eu l’air de parler à pas mal de monde et cela m’avait étonnée car je ne m’étais pas cassé la tête … J’étais partie de l’expression corporelle et de la danse qui parfois nous met dans une sorte d’état de transe heureuse. Quand on libère le geste, on libère aussi des intentions et vis et versa.

  3. Spiritual Flower

    Bonjour à vous deux,

    Merci pour vos jolis partages.

    Emilie, c’est un slogan qui marche vraiment bien. Dans tous les sens du terme. Très puissant je trouve.

    Bonne journée !

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 4 =