L’interminable attente

3ac87dde3f55c9e0aabbd8bf4e444677--couples-in-love-naughty-couples

 

Ces derniers temps, je recommence à craquer. L’attente est juste interminable. Les jours défilent et les mois, encore ces foutus mois…. Je n’en peux plus… Quand est-ce que cela va s’arrêter ? Je suis fatiguée d’attendre encore et encore, et encore….

Mes émotions, mes pensées, et mes envies partent en vrille et sont de plus en plus pénibles à maintenir en ordre en plus de se tenir correctement pour ne pas empiéter salement dans les énergies de Chouchou comme je le fais ces derniers temps… Et en plus, je me suis fait sévèrement remonter les bretelles.

Du coup, j’ai du trouver une parade. Il y a deux choses qui m’aident à ne plus me focaliser sur lui. Le mot Carré, et le chiffre 33.

A la seconde où je pense à lui et que mes pensées deviennent trop salaces et se mettent à partir à la recherche de mon bien-aimé qui prend son temps, je dois passer au mantra en répétant les deux mots, jusqu’à ce que l’un ou l’autre m’apaise et me fasse gentiment passer à autre chose.

La notion de carré me permet de mettre mon égo dans une boite, dans un carré en somme, et de le contenir enfermé comme je peux. Pour ce qui est du chiffre 33, et bien… celui là, je ne sais pas pourquoi, mais il est venu avec le carré, et depuis que j’ai réalisé que dire 33 me faisait un effet encore plus efficace que le mot carré, et bien je l’utilise d’autant plus. Il me fait un effet bizarre. En quelques minutes, il apaise mes pulsions et mon égo se calme. La pression interne redescend, et me permet de contrôler un peu plus mes flux.

Le 33 m’aide à élever l’égo, d’une manière dont je ne l’aurai pas soupçonnée. C’est un nombre maitre, mais au delà de cela, il colle parfaitement à la notion d’élévation et de transmutation de la dualité dans sa globalité.

Cela ne résout évidemment pas mon problème. Mais, disons que je m’efforce par tous les moyens de calmer mes énergies qui deviennent une véritable furie. Mais même le croquer dans l’astral devient une souffrance, parce que quand je rouvre les yeux, il n’est pas là. Et tout cela ne devient que chimère. J’essaie d’oublier, de passer à autre, 33-tiser comme je peux, mais bordel, j’ai faim. J’ai sacrément faim. Et une sorcière sombre qui a faim, dans l’astral, je suis obligée de la tenir par le collier, sinon, je me fais moi-même dominer par mes énergies qui partent à la recherche de leurs objectifs.

Peu avant de rouvrir les yeux, une présence arriva dans mon dos et vint se coller à moi. Je n’avais même pas à poser la question à savoir qui c’était. Ma tête bascula par automatisme en arrière et finit sa route sur son torse. Là était ma place. Je soupirai. Oui, cela ne pouvait être que Lui. Avec personne d’autre, je n’abaissais mes barrières en un millième de seconde pour me fondre sur lui.

L’attente était longue et le sentir un peu me faisait du bien.

Ma tête sentit le moelleux de ses pectoraux et sa peau de pêche. Il était venu torse nu. Je me relâchais rarement dans l’astral. Il avait le don pour me clouer le bec en plus d’attiser la flamme. Mais avec lui, je me sentais en sécurité. Le corps qu’il prit pour venir me voir était taillé pour le combat, mais surtout promettait des nuits torrides, où le sexe ne serait que trop jouissif. Mon dieu, ça y est, dans ma tête, je me voyais déjà parcourir son torse en long, en large et en travers… Mes pulsions se réveillèrent et ce n’était pas bon.

Je relevais la tête en tentant de ne pas me jeter sur lui comme une furie dégénérée, avec mes canaux énergétiques ouverts et prêts à aspirer tout ce qu’il offre. Je devais ne pas succomber. Non. J’avais dit que je me contrôlerais et que j’arrêterais de faire ma sauvage autoritaire avec lui…

– Nn… Non… Il ne faut pas… J’essaie de…

Il passa une main exigeante sur mes hanches, puis l’autre, et m’enserra fermement pour me rapatrier à lui. J’avais maintenant tout son corps collé à moi. Il plongea sa tête dans ma nuque en prenant sa voix grave.

