Faire naître l’espoir

th

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, nous n’allons pas parler de mes humeurs massacrantes qui n’ont aucun intérêt. Non, nous allons parler d’espoir, ce truc qui nous fait voir au-delà de notre engluement sombre.

L’espoir ne se manifeste pas de la même manière selon notre affiliation énergétique. Pour l’ombre, il passe par la volonté de vouloir atteindre un objectif qui nous permettra de se dépasser. Dans le milieu, il sera dans la valorisation de nos choix et la réalisation de ceux-ci qui nous amènera à nous réaliser à la fois avec notre volonté et notre amour. Dans la lumière, cela sera dans la manifestation de l’amour envers la création, et donc au travers de notre être.

L’espoir est alors notre capacité à voir le plus pur en nous, cette étape au-delà de nos limitations personnelles, ainsi, il offre un nouveau champs des possibles à celui qui se permettra de rêver et s’autorisera à être plus que son propre schéma d’enfermement.  Ainsi, à travers l’espoir, on crée et façonne ses propres croyances, et on y appose sa foi.

On peut alors poser la question autrement. Lorsqu’on ferme les yeux et qu’on décider d’offrir le meilleur pour soi-même, que voit-on ?

Peu importe le chemin choisi. Il n’existe pas une bonne façon de faire vivre l’espoir en soi.

Cela peut-être un souffle, une brise dans un désert, mais aussi, un radeau sur l’eau. Cela peut être un compagnon dans un monde, ou une bougie allumée.

Quand on a plus d’espoir ou qu’on ne sait pas comment espérer créer une nouvelle situation et sortir de son enfermement, il est possible de se créer son propre symbole d’espoir.

Du coup, je m’interroge. Quel serait mon symbole à moi ?

Je ne sais pas. Je vais faire comme vous, réfléchir à cela.

 

Bonne soirée

4 Comments

  1. Emilie
    Bonjour Camille,

    L’espoir est ce qui nous porte quand la route est longue. Tu parles très bien des reliances : effectivement pour moi la volonté sans amour paraît stérile ; j’ai besoin qu’ elle reçoive de la lumière par ailleurs car j’ai du mal avec la lumière noire. Je crois que je connais et que je n’aime pas ressentir ce que cela fait surgir en moi.

    Bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − huit =