Rappeler son animal de compagnie qui a fugué

Lors du déménagement de ma maman, sa chatte nommée Craquinette fugua avec le bruit des camions.
Oui, sa cage avait été ouverte, mais elle suivait tellement partout maman comme un véritable toutou, que l’on ne pensait pas qu’elle aurait eu aussi peur.
Pas le temps de sentir la maison, ni de faire le tour du jardin extérieur, ni de comprendre le système de chatière, elle détala, stressée par le boucan des camions, et des va-et-vients des déménageurs à la seconde même où la porte de son panier fut ouvert.

Passons la leçon de moral sur comment intégrer un chat dans un nouveau lieu. Même dans la rue, la chatte suivait toujours ma maman comme son ombre. C’était d’ailleurs toujours très amusant de les voir faire des promenades ensemble dans la rue… Maman était toujours son repère. Soit. Tout a été très vite.

Comme le chagrin et le désespoir face au non retour de l’animal.
Toutes les démarches avaient été faites pour l’appeler et la retrouver, mais aucun signe d’elle dans le quartier, dans la ville…
Le pire était que nous devions revenir sur Paris trois jours après. La chatte serait donc toute seule dans le froid et perdue… Elle qui ne quittait jamais maman devait stresser, en plus de se sentir complètement paumée…

Chose qui dut arriver, arriva. On partit sans elle. Même si la chatte ne connaissait pas la chatière du sous-sol, je pris la peine de l’ouvrir malgré tout. Je comptais sur l’intelligence du chat, le flair, la chance et un soupçon de magie. “Sait-on jamais” avais-je dit en déclipsant le loquet de fermeture.

Maman ne reviendrait dans sa nouvelle maison que 10 jours après. Plus les jours passaient, plus maman sombrait dans le chagrin. Et je la comprenais. Je n’imaginais pas perdre mes animaux de compagnie. Rien que l’idée de perdre Henri, mon serpent, me faisait pleurer comme une madeleine.

Maman resta quelques jours chez moi, puis quand elle partit, je réfléchis longuement à comment l’aider. Une idée me vint à l’esprit. Craquinette venait me voir de temps à autre dans l’astral. Elle aimait ma compagnie et venait chercher des câlins. Pas tout le temps, mais cela arrivait une ou deux fois dans l’année. Je profitais pour ces rencontres pour la choyer, et lui dire combien j’étais fière d’elle et combien elle s’occupait bien de maman. Elle lui offrait une belle compagnie, lui donnait beaucoup d’amour, elle la réconfortait et la stimulait aussi.

Si elle venait me voir dans l’astral, c’était qu’elle reconnaissait très bien mes énergies et était capable de répondre à un appel.

J’adorais cette chatte aussi. J’étais peinée à l’idée de ne plus l’avoir à nos côtés. Et je n’aimais pas voir maman souffrir. Du coup, la seule chose que je pouvais faire, était de l’appeler directement dans l’astral, et lui montrer le chemin du retour au cas où elle s’était vraiment perdue (car elle ne connaissait pas les alentours.)


Vint alors la nuit, avec une belle sortie de corps.
Dès que je fus libre de mes mouvements, je me rendis sur un claquement de doigts sur le terrain de la nouvelle maison de maman. Il m’avait suffi d’y penser pour que mon corps y soit téléporté.
Il faisait nuit dans l’astral aussi. J’étais dans le jardin, au même endroit où la chatte m’avait vue la dernière fois.

– Craquinette ?! Je t’appelle ! J’appelle ton esprit. Réponds-moi mon petit chat.

Une vision se projeta dans les ruelles sombres et je vis sa tête apparaitre en gros plan.

– Craquinette, mon petit chat, tu es où ? Tu es encore dans la ville ?… Je te sens dans le quartier, tu n’es pas partie trop loin, hein ?… Reviens de là où tu es partie ! C’est de notre faute… On a ouvert la cage trop tôt et tu es partie en courant… Les déménageurs et les camions, ça t’a fait peur, hein… On a du retourner sur Paris sans toi, mais on ne veut pas t’abandonner. On t’aime fort. On aimerait que tu reviennes à la maison. C’est ici la nouvelle maison de Maman maintenant. Elle revient en voiture dans 3, 4 jours. Tu lui manques beaucoup, elle ne veut pas te perdre. Reviens sur tes pas, d’accord ? Retourne au point de départ avant que tu sois partie en courant. Là où on t’a ouvert ta cage, retourne à ce point là. On a déposé ta cage au pied du mur, maman a mis son écharpe à l’intérieur pour que tu reconnaisses ses odeurs. Je t’ai ouvert la chatière. Tu ne la connais pas, mais elle est juste là, si tu passes la tête en dessous, tu peux rentrer te mettre à l’abris. Je t’envoie par télépathie l’image de la maison et l’implantation du quartier. Tu me sens mon petit chat chéri ? C’est là où je me trouve actuellement dans l’astral. C’est ta nouvelle maison aussi maintenant. Sois mignonne, reviens à la maison et attends maman, tu seras toute seule quelques jours, mais je te promets, elle va revenir. Elle sera si contente de te revoir…

Son visage s’étiola dans un brouillard de l’esprit, puis toute la dimension s’évapora. Je rouvris les yeux dans mon lit et soupirai lourdement.

