Ventre libéré

 

timthumb (1)

 

Bonjour à tous,

Je me lève le matin, et ca y est, il fait nuit. Bon d’accord, il est 6h30, et j’avoue que je ne suis pas matinale. Cependant, aujourd’hui, je vais bien mieux que depuis un bail. Pour la première fois depuis longtemps, je me suis sentie libérée du ventre. Comme si j’avais de la place et que tout était plus léger. Du coup, le Chi Nei Tsang a pris tout son sens.

Cette technique taoiste nous explique que toutes les émotions sont digérées par le système digestif, et que donc, tout ce que vous ne digérez pas, y sont elles aussi stockées en vue d’être libérées par le corps.

Seulement voilà, il est plus facile de les créer à la pelle et de se rajouter un fardeau de toxines plutôt que de les déloger.

Mais je n’avais pas compris à quel point j’avais des noeuds énergétiques en réalité… presque partout. Ce n’est que pour la première fois (il y a deux jours) et hier soir que j’ai accepté que mon compagnon me masse le ventre. Il me touchait le ventre et ma jambe bougeait. Certaines autres parties et c’était une toute autre partie qui m’envoyait un électrochoc. Et puis là, j’ai eu la révélation du siècle et son livre a pris tout son sens à mes yeux car je sentais tous les blocages qui résonnaient entre eux et comment un noeud au ventre pouvait me tirer les jambes.

Celui qui m’a le plus surprise fut celui dans le bas ventre qui ma fait virvolter le coccyx. Et là, à cet instant précis, j’ai compris qu’une partie de tous mes problèmes de dos y était lié et je me rappelle alors de toutes mes séances chez l’ostéopathe pour me soulager mes douleurs au coccyx en pensant qu’elles dataient de la fois à 7 ans où j’étais tombée dessus d’un tabouret.

Mais voilà, tellement épuisée par le travail du weekend et en plus tous mes aléas émotionnels, je m’endors comme un coq en pâtes me sentant pour la première fois depuis des semaines comme avec un vide dans le ventre. “Tiens, j’ai à nouveau de la place dans le ventre” pensais-je,

Je me retrouve à moitié consciente dans l’astrale. La vibration de tout mon corps devenait très forte alors pour me soulager, je préférais sortir de mon corps. Mais je n’ai pas vraiment pu. Je vois un voile de lumière et mon compagnon arrive à côté de moi, il s’asseoit auprès de moi et me regarde, comme je vibre trop fort, je pense que je vais le déranger, mais en même temps, j’aime ressentir mon corps comme ça. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas ressenti aussi puissamment. Toute mon énergie sortaient des pieds et des doigts, rien ne s’arrêtait à ma chair. C’est comme si j’avais enfin la place, sortant de mes limites de mon corps physique. Oui, voilà, j’avais la place , alors c’était comme si je m’étirais mais énergétiquement. C’était si bon. Je me sentais si fortement, tout au même niveau. J’ai vraiment aimé cet instant. J’essaie alors de rester centrer pour ne pas sortir de cet instant, mais sachant que je sentais et percevais mon compagnon me regarder vivre mes mignons petits spasmes, ca a commencé à me faire rire. Je me savais faire des spasmes car je ressentais tout de mon corps, et donc je me disais que je devais avoir une tête bizarre avec la bouche grande ouverte et mes membres qui bougent de temps à autres en faisant un drôle de petit cri. Du coup, je sentais qu’il devait me regarder en souriant ce qui me faisait évidemment sourire. Et puis je l’ai vu en moi. J’ai vu si clairement son visage me sourire, alors j’ai ri, j’ai vraiment ri. J’ai commencé à rire en moi tellement fort que ça m’a réveillé. Juste avant d’ouvrir les yeux en pouffant de rire, j’ai vu son visage juste en face de moi, sourire avec tellement, tellement d’amour. C’était si en paix et si doux, si beau, si pure. J’ouvre les yeux en esclaffant de rire. Puis soudainement prise par la beauté de l’instant si pure, je tombe en sanglot. Je me fonds sous la couette pour ne pas qu’il voit mes larmes, puis je finis par tourner la tête et le regarder.

Enfaite, il n’était pas dans le lit à côté de moi. Il n’était même pas dans la pièce.

Il était à côté entrain de faire ses recherches sur internet. Je suis toute surprise parce que j’étais tellement persuadée qu’il était physiquement là. Il s’avérait que ma conscience oscillait sur différents niveaux vibratoires en fonction des ressentis. Un peu comme Ie concept d’inception finalement.

Lorsque je me suis sentie d’un coup éclater de rire, à cet instant précis, c’est comme si ça venait de “claquer” un point de mon ventre en faisant sauter un poids dedans. Très bizarre d’ailleurs comme sensation. Mais j’ai aimé. C’était comme un déclencheur, ou comme lorsque l’on tire une bille avec les doigts.

