Fracture originelle

costume guy 2

 

 

Bonjour à tous,

 

Je me réveille, je suis de bonne humeur, d’excellente même. Et vous voulez savoir pourquoi ? Bon allez, je ne vais pas me faire prier, je vous raconte !

Mon réveil n’a pas encore sonné, je décide de me rendormir.

Je tombe dans un espace où je vois mon ancienne collègue et une de mes dents qui me fait mal et qui est en train de tomber. A la voir me parler et à sentir ma dent, je comprends le lien. J’ai une souffrance par rapport à mon ancien travail.

La lucidité commence à arriver au fur et à mesure que je tique sur comment gérer ma souffrance et quoi faire avec cette dent que je dois “traiter”. Je décide d’arracher le dernier millimiètre de fixé puis je me retourne sur ma collègue.

– Non, attends, reviens, toi et moi, on a un truc à gérer, clairement, tu as un lien avec cette dent. Je veux te rendre la souffrance. Je suis désolée d’avoir du quitter la banque si tôt.

– “Tu n’aurais pas du. Tu n’aurais vraiment pas du, c’était une grosse connerie, tu as fait n’importe quoi !”.

– Pourquoi ? Pourquoi tu dis ça ? C’est quoi ton lien avec ma dent ?

Elle s’énerve contre moi.

– “Tu as besoin de tune non ? Tu aurais du rester pour tes projets ! Tu es parti et maintenant tu es dans la galère ! Vois ! Tu aurais du rester le temps de te mettre de l’argent de côté et pour tes projets aussi ! Tu as quitté trop tôt ton travail !  “

– Je comprends. Mais aujourd’hui, je dois te rendre cette dent. Comprends moi, je faisais des crises d’angoisse dans le metro, tu te souviens combien j’étais stressée pour aller au travail ? Tu te rappelles de ça ? Je sais que je suis en galère de tune maintenant, mais ça va aller, ça va aller.

Mon réveil sonne. Mais je suis fatiguée, je repartirais bien un peu.

Lorsque j’ouvre les yeux à nouveau, je suis au milieu d’une énorme place souterraine.

– Tidada… qu’est-ce que je fais ici…. BOn allez ! …. Ah !!!! Je me rappelle !! Faut que je vois mon Gardien, lui et moi on a toujours des trucs à régler !!  Allez, goûte, j’t’aurai aujourd’hui !!

Je marche et puis lance mon Appel.

– J’appelle mon Gardien. J’appelle mon guide et gardien de l’Ombre.

– Aaaaaaaah !!! Qu’est-ce que j’ai fait !!! Pourquoi j’ai dit l’Ombre ???!!! Roooohh… Mais non !! J ‘voulais dire l’Âme !! Gardien de l’Âme !! Rahhh L’ombre va m’foutre les chocottes !! Arrrrghhhh mais qu’est-ce que j’ai fait !!??

*gros yeux de chaton peureux obervant les alentours et se préparant au pire*

Je regarde autour de moi, stressée et inquiète. Appeler un boss de l’Ombre, ce n’est pas ce qui au premier abord me parait fun et mielleux…

– Et merde et merde et merde…. Ah ! Aucune vibration ne répond violemment, l’environnement reste stable… Intéressant… Je suis donc en sécurité ?… Peut-être que… 

*lève les yeux au ciel et souris* 

– J’APPELLE mon guide et Gardien de l’Ombre !!

Vas y, on est chaud. Je suis motivée ce coup-ci, et je me rappelle aussi qu’il est déjà venu à moi plusieurs fois après tout. Il faut vraiment que j’arrête d’avoir les chocottes avec lui.

Je scrute les visages des personnes que je vois ici et là tel un vrai radar. Voir celui qui me percute, celui qui résonne, je cherche tout et n’importe quoi qui aurait répondu à mon Appel. Après tout, dans cette dimension, il pouvait se manifester de 1001 et manières. Il fallait que je sois attentive, mais surtout ouverte, car s’il venait, il faisait un effort pour s’adapter à moi et donc se moduler d’une certaine manière.

Au loin, une plume noire et velouté est jonchée sur le sol pendant qu’une autre est en train de venir se poser à côté d’elle, portée par le vent. Les plumes des Anges. Je reconnais ces plumes.

– Ah !!!! Te voilà !!! C’est TOI ! Je sais !! J’tai cramé !! que je dis en prenant la magnifique plume noire dans mes mains.

En levant les yeux, je vois un immense chariot à cheval, comme au temps des jeux romains, mais plus ergonomique avec un côté angélique et majestueux. Sur la selle, il y avait le reflet d’un arc-en-ciel légèrement nacrée qui révelait comme une trace énergétique sphérique.

En tenant la plume dans mes mains, je regarde le haut de la selle, vide de son chevaucheur, puis lève les yeux au ciel.