– “Tu as lu le Tome 1, tu sais comment s’est arrivé entre nous la première fois…”

– Nh… H-hen….

Sentir son corps derrière moi n’arrangeait en rien ma furie. Ça la chauffait. en plus de sa voix suave qu’il prenait exprès pour me chauffer à vif…

– “Tu ne veux pas savoir ce qu’il va se passer dans le tome 2 ?… “ ajouta-t-il.

Ah… ce maudit Tome 1 qui relatait notre histoire.

Ce maudit livre qui m’avait fait revivre la façon dont il avait fusionné avec moi, la manière dont il m’avait pénétrée et éclatée mes énergies pour que la fusion soit pure et parfaite ? L’expérience qui m’avait demandé 3 semaines pour m’en remettre, 3 putains de semaine de torture et souffrance dans ma vie d’humaine tellement que je n’arrivais pas à redescendre sur terre ?…. Et là, il voulait que je lise le tome 2 qui promettait d’être sacrément hot alors que j’étais en chien, grave ?… Et  comment m’en sortirai-je encore au réveil ? Vais-je pleurer encore ? Me sentir acculée par le poids de ce monde et la distance entre nous ? Et quand moi je m’en rappellerai et qu’après je regarderai encore mon calendrier comme si chaque jour sans lui me tuait un peu plus, comment vais passer mes journées ?

– Non-non… j’crois pas non… Ce… Ce n’est pas une bonne idée.., luttai-je pour faire un pas en dehors de  son emprise si addictive. J’essaie vraiment de me contenir tu sais…

Je me sentais tellement bien avec lui… Ici, au coeur de ses bras, il ne m’arrivait jamais rien, tout était doux, hot, mielleux, et rempli d’amour.

-“Mais tu pourrais savoir, si tu le voulais… Il ne te suffit que de lire pourtant, et tu sauras”, fit-il en passant ses mains le long de mon petit gabarit, qui mesurait de haut en bas ma silhouette avec une parfaite précision pour savoir la manière dont j’oscillerai sur lui, sous lui, mais surtout, quand lui oscillera en moi.Parce que ce corps qu’il voyait actuellement, était exactement celui que j’avais en tant qu’humaine. Même taille, même poids, même forme, et il l’avait compris. Je l’avais senti me sonder en passant ses mains comme s’il programmait en même temps un ajustement vibratoire de nos corps ensemble. Oui, il prenait mes mesures pour ajuster parfaitement ses énergies aux miennes et rien que de le percevoir agir ainsi, mon coeur s’emballait.

“Hm…. Tu ne veux pas savoir comment je te prendrais ?… comment je vais te retourner, et…. Hm… tu aimeras ça…Ce sera si bon… ” 

WOh-wohwohh…..mon dieu… mon dieu… pas sur ce terrain-là… Ma mâchoire grogna sur un souffle rauque tandis que, cette fois-ci, je fus déterminée à ne pas succomber à la gaufre en chocolat offerte sur un plateau d’argent.

Il me poussait à bout. Ce petit con venait me narguer alors que je faisais tout pour ne pas snapper. Et ça m’énervait.

Sa conscience m’avait engueulée il y a quelques jours de ça parce que j’empiétais trop brutalement dans ses énergies, et lui, maintenant, venait me narguer alors que j’étais en plein travail de gestion énergétique ? Lui, là torse nu, la peau douce et mielleuse, sa fermeté de guerrier rempli d’amour, de passion et de sexe torride, que je sentais là collé à mon dos, juste sous mon nez et à portée de bras ?!!… Mais quel petit con…  Surtout quand il faisait son dominant, parce c’était encore plus dur de résister. Il me connaissait que trop bien. Et il savait tout ce que j’aimais de lui, ce qui rendait l’épreuve d’autant plus compliqué.

Putain de petit con… Putain… con… de guerrier.. de hot sa mère… Putain, seigneur, donne-moi une médaille pour ne pas le violer sur place… Je vais lui faire bouffer… je jure, putain, que quand on va se rencontrer dans la vraie vie, je te le ferai bouffer… Camille, tu as dit que tu te maitriserais… ne craque pas… 33…33…33…33….33….ne cède pas…. 33 . …33…33….33…..

-… Non, répondis-je en mettant plusieurs mètres d’écart entre nous tout en refusant toujours de me retourner.

