Dragon sombre

Dragon sombre

 

Bonjour à tous,

 

La fois dernière, j’ai découvert que j’avais 4 sujets principaux qui épiçaient mon égo de manière exponentielle. Comme je suis un peu brutus, si ce n’est “bulldozer” comme m’a toujours surnommé mon père, moi, j’ai décidé de m’attaquer au pire en premier, histoire que les 3 autres me paraissent plus cool à gérer après.

Hier soir, j’ai fait des rêves sur la numéro 4. Je connaissais déjà le sujet, mais entre le savoir et s’y atteler, il y a un immense fossé.

Ahlala, je crois que c’est le pire sujet de toute ma vie, ma relation avec ma belle-mère. J’en ai souffert toute ma vie. Elle est celle qui a su me faire pleurer le plus. Et je pense que c’est loin d’être fini.

Pendant longtemps, je me suis dit que j’en serai libérée uniquement le jour où on l’enterra. Bien qu’avec mon Eveil, je me dis qu’elle serait capable de venir s’incruster pour que je la fasse passer, ce qui est plus que probable. Mais je le ferais, rien que pour m’assurer qu’elle ne rôde pas et ne soit plus dans la capacité d’être méchante avec moi à partir d’une dimension d’entre-deux.

Ce sujet me coûte trop. Trop d’énergie, trop de souffrance, trop d’aléas,  trop de pleurs et d’efforts. En 30 ans, j’ai tout essayé. En long, en large et en travers et croyez-moi, je suis très créative quand il s’agit de créer une relation et de travailler à son amélioration. Je vois que finalement, le point n’a pas changé. La rechute se fait toujours et on retombe encore dans les pleurs. Encore.

J’ai peur de ma puissance, et ayant moi-même subit des attaques, utiliser les vices de l’égo n’est vraiment pas quelque chose que je souhaite à quiconque. D’autant plus que la personne en face est aussi en souffrance. C’est comme faire du mal à un enfant qui pleure déjà.

Un Jour, elle récoltera ce qu’elle sème, ça, c’est certain. Seulement, je ne peux pas être son bourreau, tout comme je ne peux pas être sa victime. J’espère simplement que ses guides lui passeront la leçon. Même sur plusieurs vies s’il le faut parce que là franchement, y’a du lourd.

Mais traitons déjà le lourd chez moi au lieu de me préoccuper du lourd chez les autres.

Cette nuit, c’est un joli rêve à moitié libérateur que j’ai fait. Ca m’a fait un bien fou. Au réveil, je me sens reprendre le contrôle de mes énergies et moins subir les siennes avec l’impact de ses perpétuels mots blessants. Je ne serai plus sa victime. Je sens quelque chose qui a changé, une opportunité d’évolution positive autant pour elle que pour moi, même si certes, je me fais un peu violence avec les énergies. Purée, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire j’vous jure. Et plus sérieusement parlant, je n’aime pas me mettre en pétard en rêve. Déjà, je me fais peur, et ça me fait un peu stresser quand même. Mais bon, comme là, j’ai aussi passé une proposition intelligente sous forme d’avertissement, c’est bien aussi. C’est un choix que j’offre, une possibilité de guérir et d’aller mieux, pour elle et moi.

Elle me coûte quand même. Je me dis que je suis une nana sympa. Nombreux sont ceux qui auraient simplement renvoyé le coup du bâton avec de belles attaques énergétiques. Mais voilà, mon horrible ligne de conduite avec ma belle conscience parfois… Rah Sagesse, sagesse, tu es bien que trop sage gente Dame !

A la suite de cela, plus tard dans la nuit, je me suis retrouvée dans un joli espace avec un dragon et une voix qui me parle calmement. 

– “Toi, tu as un dragon sombre à tes côtés.”

– Ah ? un sombre ? Là, c’est même plus de l’Ombre à un niveau épuré, mais un sombre ?… je réponds à moitié en faisant la moue.

De manière générale, je n’aime pas les dimensions sombres car elles manipulent les énergies liées à l’égo.

– “Oui, mais tu n’as pas à t’inquiéter. Ses énergies sombres et de l’égo, vous avez dépassé ce stade et êtes liés au-delà.”

Je souris et me réveille ensuite comme une fleur.

Je me sens bien, reposée, détendue et surtout, contente.

Moi, de toute manière, dès qu’on me parle de dragon, je suis comblée. Peu importe l’information qui suit le mot, j’entends dragon et j’ai le smile pour la journée.

Et voilà, j’ai vraiment eu le smile pour la journée. En plus, Je crois savoir qui c’est. Je l’ai déjà vu une fois.  On s’adore lui et moi, mais ne me demandez pas pourquoi. Même moi, je serais curieuse de savoir comment j’ai pu me créer un tel lien à travers le temps et les âges.

 

Bises


Source: Rencontres d’entités 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux − 1 =