Le début de la fin d’une forteresse

big_thumb_a7ee687a44a29bf12d959300c32a5364

 

J’arrivai à grande vitesse dans un labyrinthe de pierres hautes et dont les murs épais se nichaient au cœur même de la pierre. Être à l’intérieur et slalomer dans les couloirs me faisait penser à une grotte tout autant souterraine que providentielle.

Au loin, la voix de mon frère résonna par télépathie tandis que sa présence stationnait à l’extérieur des murs de l’enceinte.

– « Camille, n’y va pas !… tout est en train de s’écrouler… tout va te tomber dessus et t’ensevelir… » 

– Mais je sens quelqu’un à l’intérieur… j’y vais.

J’atterris en douceur dans une des grandes pièces principales, juste derrière une porte en bois renforcée de 20 mètres de haut et 5 mètres d’envergure, une magistrale et imposante porte à l’ancienne. La présence de mon grand-père errait dans la zone. C’était donc chez lui.

Je comprenais en un instant pourquoi il aimait tant son château familial et pourquoi il s’y sentait à l’aise rien qu’à voir son environnement astral qui est à son image, avec un petit plus de grandiose tout en restant dans le total rustique.

Mon grand-père s’était bâti un lieu à l’image de ses sentiments. Et malgré son isolationnisme prononcé et son goût pour la pierre et la solitude, il avait gardé sa porte à peine entre-ouverte, son immense et magnifique porte d’entrée. Voilà donc comment il gardait le lien avec nous sur terre, mais aussi pourquoi il était ermite dans sa grande bâtisse en pierres, en rase campagne. Oui. Ceci expliquait cela.

– Pépère, je suis là, lui annonçai-je à voix haute. Tout s’écroule chez toi. Ça y est, on arrive à la fin.

Je levais mes bras et ouvris mes paumes en direction de la grande porte.

– Frero, ça va aller. C’est Pépère. Je dois m’en occuper. (Il ne répondit rien) Je vais refermer la porte derrière moi pour éviter les déflagrations et les masses énergétiques qui vont exploser, ça va sécuriser la zone. Ça va m’enfermer dedans, mais ça ira. Tout ira bien pour moi. Ne t’inquiète pas. Je reviendrai quand tout sera terminé.

Je ne perdis plus un instant et par un lâché de force qui jaillit sur ordre, la porte énorme se referma et claqua.

Mon grand-père accourut me rejoindre tandis que j’enchainais sur des appels.

–  Les flux commencent à exploser, va y en avoir partout. Ca va être un bordel monstre… je vais devoir appeler des renforts…  On va appeler tous tes anges gardiens et les miens !… oui, on va appeler du monde pour m’aider a gérer ! J’appelle tous ses anges gardiens et tous les miens. Allez, venez !

Des masses énergétiques commencèrent à apparaitre violemment dans la zone. Le backup se matérialisait sur simple demande en réponse à mes appels. Je souris en sentant les présences se manifester. Une équipe de titans se formait pour l’occasion et ça promettait de pulser grave. Il était vrai que je convoquais rarement autant d’anges d’un coup. En général, j’étais plutôt pour les comités minimalistes, mais là, c’était nouveau pour moi, je voulais vraiment mettre toutes mes cartes à profit pour garantir le bon déroulement des opérations, autant pour moi que pour lui et la suite de son chemin.  D’ici quelques minutes, la zone accueillerait une dizaine de nos anges et archanges principaux pour l’occasion.

– « Mais-mais… », baragouina mon grand-père totalement bouche-bée face aux présences qui se manifestaient à mon claquement de doigts.

–  …hum ?

Il me scruta de haut en bas, l’air totalement sidéré.

– « Mais comment fais-tu ?!… comment peux-tu appeler des anges comme ça ?… … Tout ce temps, tu étais capable de ça ?!… et tu n’as rien dit… … Qui…Qui es-tu ?!… » 

– Hum…Oui…  J’appelle les Anges, et … on travaille ensemble. (je roule les yeux ciel en haussant les épaules) Je suis un Ange, en fait.

– « Et dire qu’on avait quelqu’un comme toi dans notre famille…  j’en parlerai aux autres dans l’au-delà pour qu’ils sachent tout ce que tu fais ! »

– Non pépère, je ne veux pas. Tu n’en parleras pas. Je suis déjà trop recherchée de l’autre côté. Je n’ai pas envie d’avoir plus de problèmes. J’en ai assez comme ça avec ceux qui me traquent déjà. Ne dis rien à personne. Tu entends ? A personne.

– « … »

– Suis-moi. Ils sont en train d’ouvrir la porte. Elle va apparaitre ici, tu vois ? Juste là. Il va falloir y aller maintenant.

Je pointai le ciel au dessus du pilier central de ce qui semblait être sa pièce principale de vie, tout en dirigeant la marche.