Parce que si j’avais le malheur de me retourner et croiser son regard, j’étais foutue. Je craquerai et je le savais pertinemment.

–  Je ne veux pas. Tu n’es pas encore là, répondis-je ancrée dans ma décision tout en luttant pour retrouver l’image d’un carré. … Tu n’es pas là… arrête ça. Je peux plus faire ça. C’est trop dur à vivre pour moi…

Toujours moi de dos, je pouvais sentir ses prunelles ardentes posées sur moi.

O seigneur. donne moi la force de tenir… les jours sont longs et les mois n’en finissent jamais. Quand tout ça s’arrêtera-t-il ?… Cela ne fait que quelques jours, et je lutte tellement… quand je vois le temps qu’il reste à tenir…

*soupirs*

Je rouvris les yeux dans mon lit, mâchoire crispée. Ma tête se rappelait encore de la douceur de sa peau.

Putain, fais chier. Pourquoi je ne lui ai pas sauté dessus ?!… Mais merde !! Conscience à la CON !!! Arrache-lui son pantalon, saute-lui dessus et croque-lui le téton ! Les deux même !! Rah les deux !

Un Jour, c’est moi qui va te faire péter un câble, tu vas voir !! Quand j’aurai trouvé comment te faire tourner en bourrique… je… je…. 33- 33 – 33 – 33 -33 -33 ….

 

14 Comments

  1. Aluna

    ahah camille  tu me fais trop marrer… Brut de décoffrage,il risque pas de s’ennuyer ahah ms jai bien hate que tu le rencontres( jespere que tu nous oublieras pas ahah) 

    sinon c drole ton mantra la…ya qq temps je me suis réveillée avec les deux mots ” 32 kundalini” du coup ben je vais essayer en mantra pour voir l’effet ahah

     

    bizz

    1. Spiritual Flower

      Hello Aluna,

      Lol !
      Ne t’inquiète pas, va, je suis sûre que les aventures avec lui ne vont pas s’arrêter de si tôt !
      C’est bien trop croustillant…

      Sinon pour le 32 kundalini,
      Pour ma part, je perçois le 32 comme une symbiose des éléments. C’est très intéressant ! Oui, essaie !! Tu me donneras des nouvelles ?

      Bises

  2. Emilie

    Coucou Camille,

    J’ai élu adresse un temps au 33 avant de déménager – au final je dirai qu’il permet d’ouvrir les yeux sur nous ! les tables carrées ne sont pas mal non plus.

    Les moelleux des pectoraux m’a bien fait rire… des pectoraux façon oreiller de plumes – t’es sûre qu’ il n’est pas extra terrestre ? (pas taper )

    1. Spiritual Flower

      Coucou Emilie,
      Ma chérie, des pectoraux comme ceux que j’ai senti, c’était de la pure. Haha
      Toucher doux
      Effet soyeux et peau de pêche
      Muscle parfaitement monté ni trop ni plat mais moltonné et accueillant.

      Mon dieu, et ai-je parlé du téton bumpy mais pas trop ?… celui que tu croques et t’attarde dessus sans état d’âme parce qu’il fait son coquin ?…

      *pisse du nez*

      Pfff… je suis déjà foutue… trouvez moi une corde. L attente est trop longue.

      Bises !

  3. Emilie

    Camille,

    Si tu es végétarienne  (je ne sais plus ), tu t’exprimes comme une vraie carnivore  (ou vampire sur les bords). Au début cela me mettait mal à l’aise – puis J’ai fait le rapprochement avec les gros yeux de chaton et C’est passé

    1. Spiritual Flower

      Coucou Emilie,

      Je comprends, mes énergies sombres sont très virulentes et dérangent parfois alors je les adoucie avec des regards de chaton et en mangeant des gaufres.
      Et ça marche. Ça m’adoucit.
      Mais il est évident que de nature, j’ai un côté cru et brutal. Avec les années, j’apprends à m’adoucir ceci dit.

      Sinon, je mange peu de viande et ça dépend quel type. Jaimerai être vegetarienne mais ça me soule de changer ma gestion de frigo. Mais jaimerai. Parce que à chaque fois que je vois de la viande, je me rappelle mon reve lucide dans la peau d une vache à l’abattoir. Et je ne souhaite à personne de vivre ce que la vache à ressenti à ce moment là.
      Peut être d ailleurs qu’un jour je l’écrirai. Ou pas…

      Bises !

