Vies précédentes

dark-angel-lilia-d

 

Travailler avec l’Ombre et le Sombre, me rappelle à mes propres énergies. J’en parlais un soir à Astaroth, de ce Sombre qui m’envahit à chaque fois que je m’énerve ou que je combats dans l’astral. Quelque chose de viscéral, cette pure satisfaction qui s’immisce en moi et provient d’une ancienne Moi, celle que j’ai été dans mes anciennes vies. Elle est là, elle rôde en moi et attend la faille. A chaque fois que je sens l’étincelle de son réveil, je me dis que ca y est, je rebascule. Mon sourire vicieux apparait, mes yeux s’illuminent d’une nouvelle force… “l’Autre” est de retour. Elle se réveille et se déploie comme si on l’avait confinée trop longtemps dans un cercueil. Elle se rappelle à cette destruction jouissive, et tout ça, sans le moindre état-d’âme. Une part en moi porte nombres de morts, de guerres et d’effroyables tueries. Mes vies antérieures me hantent d’une drôle de manière. Je ne les vois jamais. Mais le poids de sa jouissance est proportionnelle à la destruction qu’elle porte dans ses mémoires. Ce que j’ai été avant, est toujours là, quelque part et attend le moment propice pour ressurgir. Ce moment où elle me dit, “Ca va devenir moche, laisse-moi gérer. C’est mon délire.” Et moi, évidemment, je m’incline. Parce que oui, c’est son délire tout ça. Elle a la puissance, la force et l’état d’esprit qui va avec. Moi je n’aime pas la guerre. Je n’aime pas combattre. Je le fais quand je me sens prise au pied du mur, mais sinon, ce n’est pas une voie que je veux pour moi. Pas dans cette vie. Je suis fatiguée de la guerre, même dans l’astral, ça me fatigue.

Cette part de moi est mon Cheval noir sauvage. Oui voilà, un magnifique étalon. Une véritable furie née pour la guerre, et tous les sévices qui vont avec. Le pire, c’est que je l’aime tout autant qu’elle me fait peur. Elle a cette drôle énergie qui me dit que tout ira bien, qu’elle fera le nécessaire, quoi qu’il en coûte. Je l’aime parce qu’elle est un de mes piliers. Je sens sa passion. Son entièreté qu’elle incarne quand elle se bat. Elle donne tout sans demi-mesure. Et c’est pour ça que j’accepte de l’incarner quand le combat astral m’appelle. Parce qu’elle reste fidèle à ce qu’elle est, mon étalon noir sauvage.

Cette nuit, on m’a racontée une histoire. En écoutant mes guides me la raconter, je souriais d’aberration. Elle pouvait faire un bon film de science fiction au box office tellement que c’était hallucinant. Seulement c’était une partie de mon histoire personnelle. Ce qui évidemment me fit moins rire lorsqu’on s’arrêta au beau milieu, juste quelques minutes, pour faire le point sur certaines de mes énergies.

– “Ne cherche pas ce que porte ton nom présent comme énergies. Cela ne va pas t’aider de savoir pourquoi ta mère t’a nommée Camille et ce qui fait quand dans cette vie-ci tu portes ce prénom. Nous ne te dirons pas l’Histoire qui fait que ta mère en a eu l’idée pour toi. Dans cette vie, tu es Camille, et c’est très bien ainsi. Alors incarne-le comme ça, sans rien savoir d’autres. Sois la Camille que tu as envie d’être aujourd’hui. La chose que nous pouvons te dire, est que oui, tu as tué et massacré beaucoup de gens tout au long de tes vies précédentes. Nombre de gens sont morts. Partout où tu allais, la mort rôdait et les morts pleuvaient sur ta route. Et tu aimais ça. Tu as vécu un certain nombres de vies incarné en tant qu’être sombre et tu te réjouissais de ce mal et de cette souffrance que tu infligeais aux autres. Tu y trouvais ta seule raison de vivre. Tu te sentais exister qu’à travers ça, jusqu’à encore ta toute dernière vie précédente. Mais dans cette vie, tu as voulu changer. Dans cette vie, tu as choisi d’aider les gens et de les guérir. Tu as choisi de les aimer.”

– Putain, je le savais… J’vous l’avais dit…J’en étais sûr que j’avais fait des massacres avant… toute cette noirceur en moi… c’était obligé… et évidemment la “Sophie” empoisonneuse d’homme est comptée dedans je suppose.

