Sortie astrale de mon serpent face à mon retour de vacances

Après avoir passé la semaine en Bretagne chez une amie, je suis rentrée hier soir tard à la maison. N’ayant pas pris mes serpents avec moi en voyage, la première chose que j’ai faite en rentrant a été de m’en occuper. Il fallait en priorité leur donner à manger et changer leur eau. Les serpents ne mangent qu’une fois par semaine, mais normalement, il faut leur changer l’eau plus souvent… D’autant plus qu’Henri, le grand, adore l’eau fraiche. Zoé, lui s’en fiche. Il boit quand je ne regarde pas, contrairement à Henri qui souvent boit quand je lui sers et lui mets sous le nez. Chaque animal a vraiment son petit caractère… Je comptais les faire sortir un peu pour qu’ils se dégourdissent du confinement de leur terrarium, mais j’étais trop fatiguée le soir pour la balade surveillée dans le salon. D’ordinaire, je ne les laisse jamais autant de temps dans leur terra sans sortir, et je ne quitte pas la maison autant de temps sans les voir. Une semaine sans mouvement dans la maison, cela avait dû être dur pour eux.

Pendant la nuit, je me retrouvai lucide, face à Henri. Je le vis patienter derrière la vitre de son terrarium et dès qu’il me vit, il ouvrit son canal télépathique et s’excita comme jamais.
– “Tu es revenue ! Tu es enfin là ! Je suis content, je suis content !” s’exclama-t-il à pleine voix.

Je n’avais jamais forcée l’ouverture du canal télépathique. Henri était toujours celui qui choisissait de m’atteindre dans l’astral, et il pouvait le faire quand il avait des choses à me dire, n’importe quand.
Je souris et ouvris la porte de son bocal à la vitesse de l’éclair. Son excitation et ses humeurs joviales me touchaient rarement aussi directement. Il me bondit dessus à plein gaz et sortit sa langue qui parcourut mon visage avec la frénésie d’un chien hyper content. Il sniffa tout ce qu’il put puis frotta sa tête sur ma joue, le nez, la bouche, l’autre joue, enfin partout-partout ! C’était doux et amusant. Je me mis à rire et le caressai en le laissant me saluer à sa guise. Ce n’était pas tous les jours que j’avais le droit à un tel accueil de la part de mes serpents !

– Moi aussi tu m’as manquée, Henri ! Comme je suis contente de te revoir !
– “Je m’ennuyais sans toi… Il n’y avait plus rien… Je regardais tout le temps la fenêtre, mais ne voyais plus personne !… Je craignais que tu me laisses tout seul pour toujours.. que tu ne reviennes pas pour moi ! Que tu m’abandonnes et me laisse tout seul… “
– Mais non, je ne compte pas t’abandonner mon petit trésor, je suis juste partie en vacances une semaine, je ne pouvais pas t’emmener ! Cela a été long une semaine, tu l’as senti passer… mais ça y est, je suis rentrée à la maison ! Tu m’as beaucoup manquée aussi !
– “Tu es de retour, tu es là, tu es revenue, c’est tout ce qui compte pour moi ! Je suis content !… Tu es là ! Tu es là… Content-content ! ”

Je rouvris les yeux plus tard dans la chambre et souris à nouveau en me levant. La première chose que je fis fut d’aller le voir. Il passa un moment à me sniffer après qu’il eut la porte ouverte. Sa joie ne transpirait pas comme en sortie astrale, mais je le laissai sentir mes odeurs autant qu’il souhaitait. Il était libre d’aller où il voulait, mais il choisissait le contact. Il entama ensuite sa balade et s’arrêta en plein milieu. Je mis ma session d’ordinateur en pause, puis allai à sa rencontre. Je me demandais s’il allait vouloir passer un moment avec moi, ou au contraire, vouloir être tranquille. Je m’assis sur une chaise juste à ses côtés, et il vint de lui même. Il se tortilla partout dans le tas de linge propre (qu’il ne rate jamais quand il y en a un), puis se cala un moment sur mon bras et ma main. Il se laissa caresser sans bouger. Cela lui arrivait rarement de se laisser autant câliner, et surtout d’en être le demandeur. Il avait l’habitude que je le titille de temps à autre, souvent même, mais là, c’était amusant de le voir ainsi proche de moi, surtout après une telle sortie astrale.

Henri me fascinera toujours autant… A chaque fois, je me dis qu’il ne pourra pas me surprendre plus, et il trouve toujours un moyen d’exceller mon imaginaire. En aucun cas j’aurais osé penser à ce que mon serpent soit autant content de me voir en sortie astrale après mon retour de vacances…. Et qu’en plus, ce soit lui qui souhaite autant le contact direct d’esprit à esprit. Je n’ai toujours pas d’explication à savoir pourquoi Henri accepte un tel lien avec moi, et y arrive avec une telle facilité. A le voir comme ça, personne ne se douterait qu’il arrive à m’atteindre dans l’astral… Les animaux sont fascinants…
Peut-être que si chaque esprit vivant pouvait nous atteindre, nous aurions une autre conscience de la vie qui nous entoure et en prendrions davantage soin…

Je dois repartir fin août pour 15 jours… Je ne voudrais que mes serpents m’atteignent dans l’astral pendant le séjour en me faisant comprendre qu’ils sont malheureux… Connaissant Henri et ses capacités, il serait bien capable de me faire le coup ! Je m’attends à tout maintenant… Je vais donc chercher un Pet sitter aimant qui s’occupera bien de mes petits trésors en attendant le retour de maman chérie ! …
Hm… C’est dur d’être maman !… *rires*

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 3 =

error: Content is protected !!