Je n’avais jamais tenté une telle approche. Impossible de savoir si ça allait marcher. Henri, mon serpent arrivait à me contacter ainsi dans l’astral quand il voulait quelque chose. Mais c’était en général, les animaux qui lançaient l’appel dans l’astral et non l’inverse.

Pour Craquinette, j’étais celle qui demandait la connexion d’esprit à esprit. Mais allait-elle accepter ? Voudrait-elle revenir ? ou la vie allait-elle l’emmener dans une autre aventure ?


Quelques jours plus tard, maman m’appela avant de prendre la route du retour. Enfin, quelques heures plus tard, je reçus une photo. C’était elle et Craquinette.

Elle avait trouvé la maison, avait trouvé la chatière, s’était réfugiée à l’intérieur et avait dévoré le paquet de croquettes.
Quand elle entendit maman arriver en voiture, elle sortit et courut sur le perron pour l’accueillir.

Maman pleura de joie.



Il est impossible de savoir concrètement ce qui a fait que Craquinette soit bien rentrée à la maison. Il a tant de chats et d’animaux qui fuguent et qui reviennent des jours, des mois après.

Est-ce mon appel qui a fait que la chatte puisse revenir ? Je ne saurais dire. Par contre, je ne regrette pas de l’avoir fait.
L’astral m’aide tous les jours de bien des manières, alors s’il y a eu un infime pourcentage de chance pour que j’ai pu l’aider aussi… je ne regrette pas.
Peut-être serait-elle revenue sans cet appel. Peut-être. Personne ne saura comment la vie a vraiment agi.

In fine, la seule chose qui compte est que Craquinette est revenue à la maison.



Il convient de se rappeler que l’astral ne sert pas seulement à contacter des entités désincarnées, mais également des esprits vivants sur Terre. Qu’ils soient des humains, des esprits de la nature, des animaux, l’Astral nous lie tous.

Comment le faire vous aussi ?
Ne pensez à comment c’est possible, mais ayez foi que c’est possible. Et même si vous n’y croyez pas, cela vous coûte rien de tenter.
Essayez.

Nos animaux ne nous choisissent pas pour rien non plus. Ils peuvent partir s’ils le souhaitent vraiment, alors vous avez vos chances. Tentez de les contacter dans l’astral.

Les rêves lucides sont une bonne passerelle pour s’ouvrir des portes. Par contre, il faut avoir envie et vouloir y croire, sinon les énergies peinent à tracer les voies d’accès.

Appel simple :
Dès que vous serez en rêve lucide, dites simplement :
“j’appelle l’esprit de … (nom de l’animal de compagnie). Je t’appelle, j’aimerai te parler, j’aimerai te dire…. (développer).


Observer ce qu’il se passe dans la zone où vous vous trouvez. Regardez comment l’environnement entend et répond à votre appel. Est-il réceptif ? Avez-vous mis assez de “poids” dans vos mots ?
Réitérez l’appel avec plus de force, plus de conviction. Et laissez venir ensuite.



Création de porte d’accès :
Une autre possibilité serait de créer une porte dans un rêve lucide/sortie de corps et de demander à aller directement là où l’esprit de votre animal se trouve.
Cette technique est plus complexe et peut vous amener à découvrir des univers plus spécifiques. Toutefois, il peut être un moyen de se reconnecter à l’esprit qui s’est distancé de votre univers astral.

Dans ce cas, lancer l’ordre “je demande à créer une porte directement relié à l’univers de l’esprit de mon animal de compagnie. Je souhaite aller le chercher là où son esprit se trouve.”

Si votre appel est suffisamment porté par la foi, la porte se montrera à vous.
Si tel est le cas, ouvrez-la et visitez la.
Si cela ne fonctionne pas, restez sur la version plus simple ci-dessus en passant un Appel d’esprit à esprit plus simple.

Bonne soirée à tous.

4 Comments

  1. Alexandre

    Bonjour Camille,
    Ton article et le dessin de chat m’ont plu et ému. Suis content que ta maman ait retrouve craquinette. Perso, je deviendrais dingue sans mes chattes chipie et Lilith. Elles me suivent partout et dorment toujours avec moi. Il faut dire que je les aime plus que ma propre vie… C’est quand même hallucinant la place que peuvent prendre ces petits êtres dans nos coeurs gros bisous.
    P.s: je te pique le dessin du chat car il est trop beau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois + 13 =

error: Content is protected !!