– Alors comme ça, je ne peux pas encore te voir hein ?… Tu ne peux pas encore te réveler à moi ?…. C’est donc que je ne dois pas être prête pour te voir.

Je serre la plume très fort en fermant les yeux et même si je suis dégoûtée de ne pas être capable de le voir encore, je voulais qu’il sache ce qui compte pour moi.

– Mais maintenant que tu es là, je voulais te dire Merci. Merci de faire tout ce que tu fais pour moi. Merci de répondre à mon Appel, de m’accompagner et de me guider. Merci d’être là pour moi. Voilà. Je suis contente d’avoir pu te le dire.

J’ai du mal à rouvrir les yeux, la dimension a changé, le chariot a disparu. Je tourne la tête et vois un homme au loin apparaitre et se retourner sur moi.

J’écarquille les yeux, méga surprise. Je n’y croyais pas. Je n’y croyais franchement pas.

– Ah !! Te Voilà !! Alors tu me montres à moi maintenant… Je peux te voir, je peux te voir ! Wouaaa, c’est TROP COOL !!

Il garde son air strict, mais son charisme est tel qu’il me captive et me fascine par sa beauté et sa prestence. Il se révèle à moi dans un costume complet 5 pièces, taillé sur mesure, laine et type un peu anglais. Voilà, la putain de classe de Baron à l’anglaise. Il ne sourit pas. Il me regarde juste avec sa droiture d’homme et moi avec mon regard de gamine ou d’adolescente.

Je cours vers Lui. Je suis juste hyper excitée. C’est la première fois que je vois mes guides de l’Ombre aussi directement. Même de loin, ça me fait une claque de charisme dans la tronche. Lorsque j’arrive à son niveau, je ne peux pas m’empêcher de le contempler, regarder son visage, les traits du personnage qu’il avait choisi pour se montrer à moi.  Mais vas-y, putain, c’est mon Gardien de l’Ombre, je ne peux pas faire ma maline, mais WOUHAOUUUU !!!!

“Allez suis-moi”,  qu’il me dit.

En le voyant, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il me faudrait un homme comme Lui comme partenaire dans la vie. Sa manière de prendre les devants, d’agir et de construire, sa beauté et sa force à tout assumer. Je comprenais en le voyant ce que j’attendais d’un homme. Bien que là, ça met la barre  franchement SUPER HAUT !! hahahaha

Je suis rarement “Wouahou” dans mes rêves lucides, mais alors Lui… c’est “putain de Wouahou !!” Hey vas-y !! Il sait gérer ses entrées Lui !! Il s’est fait désiré mais je comprends pourquoi hein !!! Fiouuuuu L’électrochoque de l’Homme a l’état Brute.

Mes phéromones devenaient dingues à gérer… La honte presque… J’te jure… Une humaine qui devient une fan groupie au premier regard… J’te jure… Si vraiment je ne lui ai pas sauté à la gorge pour le serrer dans mes bras, c’est son putain de charisme et sa force balèze en aura mastoque qui l’entoure et qui me fait prendre quand même un peu de pincettes… Mais WOUAHOUUUU….. Et le plus rigolo dans tout ça, c’est qu’il sait tout ce que je pense… Ahem ahem… Un peu de tenue voyons !! Camille !! Allez !! Tu peux le faire !!

Je le suis comme son ombre, mais il marche vite, il a un pas décisif et moi haletant. Et puis je m’ennuie dans tous ses agissements. Il fait comme s’il était tout seul, à partir à droite à gauche, à voir untel et untel et untel pour faire des petits tours de bras et de je ne sais quoi. Je suis intimidée et je ne sais pas trop quoi lui dire ni quoi faire ici.

– Resaisis-toi ma poule !! C’est ton Gardien, c’est ton Gardien !! Allez, allez allez !! que je me disais. C’est le moment !! Si c’est mon Gardien de l’Ombre, je devrais trouver des sujets de ma vie à traiter grâce à Lui… La volonté, c’est son domaine…

– Où tu m’emmènes ? 

Il ne dit rien et fait des trucs à droite à gauche avec des personnes que parfois je reconnais et parfois non.

– Dis…. Je m’ennuie ici, je ne sais pas quoi faire.

Il s’agace soudainement d’une tache de sang qui venait d’être déposé par une personne de cet univers onirique sur une facade, trouvant cette attitude irresponsable puis file ailleurs en vitesse.

Je me dis que peut-être si je nettoie cette tâche là haut, cela pourra l’aider à ne plus être agacé. Je me projette dans les airs, vole jusqu’à la corniche et passe ma main dessous, nettoyant la marque, puis m’ennuyant terriblement dans ce monde, je me mets à danser dans l’air en volant. Si seulement j’avais un truc au moins faire… ou de la magie ! J’aimerais tant faire de la magie comme quand j’appelle Gabriel …

Il réapparait avec des personnes qu’il était venu chercher. Il me regarde, levant son sourcil et toujours sur un ton de maitre.