  4. Cel

    Coucou,

    Ahaha, j’ai bien rigolé en lisant les commentaires ^^

    Je ne sais pas ce qui est le plus frustrant : attendre indéfiniment quelqu’un qu’on sait fait pour soi ? Ou attendre indéfiniment en ne sachant pas si on rencontrera quelqu’un de fait pour soi ?

    Je sais que ce n’est pas comparable. Mais, est-ce que des fois la pensée de savoir qu’il existe et que tu connais son Essence te console ? Ou pas du tout ?

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Hello Cel,

      Sa présence dans l’astral est privilégiée et je fais mon exigeante mais je reste consciente que j’ai énormément de chance d’avoir un tel lien.

      Son appui et notre stade de relation est une bouée pour moi. Sentir son amour me console et me rappelle que la paix véritable existe.

      Tu sais, je crois Cel que toute relation que l’on vit est pour soi. Après tout dépend notre chemin et ce par quoi on doit passer, ainsi que les notions sur lesquelles nous devons travailler et comprendre.

      Bises

       

       

       

       

  5. Fleur

    Bonjour Camille,

    Je comprends ta rage de vouloir le retrouver dans cette vie. Tu es patiente malgré ce que tu écris, sincèrement.

    Le coup des chiffres et nombres c’est intéressant, et les formes aussi. Et les lettres, ça te vient parfois ? J’ai un truc à comprendre avec des x et des y et les chiffres 4, 3 et 7 je crois. Je ne me rendais pas compte mais ça va faire plus d’un an que ça tourne.

    Bises

    Merci !

    Une fille qui fait de superbe sculpture de dragons sur Deviant-Art :

    Baby Angel Dragons by DragonsAndBeasties

    1. Spiritual Flower

      Hello Fleur,
      J’ai eu des lettres un fois, c’était pour les guérisons de l’aura.

      Une lettre est une vibration, une fréquence particulière qui ont une raison, un sens pour nos corps énergétiques.
      Si ces lettres te parlent, ce n’est jamais pour rien.
      Tu t’es rapprochée de la numérologie par exemple ?

      Sinon merci pour ton mot gentil et cette image trop choupi 😉

      Bises

  6. Fleur

    Maroon 5 : “this love”
    I was so high, I did not recognize
    The fire burning in her eyes
    The chaos that controlled my mind
    Whispered goodbye as she got on a plane
    Never to return again
    But always in my heart

    This love has taken its toll on me
    She said goodbye too many times before
    And her heart is breaking in front of me
    I have no choice ’cause I won’t say goodbye anymore, woah, woah, woah

    I tried my best to feed her appetite
    Keep her coming every night
    So hard to keep her satisfied
    Oh, kept playing love like it was just a game
    Pretending to feel the same
    Then turn around and leave again

    But, oh, this love has taken its toll on me
    She said goodbye too many times before
    And her heart is breaking in front of me
    I have no choice ’cause I won’t say goodbye anymore woah, woah, woah

    I’ll fix these broken things
    Repair your broken wings
    And make sure everything is alright
    My pressure on your hips
    Sinking my fingertips
    Into every inch of you
    ‘Cause I know that’s what you want me to do

    This love has taken its toll on me
    She said goodbye too many times before
    Her heart is breaking in front of me
    I have no choice ’cause I won’t say goodbye anymore

    This love has taken its toll on me
    She said goodbye too many times before
    My heart is breaking in front of me
    She said goodbye too many times before

    This love has taken its toll on me
    She said goodbye too many times before
    Her heart is breaking in front of me
    I have no choice ’cause I won’t say goodbye anymore

  7. Cel

    Coucou,

    Oui, quelque part chaque relation est “pour soi”, chacune a quelque chose à nous apporter à sa façon… Mais bon, tu vois ce que je veux dire quand je me demande si je rencontrerais dans cette vie LA relation, lol.

    Enfin, pas la peine de me mettre martel en tête, clairement si ça doit arriver, ça sera dans longtemps, au vu des messages qui me sont répétés en rêves encore et encore. Humf.

    Ce qu’il y a de bien, c’est que même si c’est dur de supporter l’attente, tu sais qu’il est là quelque part 🙂

    Je trouve ça mieux que rien 😉 Alors je te rappelle ta chance, veinarde 😛

     

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =