Refermer la porte des Enfers

Bonjour à tous,

Nos religions (humaines) ont toujours évoqué la conception des mondes du Paradis et d’Enfer, les concepts sont bien fondés, mais quand on voit ce qu’il y a dans l’astral, on réalise assez rapidement que ces concepts se basent sur 2 dimensions particulières parsemées au milieu de tant d’autres.
Existent-ils dans l’astral ? Oui, mais pas comme le croyant le conceptualise.
Ce ne sont à la base que des univers avec une signature propre (comme toute dimension) mais nourris par des archétypes humains.

J’atterris dans l’astral juste devant une porte dimensionnelle. Un guide se tenait à mes côtés, tremblotant. L’accès était représenté par une simple porte montante ouverte aux trois quarts. De couleur noir, faite en pierre longiligne, plutôt fine, et rien de macabre sur les murs extérieurs. De là où je me tenais, soit à à peine quelques mètres de l’encolure, on ne voyait rien de flamboyant à outrance à l’intérieur, c’était à mes yeux juste un monde sombre, un de plus ajouté à ma longue liste de visites astrales. Par contre, on sentait la densité du monde balancer des effluves énergétiques. L”influence et l’impact de ce monde vers le monde humain étaient certains. Des entités pouvaient même aller et venir tant l’ouverture le permettait aisément. Je n’étais pas contente.


“Camille… heum…. hm… C’est euh… hum…”, dit un petit guide inquiet.
– C’est la Porte des Enfers. Et pourquoi n’est-elle pas fermée ? rétorquai-je sourcils froncés dans sa direction, le ton sévère. Avec ça d’ouvert, Tu m’étonnes, c’est le bordel en Bas. Ça n’aide pas. Cette porte n’a pas à être ouverte. Refermez la tout de suite.
“On a essayé… mais on ne peut pas…”
– Et pourquoi ça ?
“Elle ne se ferme pas de l’extérieur… On a essayé pourtant, vraiment, je te jure, mais on ne peut pas. Regarde. (Il lança un ordre de fermeture, on entendit un clic mais le loquet à l’intérieur de la pierre en elle-même ne s’enclencha pas.) Tu vois ?… Elle ne bouge pas. Le Gardien a fait en sorte que l’on puisse uniquement la fermer de l’intérieur… Mais si on va à l’intérieur, on restera coincé de l’autre côté… Et le gardien, Il le saura, il viendra et ne nous laissera pas ressortir non plus.. ”
– Bon bah j’y vais alors. (Je fis un pas dans la direction)
“Mais-mais… Tu vas aller à l’intérieur ?”
– Tu veux faire comment sinon ? Ca ira mieux quand la porte sera fermée. Et pour la fermer, tu as dit qu’il faut la fermer de l’intérieur donc j’y vais. Je vais la fermer, moi.

Je continuai ma lancée. Mon guide se tritura les doigts, nerveux. Le pas de porte passé, je virevoltai sur place pour lui faire face. Son visage se tordit dans l’angoisse.
– “Tu…tu-tu vas faire comment pour sortir ?… Tu vas rester enfermée…. Tu vas être coincée à l’intérieur…, Camille… tu vas…”
– T’inquiète, je vais accéder à la zone neutre, et depuis là-bas, je sortirai.”
– “Mais la zone neutre est loin !! Il ne te laissera pas l’atteindre…!”

Je rivai mes yeux vers le niveau de la porte bloquée en position ouverte. Paumes ouvertes, le lâché de force commença. La porte grinça et la descente s’enclencha. Un hurlement sourd retentit et fracassa toute la dimension. Un son guttural porté par une colère extrême.
– Noooooonnnnnn…… QUI OSE REFERMER LA PORTE……
– “Camille ! Camille, il sait !!! referme-la un peu et reviens, ce n’est pas grave !”
– Non. Cette porte doit être fermée.

Le Gardien pensait arriver suffisamment vite pour éviter le pire. Sa colère provoquait des tremblements de terre sur son passage. Plus il se rapprochait, plus les grondements s’alourdissaient.

