Savoir attendre le bon moment ou choix urgent

Bonjour,

Il n’est pas toujours questions d’opportunités. Elles peuvent être multiples et bien présentes, mais correspondent-elles à ce que nous souhaitons réellement ?
Il n’est pas toujours questions d’accepter ce qui vient en premier, en deuxième ou en troisième.
Le choix, c’est cela aussi. C’est savoir quand attendre ou quand passer à l’action.
Ce n’est pas dire Amen à ce qui se présente, ce n’est pas non plus ignorer. C’est discerner.
Ce qui vient à soi est-il ce qui nous correspond ? Avons-nous la capacité à patienter pour que nous puissions bénéficier de choix nouveaux ?

Parfois, patienter, c’est prendre le temps d’attendre la véritable opportunité. Celle qui colle davantage à nos attentes et à nos aspirations. Mais pouvons-nous nous permettre d’attendre ?…

La peur règne dans ce monde où tout va si vite, où tout doit être défini vite. S’il arrive que nous soyons dans l’urgence pour certaines choses, d’autres en revanche peuvent largement mûrir.

Attendre est un risque. C’est un peu comme à la roulette, la vie nous apportera-t-elle du noir, du rouge ?… Ou notre argent partira-t-il en fumée sous nos yeux parce que nous avons joué ? Et avions-nous les réelles capacités pour jouer ?…

Je ne suis pas de ceux qui disent que toutes les opportunités qui viennent à soi sont bonnes à prendre. Je pense au contraire qu’il faut apprendre à faire un réel tri. Maitriser son environnement personnel, c’est aussi savoir ce que nous souhaitons pour soi, alors nous travaillons sur la notion de Choix.

Sommes-nous prêts à tout accepter ? Sommes-nous à l’inverse aveugle sur les propositions qui arrivent ?

Il n’y a pas de bons ou mauvais choix. Le juste Milieu, c’est de regarder, observer et discerner ce que nous souhaitons vivre pour soi.

J’aurais pu prendre la première armoire sur LeBonCoin tellement que je manquais cruellement de rangements dans mon salon. Pour d’autres, la maison pourrait être considérée comme rangée. Là encore, la notion de besoin est donc très subjective. Moi, cela me minait le moral, je grognai toute seule.
Chez soi, c’est chez soi. Chacun choisit l’harmonie qui lui permet de se sentir en phase.

J’avais donc le choix :
– prendre un rangement qui ne me plait pas mais qui permet de ranger, et donc d’arrêter de grogner pour les rangements mais de grogner parce que le meuble sera moche /
– ou d’attendre qu’une armoire corresponde exactement aux mesures que j’aimerai avoir, avec en plus, un tout petit prix, et en parfait état. Oui, l’armoire miracle de mes rêves !

Concrètement, j’avais zéro moyen financier, mais j’avais envie d’avoir un beau meuble qui corresponde à mes besoins et à mon idée esthétique. J’ai alors mis mes alertes de recherches. Tous les jours pendant plusieurs mois, j’ai cherché, attendu et suis restée attentive aux nouvelles entrées sur le site.
Puis un matin, l’armoire était là! Exactement celle qui correspondait en tout point. Petite profondeur, grande hauteur, portes laquées, état comme neuf et prix incroyablement bas. J’émis une première tentative de retrait qui échoua faute de trouver un accord sur le jour, car la personne était vraiment inflexible. La semaine d’après, le lot était encore en vente, avec un prix baissé.

Je me suis alors posée la question : allais-je passer à côté de l’opportunité juste parce que la personne était chiante sur la gestion de la vente et du retrait ? Certes, je l’avais surnommée La Pouffe. Mais La Pouffe avait l’armoire de mes rêves, et à un prix… surréaliste. Tout était fait pour moi ! Elle hurlait mon nom ! “prends-moi prends-moi prends-moaaaaaaa”

Mon Ego pouvait bien se mettre en veille pendant 1h le temps du retrait, non ?…
J’avais voulu une armoire miracle, et maintenant que la vie me l’avait mise sous le nez, je n’allais certainement pas faire capoter l’opportunité à cause de mon Ego.
J’ai alors décidé de changer mes dates retour de Normandie afin de finaliser la vente.