– “Tu n’es plus un être sombre. C’était ce que tu étais avant, c’est terminé tout ça maintenant. Toutes ces vies, cela fait partie de ton Passé. Dans cette vie ci, tu as choisi la lumière. Passe à autre chose, tu n’as pas à rester sur ce que tu étais dans tes vies précédentes. Tu as voulu tourner la page, tu as voulu vivre quelque chose de différent pour toi, dans cette vie, alors fais-le. Tourne la page et ne regarde plus ce que tu as été avant. Aujourd’hui, tu veux aider les Hommes, alors fais-le, aime et sois là pour les autres.”

*air triste*

*regarde mes mains*

– Hm. J’ai tellement tué, et maintenant quoi ? Je me rachète une conscience, c’est ça ?… humpf…  C’te bonne blague…  Je… suis… une tueuse… comme un ange de la mort.

Tandis que les larmes montent, la parenthèse se referme et mes guides reprennent le sujet initial. Parce que nous étions à la base, parti sur tout un autre sujet…

Au réveil, je me lève et regarde mes mains. J’ai la sensation qu’en moi, cette noirceur ne me quittera jamais tant elle fait partie de moi.

Qui se douterait en me voyant aujourd’hui avec ma candeur et mon insouciance que je porte en moi la puissance d’un sombre tyran ?

Parfois, je me demande comment mes anges et mes guides, font pour m’aimer même avec cette noirceur et ce vice qui se manifeste quand je combats dans l’astral.

Peut-être est-ce parce qu’à côté de ça, je suis capable d’aimer.

Ou peut-être sont-ils à mes côtés justement, pour me rappeler que je suis capable moi aussi d’aimer.

Voilà pourquoi j’ai tant besoin d’eux. Pour réapprendre à Aimer cette terre, et à aimer la vie.

 

Enregistrer

Enregistrer

8 Comments

  1. alexandre

    Bonjour camille,

    Courage, l’ombre n est pas un choix definitif. Dans une vie anterieure ,en atlantide, j ai accepte un rituel sombre d union par le sang avec une femme que j aimais(et que j ‘ai retrouve dans cette vie).J’ai ete accro a cette personne comme un toxico et ensuite j ai demande a etre libere de ce poids ou plus exactement a ne plus etre aussi dependant d ‘elle.Et pourtant, j aurais donne mon ame, ma vie pour elle.Apres, je ne te dis pas que la rupture s est faite sans douleur mais bon, je gere mieux maintenant.Et puis , l’ombre peut etre aussi la paix , je la vois comme un lotus noir sur un eau sombre, tranquille. Ce que tu as vus, ce sont les vices de l’ame humaine mais en aucun cas, cela ne represente la purete du soleil sombre .Garde confiance et tout s’arrangera bises

  2. Alone

    Salut,

    Mais comment est ce possible ?  Je suis perdu (comme d’hab) donc si je comprends bien tu étais un être sombre auparavant mais tu as changé de “voie” si je puis dire. Mais alors dois je en conclure qu’il est possible d’agir de manière cruel tout en étant en accord avec soi même ? Ça serait “intéressant” bref de plus tu es bien du coté de la lumière non ? Alors comment est ce possible ?

     

    D’ailleurs ça n’a aucun sens si tu agis en tant que toi même en tant que Camille et si au moment de te battre tu laisses  “l’autre” prendre le contrôle tu n’es plus Camille à proprement parlé t’es une sorte d’hybride.

     

    (J’ai besoin d’une aspirine………………….)

     

    Bonne journée

  3. Spiritual Flower

    Bonjour à vous deux,

     

    Merci Alexandre pour ton gentil mot.

    Alone, pour t’expliquer simplement, je suis issue du Milieu, c’est à dire que mes forces ont choisi un pôle, celui d’être autant de l’Ombre que de la Lumière. Seulement, en m’incarnant, j’ai fait le choix pour un certain nombre de vies, d’y venir expérimenter les énergies sombres et cette part de moi. En l’occurence, à cette « époque » on va dire que je ne trouvais aucun sens en la vie ni en l’amour. Le chaos, la mort et la destruction donnaient un sens à ma raison d’être sur terre.

    Et puis, je pense que j’ai du  m’en lasser. Plusieurs centaines d’années si ce n’est pas quelques milliers à être sombre, quelque chose a du se passer. La lumière qui me compose a du faire un rappel et reprendre sa place. Peut-être.

