Destinée

Si aujourd’hui je voudrais écrire un message, quel serait-il ?

– Comme tu es belle, regardes toi sourire. Tu n’as qu’un mot dire pour que je t’entende et vienne à toi. Tu es cet enfant que j’ai bercé dans mes bras durant tant d’années et je continuerai encore et encore jusqu’au confins de l’univers. Qui crois-tu avoir en face de toi ?

– Je ne sais pas. Je n’y comprends rien et quand j’essaie, j’ai l’impression que mon mental vient fourrer son nez, alors bon. Comment savoir si j’entends juste ce qui vient à moi ? 

– Tu perçois comme tu sens, comme tu peux. Nous savons la difficulté que cela représente à tes yeux et pourtant, est-ce vraiment difficile que de laisser faire ce qui vient à toi ?

– Bah oui. 

– Et pourtant, ne rien faire est aussi quelque chose à faire pour toi, n’est-ce-pas ? 

– Oui, voilà. Ce n’est pas naturel. 

– Alors fais simplement comme tu ressens dans l’instant et tout sera parfait. Car tout est toujours parfait. 

– …

– A quoi penses-tu là ?

– à ma destinée. Voilà le terme qui me vient en tête soudainement. 

– Et qu’en penses-tu ? 

– Bah je ne sais pas trop. Je n’ai jamais utilisé ce terme. En général, je parle de destin, mais pas de destinée… alors bon.

– Que ressens-tu de ce terme Hatori, “Destinée” ? 

– Je suis troublée… Tu m’appelles Hatori. La destinée c’est pour moi comme quelque chose qui est fait pour moi, une ligne que je ne peux pas éviter car elle est là seulement pour moi. 

– Et crois-tu être sur cette ligne ? 

– Je ne sais pas trop. Je suppose mais je ne la connais pas, je ne la vois pas. Elle m’est bien mystérieuse. mais comme je suppose qu’elle est pour moi, c’est qu’elle doit me convenir. 

– Et comment la perçois-tu ? 

– bah je ne perçois pas grand chose de toute manière mais je me dis que ma destinée serait ce pour quoi je suis faite et donc que je me sentirais bien, du moins en accord avec. Je me dirais que c’est là où est ma place, oui voilà. Ma destinée est là où est ma place.

– Et où es-tu maintenant ?

– Bin…. à ma place, chez moi. 

– Bien, souviens-toi Hatori que tu es toujours à ta place. 

– Et si moi je ne le vois pas ?

– Et bien rappelles toi que tout est toujours à sa place. Continues donc d’écouter, tu finiras bien par entendre ces mots que tu recherches tant.

… 

( je recherche quels mots déjà ?? ….  roooooo )

Enregistrer


Source: Les guides 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =