Shimballa

 

En plein milieu d’un rêve, il y a quelques jours de cela, alors que je suis entrain de chuter, je me pose la question : Pourquoi je suis là ?  Je ne sais plus trop. Des gens sont à ma poursuite. Pour m’échapper, je saute par dessus le balcon, et en chutant, je réalise soudain que je peux me raccrocher au balcon du dessous. Même mieux : je peux léviter. Mais oui, je suis dans mon rêve. Et là soudain je me dit “C’est mon rêve. Je contrôle mon rêve.”

Tout se fige.

Le temps s’arrête, et je retombe avec légèreté au sol, complètement consciente.

Il faut que je fasse vite pour faire les appels, que je profite de ce temps pour demander des réponses.

Je pose une main au sol. “J’appelle mon âme.”

J’aime cette façon d’appeler, c’est comme solennel, c’est comme caresser sa terre et l’appeler, un gage de reconnaissance. Avant je passais par les portes, mais bon, comme je n’en avais plus besoin, j’ai choisi un jour d’appeler les entités concernées directement.

Bref.

L’instant d’après, une femme en pleine partie de foot débarque sous mon nez. Elle était asiatique, long cheveux noirs et me parlait dans une langue que je n’ai pas reconnu. Du premier regard, j’ai su que c’était elle, que c’était une part de mon âme qui répondait presque instantanément à mon appel.

Elle disparait puis revient furtivement, cette fois ci, elle était blonde et parlait ma langue.

Là voilà enfin en face de moi. Je suis hyper contente. Alors j’en profite.

-“Bonjour !”

-“Bonjour”

– “Comment t’appelles-tu ? ” je lui demande tout souriante.

-“Christina”.

– “Oh , Christina. ” Ah oui.. il ne faut pas que je m’égare. Faut que je pose mes questions vite avant que je revienne à moi. “Dis moi, je suis perdue. Qu’est ce que je dois faire ? Tu vois, je te vois jouer au foot, mais moi, je déteste ça. Quel est mon but ? Qu’est ce que je dois faire qui me convient vraiment ? Je dois peindre ? Je suis perdue. Aides moi s’il te plait, je ne comprends pas.

Elle me regarde intensément avec ses jolis yeux grisés qui brillent, elle sourit et me dit ” J’aurai du le faire il y a bien longtemps.”

Elle part voir le coach, lui souffle deux trois mots, et elle revient vers moi.

– “Viens, suis-moi.”

Je la suis et une autre fille nous rejoint. Puis un garçon aussi. Ca me stressait de le savoir marcher derrière moi, mais il me regarde et me dit de ne pas m’inquiéter.

Nous arrivons dans la cave d’un bâtiment isolé.

Ma conscience devenait assez maigre, j’espère que ça va aller vite, ou que j’aurai la force de garder conscience.

Les dalles étaient mises de façon ondulés au sol, comme s’il y avait des vagues. C’était tout poussiéreux. Elles se mettent à passer le balais vivement.

Ma conscience devient maigre, je le sens. J’ai peur de ne plus pouvoir rester ici bien longtemps.

Christina se retourne vers moi et me dit ” Camilla, c’est comme Camille, avec le a ! Il faut que tu fermes les yeux maintenant. Tu ne peux pas voir ça. ”

– ” Mais euh… si je ferme les yeux, je ne sais pas si je vais arriver à rester ici.”

Je tourne la tête et je vois mon bonnet de Noël sur le sofa. Je la regarde tout contente et je le mets jusque sur mes yeux. C’était pour moi une alternative idéale ! parfaite même, qui tombait à pic.

Je pouvais voir sans voir plus ou moins, il y avait un millimième de millimiètre qui dépassait juste assez pour me laisser entre-apercevoir sans voir clairement pour autant.

La deuxième femme allait se placer au sol dans le creux des briques, comme dans le creux d’une vague.

Le sol avait d’ailleurs gardé comme la marque des pieds, d’une fois précédente, pensais-je.

Commença l’incantation.

J’entendis plein de mots et de sons, puis survint une grande vague d’énergie.  Le bonnet commencait à s’enlever à moitié et puis tout d’un coup, j’ai vu apparaître une vive lumière Or avec un paon rayonnant, enfin je crois que c’est un paon. C’était si grâcieux, si…lumineux.

“Shimballa, c’est Shimballa.”

Ca y est, je pouvais maintenant retirer le bonnet.

Seulement, les vagues d’énergies m’ont pas mal secouées, et de voir autant de grâce et de lumière en face de moi m’a fait bouger dans le lit. Et merde. je sens les draps. Et merde.. ma conscience change et revient à moi.

Et merde, j’ai pas pu m’approcher de lui alors qu’il était siiii proche de moi. Roh ! Flûte ! j’y étais presque !

Mais je me réveille avec une sensation, cette sensation que maintenant, tout va changer.

Je ne saurai dire comment et sous quelle forme, mais à partir de maintenant, je crois, je sais, je sens que pour moi, ca va changer.

Ca me touche. J’en avais besoin. J’avais besoin d’espoir, et de foi aussi peut être.

Mais je m’étonnerai toujours de voir à quel point mes appels sont efficaces…

Au moins, je me dis que je ne suis pas nulle pour un truc.

“Shimballa”, bienvenue dans ma vie.

 

Enregistrer

4 Comments

  1. ALUNA

    Bonjour, Très beau rêve lucide!!! J’en ai déjà eu quelques uns mais ça n’a jamais duré assez longtemps pour demander quelque chose de vraiment important lol!! J’espere que tu trouveras ce que ce paon a à te dire! ^^ Aluna

  2. Thibault

    Bonjour,

    Il est 8h45, je viens de me réveiller d’une nuit compliquée pleine de cauchemars et de réveils soudain, comme les nuits précédentes cette semaine.

    De cette nuit mouvementée une chose me reste en tête, un mot, un nom, shimballa.

    Je me décide à faire une recherche sur google, je survole la première page de recherche et je clique sur “Shimballa- la porte des rêves lucides”.

    Je suis actuellement en plein éveil spirituelle, je dirais même ascension plutôt qu’éveil tellement les choses vont vite. Et je me permet de vous écrire aujourd’hui car je sais que tout ça n’est pas un hasard. Je sais aujourd’hui qu’il n’y a pas de coïncidences, et que ce shimballa m’a emmené vers votre site pour une raison bien précise.

    Alors si vous avez un peu de temps, s’il vous plait, pourriez-vous m’en dire plus sur ce shimballa? Qu’est-ce? Qu’est-ce que cela signifie? Toutes les informations que vous pourrez me donner me seraient d’une grande utilité.

    Un grand merci à vous

    Thibault

     

     

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Thibault et bienvenue sur mon site,

      Ah Shimballa, je crois que c’est une de mes rencontres qui fait partie de mon top10.
      C’est la porte du sacré. Elle représente l’espace territorial où vit le divin.

      Lorsque qu’elle se manifeste, elle ouvre une porte qu’on ne pourra pas refermer derrière car la voie de l’âme s’èveille et prend le relais.

      Il n’y a rien à faire si ce n’est accueillir. Le cycle de transition peut être désagréable oui, en fonction des choses que l’on a besoin d’évacuer et de ce qui sort de nos concepts mais que l’âme a besoin que nous entendions.

      Laissee couler tout simplement. Et ayez confiance en vous.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 9 =