– C’est ce que j’appelle un Démon pas-content-du-tout, ça… murmurai-je amusée.

J’émis plus de force dans les flux magiques pour accélérer la fermeture. Juste avant que le niveau ne cache nos visages, mon guide me vit lui sourire couplé un léger hochement de tête.

– Je vais la fermer plus vite, d’accord ? On peut pas m’enfermer, tu sais bien. A tout à l’heure.

Il était dépassé par la situation mais ce n’était pas comme s’il y avait une meilleure solution à disposition. Les intentions furent clarifiées, et en un lâcher de force plus net, les flux furent modulés. La porte retomba d’une traite nette et lourde, puis ma paume vrilla d’un coup sec, ce qui scella la porte en position fermée. Mon sourire s’agrandit sur les grognements du Gardien qui feulèrent au loin, comprenant l’inéluctable.

– Ah, voilà, c’est mieux comme ça. Ca ira mieux avec ça fermé déjà. Bonne chance pour rouvrir ça, mon pote !

Lorsqu’il fallait sceller la fermeture d’une porte, cela voulait dire que derrière la clef, il y avait un sceau. Quand bien même il était un Démon, il ne pouvait pas m’outrepasser sur ce coup-là. Pour ouvrir la porte, il fallait maintenant mon autorisation, ou l’autorisation des hauts plans angéliques. J’étais féroce quand le Bas était concerné surtout lorsqu’il était question de l’équilibre des mondes. Et j’avais horreur de me déplacer deux fois pour le même problème.

Un énième cri de fauve agacé réactiva mes instincts de préservation. Je n’avais pas du tout envie de me lancer dans un combat qu’il était possible d’éviter. Il était donc grand temps de se casser d’ici et d’aller en zone neutre.

Être coursée par un obsessionnel nerveux psychopathe de démon ne m’aidait pas vraiment à profiter du paysage des Enfers. Toutefois, à chaque kilomètre qui défilait autour, je ne pouvais m’empêcher de trouver ce monde plutôt banal. Pas de torture, de monde de perdition à outrance, de sang, de morts ou de scènes atroces et dignes du pire film d’horreur. On en était en fait assez loin. Par contre le sombre était palpable. Tout était gris et assez suffocant. La zone ressemblait à un terrain plutôt terreux, entre volcanique et terreux, où la végétation semi-morte parsemait les différents niveaux géologiques. La nuit sombre et constante qui y régnait ne permettait pas à la Lumière d’y exister, alors ce monde évoluait uniquement dans la pénombre. Le tout était soigneusement surveillé par un Démon qui s’assurait du bon déroulement de l’ambiance à l’intérieur… En somme, il faisait en sorte que cela ne soit pas une partie de plaisir…

Toutefois, à l’intérieur de ce monde, il y avait une zone particulière, un espace neutre que l’on appelait “la Zone Neutre”. C’était un endroit où les énergies sombres étaient neutralisées, et où toute la densité de cette dimension était amoindrie au profit d’une certaine neutralité. Ainsi, à cet endroit précis, le niveau de sombre importait peu. Tout était tamporisé et l’accroche qu’avait normalement le sombre, s’annulait presque.
Le terme “Zone Neutre” était à prendre de manière littérale. Le Démon le savait aussi, alors son objectif était clair : faire en sorte que je ne l’atteigne pas.

Au vue de son attitude, il n’avait clairement pas l’habitude de jouer à Cache-Cache… Il hurlait qu’il voulait me le faire payer… Qu’est ce qu’il gueulait comme un fauve… surtout lorsque j’arrivais à l’esquiver alors qu’il réussissait parfois à resserrer l’écart ! On aurait dit Tom et Jerry… J’avais visiblement bien développé ce don, mettre en pétard les Démons malgré moi… Mais j’avais tellement l’habitude dans l’astral sombre que tout le monde soit en pétard contre moi qu’un de plus ou un de moins… Je n’étais plus à un Démon près.