Il est très doué pour les soins, très très douée. Et je me rends compte par la même occasion que je suis très réceptive à lui. Très. J’avais oublié ça. Ces derniers temps, je me sentais tellement fermée à lui, tellement remplie de blocages. J’avais cette sensation que je devais changer pour lui, qu’il était trop différent de moi, qu’on ne se comprenait plus. Alors je me fermais de plus en plus. Mais j’avais oublié que les limites de la personnalité ne représentent pas les réalités énergétiques. Je me souviens alors de cet amour que je ne comprenais plus tellement que seuls nos blocages me sautaient aux yeux. Ressentir cette pureté dans les énergies, ressentir un amour au delà de la matière. C’est très fort.

Ca fait tellement de bien, Ca libère. C’est comme…. un retour à l’essentiel.

Depuis hier matin, je me sens mieux, plus légère, plus en paix, plus heureuse. Je vais continuer de faire ces massages libératoires. Pour la première fois de ma vie, je comprends enfin que les émotions sont stockées dans le corps physique et qu’elles ne partent pas si on ne les libère pas. Pour la première fois, je comprends combien j’ai d’émotions et de noeuds qui me bloquent et me créent tant de mal-être physique, que ce soit mes problèmes de digestion, de dos, de stress et de compensation. J’ai l’impression d’enfin faire un lien entre mon corps émotionnel et mon corps physique. Alors que tout était théorique avant, maintenant que je le sens si fort en moi, j’accepte enfin que mes émotions m’appartiennent, et au même titre qu’elles sont à moi, elles sont en moi, liées et pour la plupart, mises de côtés.

Pour le coup, je suis contente de moi et je remercie l’Amour de m’aider à m’éclairer, parce que je comprends que l’Amour est libérateur.

La première fois que j’ai ressenti l’Amour comme étant quelque chose de vraiment magique, c’est lorsque pour la première fois, mon compagnon m’a simplement prise dans les bras.

J’ai ressenti juste de l’Amour, un amour calme, paisible. Si paisible, que pour la première fois, j’ai ressenti la paix, la fameuse paix intérieure. Puis quelques minutes après, est arrivé le ressenti du Pardon.

Vous savez ce que ca fait de ressentir le Pardon, le vrai ? Pas celui qui dit “je te pardonne”, mais celui qui vibre le Pardon, comme si tout votre Etre était cajolée d’une tellement légère et puissante énergie de douceur et d’Amour si profond que tous vos maux et souffrances n’ont plus lieu d’être. C’est comme un baume qui panse tout. Il n’y a pas de place pour le doute ou la peur dans cet instant. On n’a pas le temps de réfléchir. C’est juste une vibration qui vous englobe et va si profond en vous, que lorsque vous y êtes baigné, vous comprenez que l’on choisit pas ce que l’on pardonne ou non. Le Pardon vibre avec la Paix. Et c’est l’Amour véritable, l’amour qui existe au delà de la matière, l’amour…magique.

 

Je me dis que si je suis capable de le recevoir, c’est que je dois être capable de l’émettre. Mais je ne le ressens pas. J’ai du mal à matérialiser certaines énergies. Par matérialiser j’entends incarner. Je pensais pendant longtemps que je ne pouvais pas bien recevoir, que j’étais bouchée vu comment j’étais têtue, mais finalement, je trouve que parfois, la vie est vraiment très drôle avec moi. Parfois, je ressens une telle puissante de mes corps dans les mondes intermédiaires, que je suis perdue quand je réouvre les yeux. Je ne sais pas quoi en faire ni comment m’en servir.

Mais ce que j’ai compris aujourd’hui, c’est que je me réapproprie mes émotions comme une partie de moi en moi. Et je trouve que c’est une étape très importante pour l’Âme au final. Parce que c’est aussi comme ça qu’elle peut s’exprimer dans l’incarnation. C’est un pont que je savais présent avant mais que je ne savais pas comment le vivre, mais en le nettoie et en le libérant de ce qui le pèse, je le vois de plus en plus.

Aujourd’hui, j’ai compris que j’étais la maison de mes émotions et surtout, surtout ! Que ma maison avait beaucoup besoin que j’y reprenne place. Je crois que je l’avais longtemps abandonnée au final.Aujourd’hui, je me sens tout simplement mieux avec moi-même. Et des jours comme ça, ça fait du bien. On se sent plus léger. Alors ça ne veut pas dire que tous mes problèmes sont résolus, loin de là même. Mais je vois le fil plus clairement maintenant, et avec du temps et plein d’autres petites séances de massages thérapeutiques et de belles intentions, mais aussi et surtout de l’Amour, je me dis que c’est un joli pas vers la guérison, et surtout vers la paix intérieure.

Parce que c’est ça qu’on veut au final, ressentir et vibrer l’Amour.

 

Bonne journée à tous, 

Enregistrer


Source: Magie 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + six =