En se rapprochant de l’ilot, il m’interpella timidement, à moitié penaud. Il acceptait ce qui allait se passer. Pas avec le sourire, mais il savait que, ce qui arrivait pour lui, devait se produire et ne pouvait être révisé.

– « Hm… Est-ce qu’on peut s’arrêter aux toilettes que je fasse une dernière fois pipi ? » 

Le cancer de la prostate de mon grand-père le contraignait énormément. Il avait souvent besoin de se soulager et ce n’était certainement pas moi qui le mettrait mal à l’aise pour ça. Même dans cette zone, il subissait l’impact de son état de santé. Sa reliance au corps physique le maintenait encore, même si dans peu de temps, aller aux toilettes sera futile. Mais au moins, il se sentira plus léger et mieux dans son corps en passant le portail.

– Bien sûr Pépère, vas-y. Je t’attends.

Il fut content que j’accepte de prendre le temps jusqu’à la dernière minute et que je ne le bouscule pas.

Je me retournai vers le portail que je sentais arriver depuis les plus hautes dimensions. La matérialisation prenait toujours quelques temps pour se faire.  C’était comme sentir un vaste tunnel nous tomber dessus.

Le processus est beau. Et particulier.

Quand mon grand-père reviendra des toilettes, ce sera le début de la fin.

J’ouvris un œil avec les charges énergétiques en train de se conditionner et les flux descendre et traverser les portails dimensionnels un à un, jusqu’à nous.

Nous sommes en plein milieu de la nuit.
Sa mort approche.

Combien de temps faudra-t-il au portail pour se matérialiser ? Je ne sais pas. Mais ce qui doit arriver, arrivera. Et je serai là. Jusqu’au bout.

13 Comments

  1. Cel

    Coucou Camille,

    Je ne sais pas si ton post a beaucoup de “décalage” dans sa publication et si ton grand père est déjà décédé. Mais en tout cas, je t’envoie une coupe de fraise astrale en soutien !

    Je trouve ça chouette que tu puisses accompagner ton grand père comme cela. C’est pas donné à tout le monde de voir débarquer autant d’anges, lol !

    Je me demande ce que ma grand mère a perçu quand moi je l’ai accompagné physiquement lors de sa mort (je lui tenais la main quand on l’a débranché). A l’époque, je n’étais pas aussi informé sur les guides, passages d’âmes et tout le tralala, je n’avais que mon intention de l’envoyer vers la lumière. Mais je me dis que c’était déjà pas mal ^^

    Bises

  2. Spiritual Flower

    Hello les filles,

    Je me suis habituée à avoir ce genre de rêves. Au début, c’était dur à accepter, le fait d’être celle qui accompagne dans la mort, et puis maintenant, ça m’intrigue. Cela ne m’empêche pas d’être émue.

    Mon grand-père est toujours vivant. et c’est plus cela qui est compliqué à vivre pour moi. De voir l’annonce se faire et tout se mettre en place dans l’astral sans pouvoir le partager avec le concerné. Mais je crois que quelque part, il sait.

    Je ne saurai te dire Cel si ta présence a eu un quelconque effet sur la qualité du passage pour son âme, tout  comme je ne saurai dire si le mien en avait eu sur celui de ma grand-mère, ayant eu le même réflexe que toi, de toucher la personne jusqu’à temps qu’on sente que cela ne soit plus nécessaire.

    Je crois cela dit que l’amour aide et que notre intention agit, d’une manière ou d’une autre, que ce soit pour nous aider à accepter ou pour l’aider à s’envoler.

    Dans tous les cas, je sais que les anges entendent toujours les appels sincères. Après, comment ils y répondent, c’est une autre question.

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Fleur,

      Les djinn sont des entités démoniaques de haut rang. Ce sont des génies qui peuvent nous aider à accomplir beaucoup de choses. Toutefois, ils ont leur petit caractère et ne sont pas simples en affaire et nous mettent souvent à l’épreuve.

      Celui dont je suis proche, si je puis dire…, s’appelle Ifrit. Cela fait longtemps d’ailleurs que je ne lui ai pas parlé. Et la fois dernière, il m’a donné une leçon en plus de refuser de me voir… alors bon…
      Disons que faut s’accrocher pour bosser avec eux lol !

      Pourquoi me poses tu la question ? Tu en ressens l’appel ? Si c est le cas, vis le sans crainte. Les Djinn qui se révèlent aux incarnés ont des liens profonds avec eux.

      Bises

    2. Fleur

      Bonjour Camille,

      Je te remerce pour ta réponse !

      Je ne sais pas ce qu’est un appel. C’est que j’ai eu besoin de me renseigner dessus.

      C’était plus pour les génies en général je pense, et j’ai mis djinn pensant que c’est le terme anglais  pour être sûre qu’on se comprenne sur le terme. Rhoooo ce n’est pas le bon mot ?

      Je me rappelle que tu as écrit  un article sur Ifrit, je vais le relire du coup.

      merci !

      Bises

      Résultat de recherche d'images pour "image merci dragon"

    3. Spiritual Flower

      Hello Fleur,

      En fait, le terme dépend beaucoup de sa culture.
      En soi le djinn est plutot vu comme fourbe et representent souvent l’aspect sombre du génie.
      Mais en réalité cela revient au meme. C est juste que cela dépend de son affiliation.
      J’aurai plus tendance à parler de djinn quand relié à l’ombre et de génie pour une essence lumineuse. Tu vois ? Tout dépend comment tu le vois.

      Un appel, c est ressentir quelque chose qui donne envie de regarder dans une direction. On parle “d’appel” parce qu’en réalité, c est un murmure de l’âme.

      Bises

    4. Fleur

      Coucou Camille,

      Un grand merci pour ta réponse.

      Bon je pense qu’il y a un truc avec les djinns parce que je suis “tombée” sur ce mot en cherchant tout autre chose. Et en plus l’article les mentionnait tout du long ; une histoire de paradis des djinns ou je ne sais quoi, et là je me mets en mode “attention, ne pas s’emballer dans les illusions”. (en ce qui concerne la spiritualité je suis généralement sur ton site, celui de Sylvie et celui de Cel, pas plus).

      Mon souci premier est qu’il faut que je sache entrer en moi, et je n’y arrives pas !!! Sans ça comment je peux savoir si me fais balader ? Je ne peux pas.

      Je n’entends même pas mon cœur physique.

      Tu entres dans ton corps toi ?

      Bises et Merci !

    5. Spiritual Flower

      Hello Fleur,
      C’est bien de cliquer et se laisser porter par le flow, ça amène parfois de drôles de surprises.

      Pourquoi ne pas commencer à s’allonger et puis respirer ? Juste apprends à ressentir ton ventre se gonfler et se dégonfler au rythme de l’air qui rentre. Oui, juste ça, quelques minutes avant de s’endormir par exemple.

      Fais le en silence. Et essaie de rajouter quelques minutes en plus la fois d’après.
      Quand une pensee vient, repose toi dans le ventre et observe les sensations, les muscles qui s’étirent, les poumons qui se gonflent tout ca. Tout simplement.
      Essaie.

      Bises

    6. Fleur

      Merci Camille,

      Oui je sais pour le cliquage, mais je me suis contrainte à ne plus le faire car mon temps de veille est super-compté, mais je vais être obligée de recommencer mais de manière plus “réfléchie”,  je ne sais pas encore comment.

      Et puis il y a le résultat de ne pas avoir su compiler et de partir dans les illusions, et du coup je n’ai pas du tout avancé spirituellement parlant. Grrrrr !

      Merci pour l’exercice (que tu m’avais déjà indiqué : rhooooo, tu vois le genre d’élève que je fais …). Je le fais plutôt en journée, le soir je ne suis pas bien avant de dormir, j’angoisse.

      ma nouvelle “lubie” c’est les étoiles, les planètes …

      Ah il y a un autre sujet, je ne sais pas si tu pourras m’aiguiller. J’ai entendu “par hasard” qu’il est possible de guérir physiquement mes maladies par des soins énergétiques, en faisant bien recirculer dans le corps. Est-ce que tu connais un premier pas pour que je comprenne mes énergies internes et que je comprennes comment les harmoniser même un petit peu ?

      Bises et merci beaucoup Camille !

    7. Spiritual Flower

      Bonjour Fleur,

      Pourquoi angoisses-tu le soir ?

      J’en ai déjà parlé, tu peux essayer le petit livre pratique d’ekart Tolle.
      Je le trouve très bien pour commencer à s’initier à nos énergies subtiles.

      Sinon, les soins tu sais, y’en a pour tous les goûts et toutes les couleurs. Il faut voir ce qui te parle et sous quelles formes.
      Tu vois il y a les gens qui aiment faire du reiki, d’autres sont plutôt angéliques, il y a ceux qui passent par les esséniens, ceux qui font du magnétisme, ou encore qui travaillent avec les flammes… bref, y’en a vraiment pour tous les goûts.

      Quand on débute, moi je conseille toujours aux gens de fouiner sur le net. Cela permet de cibler un peu plus ce qui nous parle, et si on ne trouve pas, à défaut ce qu’on ne veut pas.

      Apprends à suivre tes envies, à les découvrir et à écouter ton intuition. Il n’y a pas mieux pour se connaitre.
      Comme tu fais en ce moment, c est bien.

      Bises

  3. Cel

    Coucou,

    Oui je me doute que tu n’as pas la réponse pour ma grand mère ^^

    En tout cas, je comprends la difficulté de ce décalage entre la réalité physique et la réalité astrale. Bon courage ma belle.

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + un =