Calme après la tempête

Bonjour à tous,

Je sors de 2 jours de crève. C’est très rare lorsque je tombe malade, très. Je n’ai pas attrapée froid depuis plus d’un an. Et comme à chaque fois, j’ai l’impression que mon monde s’écroule avec un demi degré de fièvre en plus. J’avais 37.2 et c’était déjà le début de l’apocalypse. Ne riez pas vous autres ! Je gère très mal la chaleur cérébrale… C’est comme si l’univers tournait dans un sauna et moi qui racle les sols, plombée par la charge.

C’est drôle que je sois tombée malade exactement au moment où je sois très mal avec mes petites énergies et un choc interne difficilement gérable. D’ordinaire, je suis très attentive à ma santé parce que justement, je n’aime pas attraper la crève, et toutes les autres maladies en “-ites” et “-ines”.

Toujours est-il, que je vais beaucoup mieux aujourd’hui. Je déteste que cela dure trop longtemps. Passer déjà 2-3 jours entre son lit, le tapis et le canapé, franchement, c’est loin d’être productif, j’vous l’dis moi.

Enfin voilà, mes énergies sont beaucoup plus stables maintenant. Le choc est passé et mon univers intérieur retrouve son calme. J’aime me sentir mieux dans mon corps, avoir cette sensation que mon pilier est stable et que ma mer est apaisée. Tout devient plus simple pour moi. Vivre redevient plus léger et facile.

Je suis contente de voir quand mes appels portent leurs fruits, mais c’est vrai que lorsque je me sens mal, je deviens un vrai bulldog, même face à de belles et magnifiques énergies qui viennent me voir en rêve lucide.

Comme hier matin.

Je me retrouve dans cet univers tout blanc comme il m’arrive souvent d’y être. Cela donne l’effet d’être en plein milieu d’un nuage blanc lumineux.

Un petit garçon avec les yeux qui pétillent arrive tout joyeux vers moi. Je connais ses énergies pures et élevées  mais je ne sais pas de qui il s’agit vraiment. En plus, je ne suis vraiment pas d’humeur. Je suis encore en état de choc intérieur et donc particulièrement fermée à tout ce qui vient d’ailleurs.

– “Viens, viens !!” qu’il me dit sans même me demander mon avis.

Il me prend la main sans crier gare et me tire comme un sac à patate, ce qui, bien évidemment, vu mon état d’agressivité particulièrement élevée, n’était vraiment pas quelque chose à faire.

Pour qui il se prend lui, d’arriver comme ça sur moi sans même se présenter ? Je lui arrache mon bras de ses mains et le regarde de haut, furax.

– IDENTIFIE-toi, je lui ordonne. 

Il me regarde, penaud et s’annonce sans broncher.

Je n’ai pas fait attention à son nom et au premier abord, je ne le reconnais pas. Tout ce que je veux maintenant, c’est une explication. Je ne supporte pas que des guides ne m”expliquent pas ce qu’il passe et rentrent dans mes énergies comme dans un moulin. Qu’on me dise au moins le minimum syndical quoi !  Moi, je me présente chez les autres. J’attends la même chose, surtout quand je suis en rêve lucide, surtout-surtout.

– Et qu’est-ce que tu m’veux d’abord ? je lui dis sèchement.

Je le vois balbutier un peu, mais je suis tellement énervée que je me réveille en un clin d’oeil.

Je sais que ce petit garçon voulait m’aider dans ma période difficile. J’ai eu beaucoup de mal à gérer mes énergies et je sais que mes guides aussi m’ont aidé à leurs manières, comme ils ont pu.

Je te remercie maintenant d’avoir voulu être là pour moi, mais la prochaine fois, présente toi encore. Je suis assez sauvage tu sais et fidèle à mes guides principaux. Je n’aime pas les changements brusques sans explications.

Je peux faire beaucoup de choses en rêve lucide, beaucoup. Mais il faut me parler, m’expliquer. Je ne suis pas un objet qui ferme sa gueule et laisse faire en béa-attitude. Et quand je le fais, c’est parce que j’ai une confiance absolue.

Si c’est la 1ère fois que je croise des énergies de manière consciente en rêve lucide, alors la présentation est une étape obligatoire. C’est un protocole que j’ai mis en place depuis mes 16-18 ans. Cela me permettait tout à la fois d’apprendre, de comprendre, de réaliser et de repérer. Mais au-delà de ça, je m’habituais et j’apprenais à avoir confiance en eux, j’apprenais à travailler avec eux.

Il y a 3 questions. Qui es-tu, qu’est-ce qu’on a à faire ensemble ? et optionnellement, quel est notre lien. Voilà. Ce n’est pas compliqué. C’est la base pour moi.

Et encore, avec les années, je m’améliore. Plus jeune, c’était plus expéditif encore :

– Qui es-tu ? …. Ah, pas un dragon ? C’est nul !! J’me casse !

V’voyez, on devient patient avec les années…  Ooooommmmmmmmmmmmmm plus-on-grandit-plus-on-devient-sageeeeeeOOOOOMmmmmmmmmmmmmm

*gros yeux de chatons*

 

Bises

 

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + treize =