Healer

5232_FS_C_130695_full

 

Bonjour à tous,

Je suis obstinée ces derniers temps. J’ai compris que je devais aller plus loin dans mes questions et dans ma curiosité au lieu du simple “Salut ! moi c’est Camille et toi, tu es qui ?!” .

Soit. Tu l’auras voulu. Puisque c’est comme ça, donne-moi des informations sur l’énergie Drunkars et Plutonien qui me caractérise. Voilà. T’as voulu faire ton mâlin, maintenant, je t’ai préparé une belle série de questions sur les forces de ce monde. Maintenant que tu t’es moqué de moi, tu n’as qu’à envoyer la sauce. J’ai 10 sujets en cours établis par ordre de priorité dont bien sûr certains caprices auxquels je tiens personnellement, ça va de soit.

Et puis au fait, je suis furax. Ca fait 2, 3 semaines que mon Gardien ne pointe pas son nez et se débine lamentablement au profit d’autres guides. Ca m’a mal finir c’t’histoire… J’ai toujours un sujet en cours à traiter avec lui sur lequel je ne lâcherai pas l’affaire.

Cela fait plus d’une semaine que je n’ai pas eu de rêves lucides. Soit. Il est vrai que le dernier m’a bien énervé et qu’en plus j’ai eu des gros problèmes énergétiques cette semaine du à mes problèmes de santé. Mais je garde bien en tête mes nouvelles questions que je vais bombarder à la seconde où je tomberais dans un rêve lucide.

Je tente quelques sorties astrales, mais énergétiquement, je ne suis pas au top. Du coup, je vais plutôt laisser venir. Et puis, comme je suis à cran mentalement avec mes sujets chaud-bouillants, du coup, je mentalise beaucoup. Il faut laisser faire, de toute façon, je ne suis jamais restée longtemps sans rêve lucide, au maximum, je crois que ça a du être 15 jours, voir 3 semaines. Et encore que 3 semaines me parait énorme. Je me demande si ces 10 dernières années le flop de 3 semaines est déjà arrivé… Je n’en ai pas souvenirs.

Bref.

Tiens, tiens, tiens, je me retrouve au milieu d’un carrefour. C’est parti. C’est le moment.

Alors que je tourne sur moi, les zones de paysages changent à souhait en fonction de ce que j’ai envie de voir. Il me suffit de m’arrêter sur ce qui me plait. C’est cool ce jeu.

– Oh !! Tiens, une maison des Drunkars !! Stop !!! Reviens !!! …. Bouge pas !! Ca !! Je veux aller là !!

Le paysage s’arrête et se gèle face à cette boutique qui affichait l’enseigne des Drunkars. C’est plutôt cool. Il s’agit d’une boutique de prêt à porter très classe des années 70 américaine. Tout était fait main avec une créativité hors paire.

Je rentre dans la boutique et je demande le gérant. Je lui explique que je viens pour comprendre l’énergie Drunkars et avoir des informations. Cette énergie était elle rattachée aux Plutoniens ? 

– Et vous ? Etes-vous Plutonien aussi ? je lui demande.

Il hoche la tête pour acquiescer. Il n’avait pas l’air spécialement content de me voir. Pourtant, nous faisions parti de la même Famille. Je compris que les Plutoniens n’étaient plus si nombreux que ça.

Alors que je le poursuis partout dans la boutique en le bombardant d’interrogations où tout le monde reste d’ailleurs assez vaseux avec moi. Le gérant finit par me dire qu’il est malade, qu’il va bientôt devoir quitter ce monde. En le suivant, nous avons passé une porte de l’arrière boutique pour nous retrouver sur un autre monde. On dirait qu’on était de retour chez lui.

C’est un homme grand et mélancolique, triste aussi, ou plutôt, on dirait qu’il était lassé du monde. Il m’explique aussi qu’un des bébés de son Clan est malade et qu’elle est en train de mourir elle-aussi. Je le regarde et puis il y a eu comme un déclic en moi.

– I’m a Healer, que je lui dis. I’ll Heal you.

– “humpf. Ouais… Ne dis pas n’importe quoi” me dit-il d’un air antipathique et particulièrement nonchalant.

Je tique et il me fait remonter le sourcil.

-“Toi ? qu’il rajoute. Allez, arrête.”

Son effrontement a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.Il ne me croyait pas et me regardait comme si je le prenais d’un air supérieur. Et puis les mots sortent de ma bouche aussi naturellement que de respirer.

– I will Heal you. It’s because of Them that I can, it’s because THEY are with me.

Il n’avait qu’à comprendre de lui-même. J’appose la paume de ma main sur ses yeux pour qu’il en prenne conscience. Je le vis exploser en larmes à la seconde où il ressentit ce qui se passait à travers mes mains.

Je souriais et finis par faire ma fière.

– And I’ll heal the baby. I’ll heal her com-plet-ly. Et PLUS tu me sous-estimes, et PLUS je guérirai de personnes ici. Je les guérirais tous s’il faut jusqu’à ce que tu comprennes.

Je fus téléportée direct en face de l’enfant. Il fallait faire vite. Il est vrai que l’enfant était dans un état pitoyable. En fait, la moitié de son corps était cristallisé. C’était une petite fille qui devenait de plus en plus frêle avec les minutes qui défilaient.

J’ai commencé les incantations qui sortaient de ma bouche dans un langage bizarre. Il me fallait créer le sceau pour faire descendre la “sauce” – la magie quoi -. Plus que deux trois mots…. Et PAF ! avec ma main, je l’ai claqué sur son corps frêle avec une sacré puissance. Il me fallait la décristalliser, je n’avais pas le choix.

Au moment où elle explosa en morceaux de verres, elle se retrouva en moi. Au fur et à mesure que je la recrache par petits bouts, je contacte son Âme. Elle ne voulait pas revenir. Elle avait été trop triste durant sa petite vie et elle refuse de redescendre dans son corps. Lorsque j’eus fini de recracher les morceaux, j’ai regardé les parents pour leur annoncer que leur petite fille ne reviendrait pas. Son Âme utilisa le tremplin que je lui ai donné pour partir.

Je me suis réveillée dans la chambre, mais étant fatiguée, et intriguée aussi, j’ai voulu repartir. En quelques minutes, je me suis retrouvée dans un grand hall d’entrée de salles de soirées, assez joli et sympa d’ailleurs.

– Ah oui. Il faut que je fasse vite. J’appelle le Gardien de mon Âme de l’autre côté de la porte !! On a des trucs à régler lui et moi.

Alors que je file droit sur la porte d’entrée de la salle, en marchant, ma tête croise le regard d’un jeune homme assis derrière son écran qui me fixe tout le long de ma démarche. Il assurait l’entrée du hall. Il m’a tellement fixé du regard qu’il me fait percuter en 1 millième de seconde.

– L’autre fois, il m’a fait l’ même coup !! Ah non hein !! Ca va pas se repasser comme ça !

Je tourne les talons dare-dare et me dirige droit vers lui. Me voyant foncer droit sur lui à toute allure, il commence à prendre ses cliques et ses claques et à se barrer.

– Attends ! que je lui dis, Attends !! Mais où tu vas !! ATTENDS VIENS ICI !!

Je cours pour lui choper le bras.

– Nan mais tu vas où là ! Alors que je me fais chier à arriver jusqu’à toi, tu oses te barrer !!?? Nan mais j’hallucine !! Tu te fous de ma gueule là !!! Nan mais c’est pas possible ça !!

– “Nan mais… euh c’est pas ça !”

Je le chope par le collier, hyper furax.

– C’est ça ouais !! C’est ça !! Putain, tu oses te barrer après tous les efforts que je fais pour arriver ici !! Nan mais c’est pas possible ça !! Un “Merci pour tes efforts” ou un “Merci pour tout le travail que tu fais pour nous retrouver” serait vraiment trop te demander  !??!

– “C’est pas moi !!! Je ne suis pas Lui, Je ne suis pas Lui !!!!! ”

– Et Il est où alors ! Dis moi où Il est !! J’te jure ça va chier ! Appelle-le maintenant !!

Un écran me percute l’esprit directement et me fait partir en double vision immédiatement.

– “Camille.”

– Ah !! Te voilà !

– “Camille, tu es à deux endroits à la fois. Je suis avec toi, mais de l’autre côté.”

Il m’envoie une image de lui en train de jouer à Mini- Superman pour être partout avec moi.

– T’es con, que je lui dis en riant.

Rire m’a renvoyé au lieu direct. et je me réveille, toujours en riant.

– Il est con….Superman ….. je sais que tu essaies d’être partout…. T’es mon p’tit Superman !! haha Tu m’fais rire quand même… Mais sinon être guérisseur.. Rah non putain… C’est nul. J’aurai préféré être un mage de ouf. Rahhhh la corvéeeeeeee…. et le mode d’emploi alors ?!!! Il est oùùùùù ???!! Evidemment, c’est encore à bibiche de se taper le bordel, bah oui…. !!! Pffff

 

Bises

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 2 =