Le monde des Enfers allait continuer d’exister, mais selon les règles conformes avec le Bas. De l’autre côté, dans l’astral, il ne fallait pas croire que les portes dimensionnelles étaient ouvertes à tous et n’importe comment. Tout comme je n’étais pas celle qui avait conçu les règles.

Tout le monde connaissait l’expression “l’Enfer sur Terre”. Depuis l’astral, l’Enfer n’avait pas à avoir ses portes ouvertes sur nous. Les hauts plans ne souhaitaient pas cela pour nous. Ce monde n’avait pas à nous influencer depuis ses densités. Cela ne voulait pas dire pour autant qu’il n’interagirait plus avec nous, mais différemment, voilà tout.

10 Comments

    1. Spiritual Flower

      Hello
      Tu me fais rire Wille ! Tu veux que j’aide quel monde, et pourquoi ?

      Crée un ticket d’intervention lol

      Ah si seulement je savais dominer mes peurs, ce serait merveilleux ! Mais non t’inquiète va, j’en ai beaucoup ! Y a plein de trucs qui me foutent la trouille !

      Genre un fantôme au bout de mon lit ! L’horreur !!!!!

  1. wille

    En fait ,je sais pas quoi répondre à ta réponse !!
    Je t admire pour ton expérience mais finalement toi aussi tu as des peurs !!
    Mais moins que moi car ton expérience te permets de vivre tout ce que tu vis .
    La trouille c est une chose mais une peur , angoisse paralysante c’est hypnotique (tu n es plus maître dans ton propre corps)
    tu es dominer.
    Aider le monde pour le Bon ,le Bien le ❤️.
    Pour une bonne vibration!!
    c est peut être noeud noeud mais j aime bien l’ idée

    1. Spiritual Flower

      Faire le Bien… mais ça veut dire quoi faire le Bien ?

      Mais tu penses quoi ?… que de supprimer ce monde des Enfers c’est juste ? Que de le transformer au nom de la Lumière c’est bien pour eux ?… mais il faudrait déjà connaître l’objectif de cette dimension et savoir aussi sa raison d’être.

      On pense agir mais souvent on pense avec seulement notre regard humain.

      Pourquoi la vision de la Lumière serait-elle mieux pour eux ?

      Tant de questions pour inviter la réflexion, loin de moi l’idée de te blamer, au contraire ! 🙂 . Je ne soulève que des questions que je me pose très souvent également.

      Si tu penses que tout doit être lumineux et bon… tu es dans le rôle du Sauveur en étant dans la fonction du travailleur de Lumière.
      Ce n’est pas mon cas. Je ne prône jamais un pôle en particulier. Je n’aime pas ça. Je ne comprends pas pourquoi un pôle mériterait plus qu’un autre.
      D’où le fait que je gueule beaucoup en mission et que je ne nourisse pas forcément la Lumière.
      L’ombre n’est pas le Mal.

      La Porte des Enfers n’est pas le Mal, mais comprenons nous un monde et son fonctionnement avant de vouloir le changer selon nos conditionnement ?

      Agir pour l’équilibre des mondes et agir pour un pôle ne sont pas les mêmes rôles.
      J’aime faire ce que je crois juste. Tout simplement.

      Tu sais, quand je liquide des entités, je me demande constamment “pourquoi elles doivent mourrir et pas les autres ?”
      Pourquoi au nom de La Lumière, il y a autant de destruction ?

      Les gens ne se rendent pas compte mais la Lumière est loin d’être bisounours. La guerre est belle et sans dégâts dans l’astral ? Non, C’est triste dans un pôle comme dans l’autre.
      Le mieux alors est d’éviter la guerre. Même si souvent, elle est inéluctable…

      Sinon, concernant les peurs, je ne sais pas pourquoi tu penses que ma trouille est gentille et non paralysante.
      Tu me diras alors à ce que j’ai le droit comme terreurs ? 🙂

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Alone,

      Imagine que ton voisin de palier laisse la porte de chez lui ouverte en grand et ne soit pas bienveillant.

      Quel serait l’impact sur l’immeuble ?

      Tu vois mieux le concept exprimé ainsi ?

      Bises

Répondre à wille Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 7 =

error: Content is protected !!