La Pouffe n’était pas si pouffe. Et son mari très disponible à aider, le chauffeur aussi… Mon Ego admit sans mal que parfois souvent, ne pas grogner et fermer sa gueule tout court valait très largement la contrepartie…
Il était important de rappeler à l’Ego, la finalité. Quel était le plus important : Grogner sans atteindre son objectif, ou atteindre son objectif et grogner de toutes manières ?
L’Ego était un bon dictateur mais aussi un perpétuel insatisfait. Je n’hésitais pas à le lui rappeler. Trouver l’équilibre, c’était cela aussi. Savoir écouter l’Ego, savoir écouter ses besoins profonds et trouver un juste milieu entre les deux.

In fine, j’ai attendu 4 mois. Je ne regrette pas. J’avais eu aussi mon frigo et ma gazière à l’époque pour un prix dérisoire. Je les ai encore 11 ans après.


Tout dans la vie n’est pas assujetti à la “traque au meilleur”. Il y a aussi ces choses qui ne se présenteront qu’une et une seule fois au cours de notre vie.
La question n’est donc pas de savoir quand attendre, mais surtout, de ne pas regretter ses décisions.

La prise de risque est-elle réelle ? Y a-t-il des alternatives, et peuvent-elles offrir de nouvelles opportunités ou sommes-nous coincés par un choix urgent ?
Et qu’est-ce que le choix urgent ?
C’est le choix qui vous met directement en danger, physique, psychique ou émotionnel.

S’il ne faut pas omettre l’impact de l’égo, des énergies sombres, de la peur, du stress et de l’angoisse, il est évident qu’il n’y aura pas toujours des choix optimaux. Il n’y aura pas toujours des choix merveilleux, pour le meilleur. Il faut alors penser à sa sécurité, à son confort, parce que nous considérons que c’est là la priorité.

La liberté physique, mentale, ou émotionnelle coûte cher pour certaines personnes… Certains d’entre nous ne pourront pas attendre de pouvoir avoir mieux, car le choix sera à faire maintenant. Pour soi, pour survivre.

Faites au mieux même si c’est dur. Il faut du courage pour surmonter les choix difficiles. La vraie richesse n’est pas d’avoir dans sa vie tout facilement ou simplement en sachant attendre. La vraie richesse c’est de savoir surmonter le choix que l’on prend et en dépit de tout, de continuer sa voie.

Bons choix et belles opportunités à tous.




5 Comments

  1. Alexandre

    Bonjour Camille,
    J’adore la photo du chat je te la pique car elle est trop belle
    Ton article tombe pile avec mon souhait de donner quelques consultations car je touche déjà l’aah donc si une base financière solide.
    Il fait écho avec le dernier article de Sylvie et sa décision de donner des consultations de voyance. Je souhaite de tout coeur qu’elle réussisse son projet.. J’ai une faveur à te demander : pourrais tu lui envoyer un message d’encouragement car je pense que cela lui ferait un énorme plaisir? Bises

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Hello Alexandre,
      Je ne comprends pas d’où sort une telle demande.
      Je la contacte quand j’en ressens l’envie, et de la manière dont je suis, pas parce que quelqu’un me demande une faveur et me dicte presque la nature du message… Ca n’a pas de sens pour moi.
      Par contre, n’hésite pas à lui envoyer ce que tu as envie de lui envoyer 😉

      Bon courage dans tes projets !

      Bises

  2. Alexandre

    Bonjour Camille,
    Je m’excuse de t avoir demande une telle faveur . Je n’avais pas pour but de te dicter un quelconque message mais quand j’ai lu les articles de Sylvie et ressenti sa détresse j’ai pensé peut être a tort que plus on serait nombreux à l’encourager plus elle trouverait de la force pour sortir de cette épreuve professionnelle qu’elle subit. Je te renouvelle mes excuses, m’a demande était maladroite bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 3 =

error: Content is protected !!