– “Il faut vraiment te trouver quelque chose toi hein.”

– Mais oui !! C’est ce que je t’ai dit tout à l’heure, je m’ennuiiiiiie… T’es sûr, t’as pas un truc à m’donner là ??? !! Hein dis dis dis ! Tu devrais pouvoir me trouver un truc !! 

“Allez, on y va.” dit-il à l’ensemble du groupe.

Le temps que je descende des airs, ils étaient tous déjà loin.

Soudainement, je sens une force violente me tirer le bras.

– C’est quoi ce bordel ? D’où on me tire comme ça !! On m’l’avait jamais faite celle-là !!

– “Ne lutte pas” j’entends par télépathie.

Je laisse alors mon bras me tirer. Il est complètement happé par une force qui le fait bouger tout seul et par la même occasion, me fait léviter le corps en me tirant.

“SUIS.”

Le verbe résonne jusque dans ma tête et à la seconde où il a fini d’être prononcé, mon bras vient se poser sur le sien sans même que je n’en donne l’odre, ma main resserrant fermement son biceps musclé comme si c’est là que lui avait voulu qu’il soit. 

* Niahhhh trop bien foutu et tout comme j’aime chez un homme !! *

Mes yeux pétillent en le regardant comme une véritable gonzesse puis réalisant qu’il m’avait en fait complètement récupéré par simple Volonté, je suis effroyablement ébahie par sa puissance.

– Ah! Trop cool ton Ordre !! Ca marche trop bien ton truc ! Ah si je pouvais faire pareil !

Il ne répond rien, restant focalisé sur son objectif.  Je me rends compte qu’il sait vraiment me garder proche quand il juge nécessaire. Je le trouvais cela rassurant et attentionné, et bizarrement, doux.

Une fois bien présente au sol à ses côtés, je venais d’être quand même secoué par le déplacement.

– Ah.. je me sens oscillée, dis, tu peux m’aider à descendre dans la dimension et à me stabiliser ici ? je sentais ma conscience remonter doucement vers le lit.

Il me fixe et me répond sèchement.

“Encore faut-il descendre dans la bonne.” me répond-il sans vouloir agir en mon sens.

C’est pas faux messire… Je ne sais juste pas combien de temps je vais tenir… J’espère que ça va aller. Rahlala… Percutant Lui hein…

Il passe par des petits chemins super étroits. C’était comme si on faisait un parcours en zigzaggant dans des ruelles semblant à des patés de maisons, d’où je ne reconnais toujours rien.

Il saute soudainement dans un enchevaitrement de grillages de jardin qui laisse entrevoir un passage étroit.

– Attends ! Attends, tu vas trop vite ! Tu es où ?  Je lui cris, tentant vainement de garder ma conscience et de ne pas le perdre en même temps.

– “Ici. Viens par là, ça y est, je t’ai trouvé une fracture originelle.” me dit-il après avoir traversé une tranchée de moins de 15cm de diamètre.

– Attends ! Attends, tu vas trop vite… Ralentis ! Je n’arrive pas à te suivre, c’est trop dur, je vais me réveiller si ça continue ! Le chemin est trop étroit, j’ai du mal à pousser les grillages ! Comment tu veux que j’arrive de l’autre côté !

Il était là, juste là de l’autre côté du muret et des grillages qui nous compressaient de par et d’autres.

Alors que je m’énerve à essayer de pousser les arbustes pour me faire le passage, mon ventre souffle.

– Et merde.

Pouf !  De retour au lit, mes yeux s’ouvrent en grand.

– Ouiiiiiiiin !!!! Je t’avais dit que j’allais me réveiller !! Je t’avais dit !! Bon… Au moins tu m’as trouvé du taf. Une fracture originelle à traiter… Rien que ça.

– Mais t’es tellement beau que même une fracture originelle avec toi ça semble pipi de chat. Oh mon dieu… Travailler entourée par des beaux gosses, franchement il y a rien de plus motivant !!

*Soupire*

– Et ! Merde !! J’ai oublié de te demander comment tu t’appelais !! Roohhhh !! Bouhhh !! Huhum…. C’est pas grave, Toi et moi, c’est loin d’être la dernière fois, très très loin même… T’es trop beau… Bouhh !! C’est presque mal tellement que tu es beau, sexy et tout ce que j’aime….

Rahlala…. pfff…………..

*yeux qui pétillent*

 

Seigneur, fais moi retâter ses muscles encore une fois !! Ca m’aide à oublier mon célibat… !

*Resoupire*

 

Bises


Source: Les Anges

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 5 =