Ne plus regarder derrière

tmp_5376-491639-bigthumbnail2074155168

“Un jour, tu te rendras compte de tes erreurs, et ce jour là, tu comprendras. Tu souriras aussi, parce que tu réaliseras qu’il t’avait fallu du temps pour faire comprendre à Immaturité son besoin de grandir et d’aller autre part, ailleurs, dans ce monde nouveau fait de responsabilités qui te faisaient si peur auparavant. 

Responsabilités, quel mot horrible crois-tu. Toi qui n’y vois que des corvées, des corvées et encore des corvées à n’en plus finir. Tu cries Corvées partout comme la petite fille gâtée que tu es. Car gâtée, tu l’es, c’est certain, mais cela, tu ne le perçois pas. Du moins pas encore.

Un jour peut-être, demain, quand tu ne regarderas plus derrière toi et que tu verras enfin le monde agir pour toi.”

– Tu me déprimes. Dis plutôt que je suis une idiote.

-tu es une enfant gâtée. Et capricieuse. Et exigeante qui crie tout le temps, dit un autre guide.

– amen. Sur ce…

-mais on t’aime. On t’aime comme tu es. Mais tu n’écoutes pas ce qu’on te dit… Tu en fais toujours qu’à ta tête, jusqu’à ce que la vie te force à entendre, et à voir ce à quoi tu tournes le dos.

– Tiens, en parlant d’entendre…

-“tes accouphènes se calmeront quand tu cesseras de crier.” dit le premier.

– bah je suis calme !…

– Tu n’es pas plus calme que ouverte à la discussion.

– Mais…

– Les bruits s’atténueront, avec un peu de calme. Essaie un jour ou deux, sinon nous reparlerons.

2 Comments

  1. Charline
    Bonjour Camille,

    Je vais te faire une confidence : avant j’avais peur des personnes comme toi. C’est-à-dire avec un tempérament de feu. Je suis très calme à côté de toi.

    Pourtant, à force de te lire et d’apprendre à te connaître, j’ai appris à t’apprécier et à t’aimer telle que tu es.

    J’ai essayé de t’aider par le rêve, en essayant de t’atteindre. J’ai compris que tu étais très têtue. Et depuis cette nuit-là je comprends beaucoup mieux le message de tes guides.

    Nos guides, nos protecteurs, nos alliés invisibles sont à nos côtés car ils l’ont choisis.

    Gratitude à tous. Mille mercis.

    J’ai mis du temps à répondre car je ne savais quoi te dire pour te rassurer. Moi-même je suis en désarroi car je ne comprends pas mon rôle dans l’univers. Certains le savent. La méconnaissance me bloque. J’ai l’impression que je dois uniquement travailler sur mes peurs et ça m’embête. Je m’énerve contre moi-même.

    J’ai rencontré une partie de l’équipe grâce à des rêves. Heureusement que mes rêves m’aident autant dans mon évolution !

    J’ai plein de questions à te poser. En voici un échantillon.

    Comment arrives-tu à gérer cette énergie de chaos en toi ? (énergie sombre)

    Que deviens-tu dans ta relation avec ta flamme jumelle ?

    Comment en savoir plus sur sa reliance ? (Cette question me travaille beaucoup aussi…).

    Pourquoi écris-tu beaucoup moins d’articles depuis des mois ?

    Comment vas-tu en ce moment ?

    Toi aussi, tu auras peut-être des questions à me poser. J’y répondrai volontiers.

    En attendant je te souhaite d’être au mieux de ta forme.

    Bien à toi. Et très heureuse d’avoir découvert ton blog.

    Bon, je suis fatiguée, je te laisse.

    Bises.

     

    1. facebook-profile-picture Spiritual Flower

      Bonjour Charline,

      Merci pour ton partage.
      Franchement, je redoute toujours un peu la venue des âmes en rêve. Pour un tas de raisons, je ne motive pas les gens à venir me retrouver, quand bien même ils désirent m’aider. S’ils le souhaitent, ils peuvent retransmettre leurs intentions aux anges gardiens, c’est plus sûr. Tu sais, une fois, une âme m’a fait un marché. Elle a cherché à me trouver. Seulement, j’étais en pleine traque. Elle s’est retrouvée sur ma route, et en pleine ligne de mire de mes chasseurs. Au final, cela m’a donné plus de contraintes qu’autre chose. Parce qu’elle devient un poids à gérer en situation de combat, et j’attire les problèmes même là où on pense être tranquille.

      Je n’aime pas recevoir de l’aide de manière générale, même mes guides m’ennuient avec ça, mais ils doivent faire avec.
      Un autre exemple il y a quelques jours de ça, une entité se disant mon gardien a soudainement eu une la trouille de sa vie en se faisant malmené par mes autres guides qui lâchaient un peu trop d’énergie d’un coup. Je lui ai dit “débrouille-toi avec eux et demande à tes potes de partir.” Mais il s’est gelé sur place. Ca m’a agacé. On vient pour m’aider, mais au final, on ne gère pas grand chose. Je dois faire la moitié de leur boulot.

      Comme ceux qui me disent, “Camille, on est là pour t’aider, vas-y, là-bas, c’est à toi de gérer ça.” Au final, ils font rien et je me tape tout le gros bordel. Eux, ce qu’ils font, c’est qu’ils me ramassent à la petite cuillère et me ramènent à la base. Combien de fois m’ont-ils ramassé à demi-consciente après un combat ? Je ne le compte même plus. Alors quand on me propose de l’aide, je n’aime jamais ça, la première chose qui me vient c’est “combien ça va me coûter en plus ?”
      Inutile de te dire que je ne vois pas d’un bon oeil, tout ce qui s’apparente à des dons ou des surprises. Mais il n’y a rien de personnel. La seule chose que je vois c’est le prix que moi j’aurai à payer pour quelque chose que je n’ai pas demandé et dont j’aurai très bien pu me passer.

      Sinon, comment je gère mon chaos ? Je me souviens en avoir parlé sur des articles précédents, quant à ma flamme, c’est un sujet compliqué en ce moment, alors je préfère ne pas m’étendre là-dessus. Mais elle va bien. Elle m’atteint toujours en direct et elle gère comme elle peut, à son rythme.

      C’est une période difficile pour moi, mais ça va aller, de toute façon, ils ne me laissent pas le choix. Pour moi, le choix et la liberté sont une illusion bien rôdée. J’aimerai arrêter de travailler la nuit dans l’astral. J’aimerai avoir de belles nuits, mais cela n’arrive pas.

      Trouver sa reliance, hm… On ne trouve pas sa reliance, on comprend qui on est et ce qui a toujours été, et on apprend à l’accepter et à vivre avec. La reliance, c’est qui on est, c’est comprendre que l’on existe dans un tout. Pas juste ici sur terre. Il y a ceux qui le comprennent, et il y a ceux qui le ressentent en eux.

      Pose-toi un soir, et appelle tes énergies à s’ouvrir. Ne demande rien de plus. Juste, offre-leur un espace. Dis-leur qu’elles ont le droit de s’exprimer et répète doucement, j’accepte de m’ouvrir à mes énergies. Tu inspires et tu souffles longuement et tu laisses venir.

      Parfois, les choses les plus compliquées sont en réalité les choses les plus simples.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × cinq =