Pas de rencontres sans Vie

nature friendship timber wolves view 1920x1080 wallpaper_www.paperhi.com_54

Bonjour,

Il y a des jours où j’ai l’impression que la vie se joue de moi, qu’elle vient me chambouler pour me dire “Tiens regarde ce que moi je te fais sans que tu puisses y faire quoi que ce soit.”

Hier, j’ai fait la troublante rencontre de mon ancienne amie dans la rue alors que je ne l’avais pas vu depuis notre séparation en 2011.

C’était une de ces fameuses rencontres à la 1/1 000 000 chances d’arriver. Vous voyez le genre ? Mais encore que, le plus troublant n’est pas que je l’ai revu par ce fameux soi-disant hasard auquel je ne crois plus depuis longtemps, mais que notre rencontre se soit passée exactement comme dans un rêve que j’ai fait en 2012. C’est ça qui me troubla énormément. Je n’en croyais pas mes yeux.

Hier, alors que je passais quelques jours chez mon amie en convalescence suite à mes grosses crises d’estomac. J’ai décidé sur un de mes fameux coups de tête, de rentrer à la maison. J’ai néanmoins pris le temps de ranger, et préparer sereinement mes affaires de manière structurée pour enchainer avec le métro.

Je n’ai pas pris la sortie habituelle, chose que je n’ai jamais fait en 4 ans. Je n’étais encore pas au top de ma forme, je voulais prendre les escalators et ne pas porter mon sac plus que nécessaire. J’ai préféré alors marcher en tirant mon sac que de monter toutes ces marches. Un choix stratégique je pensais, bien que j’ai encore hésité en bas de l’escalator. Mais bon. Après, tout, j’étais lancé comme ça, c’était bien aussi pour une fois.

Lorsque j’ai traversé le passage clouté juste en face, c’est là que je l’ai vu, sur le terre plein central. Et puis toute la scène a commencé exactement comme dans mon rêve.

Je l’ai reconnu arrivant face à moi. Elle me regardait, et je me demandais si elle m’avait reconnu en me fixant ces quelques secondes. Elle passe devant moi sans dire un mot.

Alors ça va faire comme dans mon rêve, je me suis dit… On ne va pas se saluer….Je souris intérieurement. La vie n’était qu’une vraie farce où, alors qu’on essaie de tout contrôler, elle se joue de nous. Nous ne sommes que des pantins.

– [X] ?

– “hum ? Oh ! C’est toi ?! Je ne t’avais pas reconnu ! Je te regardais mais sur le coup, je n’ai pas fait attention !”

Nous nous sommes salué à peine quelques minutes, on s’est fait la bise et un câlin. Je la trouvais magnifique, alors je lui ai jeté un ” Tu es belle, tu es toujours aussi magnifique !” Elle avait sa belle frange si bien coiffée et ces beaux cheveux longs et puis elle finit par repartir à son rendez-vous. Je ne sais pas si on arrivera à se revoir. Je ne crois pas au hasard. Mais je crois que la vie agit non sans raisons.

Archives de février 2012.

La nuit, je me suis mise à rêver. Je croisais mon amie [X] au milieu d’une rue. Nos regards se croisèrent. Elle passa près de moi. Je fus surprise qu’elle ne souhaita meme pas me saluer.

– On ne se salue pas alors ?….

Elle se retourna, et vint me faire la bise et repartit dans l’autre sens.

Elle etait sublime, long cheveux mechés et légèrement ondulés avec une frange, tellement belle que je n’ai pas pu m’empêcher de l’interpeller à voix haute :

–  Tu es vraiment belle !

Elle se retourna, me sourit et continua son chemin.

Je ne peux m’empêcher de me demander ce qu ‘est le temps et jusqu’où va la portée de mes rêves.

Ca me rappelle qu’il y a 15 jours, alors que j’ai voulu appeler ma petite soeur de coeur chinoise, je me suis rendue compte que je n’avais pas le bon numéro de tel ni le bon mail. Elle n’avait pas accès à son facebook à cause des restrictions du gouvernement chinois. En gros, je l’avais perdue. Ce serait compliqué pour la retrouver. Je n’ai pas d’autres informations, ni telelphone de ses parents, ni son adresse actuelle. Bref. Perdue quoi.

Et puis, je me suis dit qu’elle allait bien finir par se mettre sur facebook d’une manière ou d’une autre et que j’allais la retrouver par un je-ne-sais-comment. Je ne me voyais pas la perdre de vue. Je ne sais pas pourquoi mais j’y étais particulièrement attachée depuis notre première rencontre il y a presque 10 ans de cela. Je n’ai jamais voulu qu’elle sorte de ma vie. La vie n’avait qu’à me la remettre par un de ces croisements improbables sont elle seule a le savoir.

15 jours se passent où de temps en temps, je fais un clin d’oeil à la vie en lui demandant de se rappeler de ma demande. Et puis, un soir, il y a quelques jours de cela, je décide d’aller sur facebook juste avant d’éteindre l’ordinateur. C’est là que son nom apparait en gros sur la colonne de droite.

Je n’y croyais pas.

– Nannn…. !!! Serieux ?!  La vie, tu ne te fous pas de moi là ? Tu déconnes !? Putain comment tu fais pour être aussi efficace ?!!

Son compte était vierge et il venait d’être créé il y a peu. Cela me semblait être son nom de famille complet. Bien que j’avais un doute. Et puis, j’aurai franchement trop de chance qu’elle prenne son vrai nom non ? Beaucoup de personnes ont des pseudos ou des noms de famille incomplets, ce qui complique la tâche pour retrouver les gens. Je clique sur elle. Elle avait foutu une image de Hong-Kong. Why not ? Ca pouvait être vraiment elle. Il n’y a que de là-bas et de Tawain que la connexion passait.

Elle me répondit dans la demi-heure. C’était elle. Cela faisait 1 an qu’on ne s’était pas parlé.

 

Ces 2 derniers mois, je me suis pris 3 claques de rencontres improbables calibrés à la seconde près. Alors forcément, je me rends compte qu’il y a des hasards qui sont trop gros pour être hasardeux…

La vie se joue de moi. C’est elle qui mène la danse. 

 

Bises

Enregistrer


Source: Vie quotidienne 3

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − six =