    En soi, dans mon essence, je ne suis pas un être sombre. L’incarnation nous permet seulement d’exprimer des parts de nous.

    Mais en soi, être un être sombre n’est ni bien ni mal. C’est juste que tu es affilié à un domaine expérimental bien particulier, celui des forces sombres.

    Tu vois, par exemple, lorsque je dis que je laisse ma part sombre prendre le relais dans l’astral, c’est un autre Moi. Mais je reste moi malgré tout, la Camille. Sauf que là, la Camille puise dans d’autres ressources.

    C’est comme pour faire la cuisine. Il existe plein de recettes différentes pour un objectif prédéfini avec un rendu plus ou moins similaire. Mais en fonction des outils que tu utilises, tu vas agir d’une certaine façon. Par exemple, si tu n’as pas de batteurs, tu vas monter tes oeufs à la fourchette.

    Tu vois, c’est un peu pareil. Tu restes toi, mais ton approche change, ainsi que ton état d’esprit.

    Tu sais, être humain, c’est quoi ? Nous sommes tous des « hybrids » comme tu dis. Seulement, nous nous en rappelons pas car nous venons pour être humain et expérimenter nos propres schémas.

    Bises

     

  4. Emilie

    Bonjour Camille,

    J’aime bien ton côté “rentre dedans” – le côté tranchant qui monte au créneau parce que tu as des gros yeux de chaton et un grand coeur (qui c’est qui va raccompagner une fille aux Pays Bas  sans hésiter, quitte à se prendre une leçon à sa place ?) .

     

  5. Mamie Lucie

    Bonjour,

    Je lis toujours vos posts et les commentaires des lecteurs, même si je ne me manifeste pas, j’apprends.

    C’est bizarre (vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre), mais en lisant “vos aventures” rien ne me semble impossible, par contre j’ai quelque fois du mal à comprendre le but de certaines de vos expériences. Mais ça me permet de faire travailler mes méninges.

    Je ne sais pas si c’est une vision simpliste, mais  il me semble que chacun d’entre nous expérimente au cours de nos incarnations des vies différentes. Je pense que nous devons vivre des expériences difficiles, et même très lourdes pour nous permettre à chaque réincarnation d’évoluer pour peut être arriver un jour dans la lumière Est-ce le but de chaque âme réincarnée? Mais cette évolution ne se fait pas sur quelques années d’une vie humaine. Le temps ne compte pas dans l’astral.

    Souvent je pense aux différents bourreaux des dernières guerres et celles actuelles, quelque soit la nationalité, et je me dis “mon Dieu, quel chemin ils vont devoir parcourir pour arriver à trouver la paix”. C’est peut être des idées bizarres,  depuis quelques temps ces pensées m’interpellent. (Comme si je n’avais pas assez de questions existentielles avec mon propre parcours!!!!!!!!!!)

    Je suis bien d’accord ,  nous ne sommes que des humains en expérimentation comme vous nous l’expliquer.

    Je vais faire  comme Alone, vite un doliprane, et ce soir je vais fermer mon cerveau….

    Bises

     

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Mamie Lucie,
      C’est toujours un plaisir de vous lire.
      Vous résumez très bien ! A quoi vous servirait donc le doliprane ? héhé

      Au final, que ce soit l’ombre et la lumière, il n’y a que la création en nous. Nous la vivons, à travers nos corps physiques, subtils, et comme vous dites, nous évoluons.
      Tout part et revient toujours à la source, peu importe le nom qu’on lui donne.

      Mais oui, je suis comme vous aussi. Je m’interroge sur comment vivre avec le poids de nos expériences, même celles qui ont marqués l’humanité.

      Bises

  6. Cel

    Coucou,

    Ce post m’a beaucoup touché. J’avais envie d’y réagir mais je ne savais pas comment. Il répond à une de mes questions, sur comment est ce possible d’avoir incarné un être sombre alors qu’on a une reliance au milieu.

    Et je crois qu’il me fait comprendre pourquoi je fuyais tant mes guides sombre et cette initation, par peur de découvrir la guerrière en moi, et sa force sombre… je sais que j’ai été un tyran par le passé, même si je n’ai pas les details et ne les veux pas… j’ai déjà du mal avec le poids de certaines vies liées à mon endométriose, alors ca en plus…

    Bises

     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 8 =