Le corbeau

grand_corbeau_04

Bonjour à tous,

 

Je ne suis pas très présente en ce moment sur mon blog. Mon nouveau site internet va bientôt voir le jour. Il est en phase final et sera sur la toile d’ici quelques jours.

Tout comme mon blog, de nouvelles pages sur des sujets apparaitront au fur et à mesure de mes apprentissages sur l’astral et la vie courante et divers enseignements que je pourrais recevoir par rêves ou par canalisation.

En fait, j’ai décidé de migrer mon blog sur mon site internet. Ce sera ma nouvelle antre, mon nouveau repère. J’ai beaucoup travaillé dessus et j’en suis très fière à vrai dire. Cela va faire 5 mois que je travaille sur les textes et sur la trame.

Un nouveau couple de corbeaux se sont installés dans l’arbre juste en face de mes fenètres. C’est drôle, ils n’étaient pas là l’année dernière.

Je fais de drôles de rêves en ce moment, alors du coup, je ne sais pas par où commencer pour les raconter.

Cette nuit, j’ai rêvé que je rencontrais un être qui venait d’un Clan spécial. Il m’expliquait qu’ils étaient utilisés par le gouvernement et qu’ils n’étaient plus que 6 sur Terre. C’était un Être magnifique, je vais essayer de le redessiner, je l’ai vu au premier plan face à moi lorsqu’il me parlait.

En lui parlant, je réalisais que moi aussi j’avais des capacités spéciales. Et sans trop savoir pourquoi, il m’a demandé de le tuer de loin, comme s’il attendait qu’on le libère de ce que le gouvernement avait fait de lui. Je tendis ma main, et alors qu’il était à un ou deux kilomètres devant moi, j’allongeais mes deux premiers doigts et lui lanca une flèche énergétique en plein coeur. L’impact était comme s’il s’était pris une balle d’un quelconque pistolet. Son corps sous la pression valsa en arrière. Je n’étais pas triste. Je ne sais pas pourquoi. J’avais fait ce qui m’avait été demandé.

Je me suis réveillée puis rendormie. J’ai rêvé que je croisais quelqu’un qui était sur le point de partir en voyage, loin. Je pris soudainement conscience que j’étais dans un rêve et lui posa ma question :” Mais je viens d’où moi ? “

Elle s’arrêta de monter dans le bus, se retourna, redescendit la première marche et dit ” tu fais partie d’une ancienne lignée, qui elle venait d’une ancienne lignée. ” Elle se retourna et remonta dans le bus.

Ca ne m’éclairait pas plus, mais au moins, je me disais que je devais venir de loin, que dans mes gènes, dans ma source de vie, j’avais une forte présence de puissance de mes anciennes lignées. Sans trop savoir pourquoi, je me voyais être un peu comme la petite dernière d’une grande famille. J’imaginais alors tout le potentiel qui pouvait bien résider en moi.

 

Ces derniers temps, je vois des univers bizarres, qui sont si précis, que je ne comprends pas comment j’aurai un tel imaginaire, dans les films, rien de tels n’a jamais été inventé, alors ca me fait bizarre.

Je les raconterais bien , mais un autre jour. Ces rêves sont comme gravés dans ma tête.

On dit que les corbeaux sont des messagers. Je ne sais pas pourquoi ils ont été autant l’objet de films occultes, sombres ou de mauvaises ogures. Moi, j’aime bien les corbeaux, je trouve que ce sont de beaux oiseaux. Le couple est entrain de casser des branches pour faire leurs nids quelque part dans le coin. On les entend croasser. C’est joli.

Cette nuit, au milieu de mes rêves, j’ai fait aussi un autre rêve où je voulais postuler à un poste auquel je repensais dernièrement (et que j’avais déjà postulé il y a deux ans de cela) mais dans mon rêve, le patron était tout aussi méprisant que la fois où j’y avais été. J’ai fini par lui dire (dans le rêve) que je ne voulais pas travailler pour quelqu’un comme lui, je préférai faire autre chose. En marchant au sein de l’entreprise, je voyais des gens qui s’était fait mal ou qui souffraient. J’ai mis alors deux doigts à la bouche et je les ai touché. Je leur disais “c’est l’Amour qui guérit”. Et à chaque fois que je les touchais, il guérissait un peu plus jusqu’à se remettre presque complètement.

Ca fait assez drôle de se dire que l’on peut guérir, et encore plus, juste avec l’amour.

On peut pas dire que j’ai la compassion pour ca, mais il faut croire que peut-être, je ne suis pas aussi démunie face à une personne souffrante. Je pensais que je n’avais pas suffisamment pour offrir aux autres. Déjà, voyez la difficulté que c’est que de s’aimer soi-même.

Si tout le monde pouvait s’offrir à soi-même cet Amour, alors, il n’y aurait plus de souffrance. Mais voilà, peut-être est-ce pour ça que des gens qui ont ce réservoir énergétique et ce potentiel existent, pour aider ce qui n’arrive pas à se l’offrir à eux mêmes.

Est-ce dur ? Je ne sais pas. Pour ma part, j’accepte difficilement que d’autres me mâchent le travail, alors je travaille dur sur moi pour comprendre, pour faire des efforts et accepter de voir. Cela ne sert à rien de faire des efforts si vous refusez d’accepter et de voir. Cela ne fera que de vous pomper votre énergie en vous usant avec votre mental.

Moi non plus, je n’aime pas avoir tort ou me tromper. Pire, je n’aime pas qu’on me foute mes schémas égotique en rêve en pleine face. Mais je vous avouerai que je préfère voir mon égo aux esprits dans mes rêves… ca m’fait quand même moins peur….

Il n’est pas facile de se confronter à soi. Mais en même temps, c’est notre égo qui rend le tout compliqué. Il y a des parts de nous que l’on refuse de voir parce que ca nous arrange bien au final. Cela dit, cela ne sert à rien de se mettre mal pour s’accepter. On est comme on est, avec nos travers et nos petits aléas, ca fait partie de nous. Je ne dirais jamais de vivre sans égo. D’ailleurs moi, j’adore ma personnalité. Je l’aime bien même si en ce moment elle me rend un peu solitaire.

On a tous nos phases, et parfois sans comprendre pourquoi ni comment, il y a des choses que l’on finit par voir ou accepter. Parfois, cela ne sert à rien de chercher , il suffit de vivre sa vie tout simplement et le reste suit avec nous.

C’est joli de regarder les oiseaux créer leurs nids.

 

Bises

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + quatre =