La forme sombre d’un Ange sombre

Il y a quelques temps, Sammael, un Ange sombre qui est aussi l’un de mes protecteurs a accepté de collaborer sur un projet qui me tenait à coeur. Lui aussi a aimé ce que je lui ai proposé. Toutefois, afin de le mettre en place, la condition principale que j’ai exigé pour l’établissement du contrat n’a pas encore été mise en place. Sammael cherche des solutions, il m’en a proposé une, mais je ne suis pas facile en affaire. Elle ne m’a pas convenue. Depuis, il arrive que l’on se croise plus souvent pour papoter que pour faire l’état des lieux.

En attendant qu’une solution soit trouvée pour mon problème, nous passons un peu de temps ensemble, d’autant plus qu’il accepte enfin de prendre forme à mes côtés. C’est un grand changement. Avant, il était à l’écoute mais ne modulait ses énergies que rarement. Il m’assistait depuis ses mondes sans trop “descendre” dans les miens. Mais peu à peu, notre relation évoluait. Il choisissait maintenant un corps et un visage pour venir échanger avec moi plus directement. C’est ce qui m’intrigua. Je connaissais parfaitement ce petit tour de magie et ma curiosité finissait toujours (ou presque) par gagner.

– Sammael, dis, ton corps est beau, mais tu caches bien ta forme réelle.
– “En effet. Cette forme est une belle façade, n’est-ce pas ? Tu aimes le corps que j’ai choisi ?”
– Oui, tu es vraiment beau. Et grand ! à l’image de tes énergies… D’ailleurs, tu dois faire un grand effort en ce moment pour les contenir dans cette forme. Montre-moi ta vraie forme, stôplait.

Un guide accourut le souffle haletant puis m’attrapa le bras, inquiet.
– “Camille… Camille, ce-ce…. n’est pas une b-bonne idée… “
– Bah quoi ? On travaille ensemble et il est en face de moi. Il n’a plus besoin de se cacher. Et c’est mon protecteur, je ne le vois pas m’attaquer.
– “Tu n’as pas peur de moi ?” me demanda Sammael. Il se pinca les lèvres, troublé. “Tout le monde a peur… tu ne crains pas mes énergies ?”
– Non. Ca va aller Sammael, crois-moi. Tu peux te révéler à moi. Je t’accepte comme tu es. Allez, fais pas ton timide, montre-moi qui tu es vraiment au-delà de ton masque. Allez… sois mignon ! Je veux voir ta vraie forme !

Il me vit lui sourire tendrement. Il claqua des doigts, un cercle de lumière apparut autour de sa main. Il le dirigea d’un bras levé jusqu’au haut de sa tête. Le cercle s’élargit, puis redescendit sur lui en ouvrant une dimension alternative.
Un monde fait de nuages gazeux était contenu dans le cercle. Son corps d’humain révélait un corps monstrueux, fait d’énergie sombre telle un orage gris, alimenté par le tonnerre. Des cornes dépassaient de sa forme et des yeux lumineux animaient un visage hargneux, assoiffé par le combat, la guerre, et prêt à tout instant à faire face à peu importe se trouverait face à lui. Avec les sons de vents, d’explosions et de frictions au coeur de ses énergies, c’était comme se retrouver à l’intérieur d’une tempête hurlante. Il était évident que personne avait envie de se retrouver enfermé ici face à “ça”.

– Un ange sombre qui n’a pas d’ailes dans sa forme sombre mais des cornes… intriguant, murmurai-je contemplative.

Mon petit guide qui m’avait rejoint tantôt, se blottit derrière moi et tremblait comme une feuille. Sammael me vit amusée de la situation.

– “Et maintenant, tu n’as toujours pas peur, Camille ? Tu peux tenir face à mes énergies ?…” dit-il par télépathie.
– Baaaah…. tu n’es pas pire que les mondes que je visite en général, tu sais ! Franchement, ça va ! c’est cool ! C’est plus ou moins la même densité. Je m’attendais à pire, mais faut croire que non, ça va. C’est presque normal par rapport à ce que je côtoie.
(Sa forme monstrueuse releva la tête et grogna dans ma direction.)Ah par contre, je comprends pourquoi même les guides ont la trouille de t’approcher ! Tu devrais adoucir cette forme un peu, parce que tu fais fuir tout le monde comme ça ! On dirait que tu vas bouffer tout ce qui passe !

Il m’entendit rire, puis un claquement de doigt retentit. L’anneau remonta vers les cieux en un éclair et sa forme redevint celle d’un bel homme, grand, cheveux noir, blanc de peau.
– Ah comme ça, c’est sûr, ils ont moins peur. Mais ta forme sombre ne me dérange pas. Ne te sens pas obligée de te cacher quand tu viens me voir, d’accord ? Tu n’as pas à craindre pour moi. Je saurai que c’est toi.

Il me regarda paupières battantes, en ne sachant quoi dire, et s’assit face à moi en plongeant ses yeux magnifiques dans les miens.

Je crois que dans le fond, il se sentait seul. Les puissances sombres s’isolent naturellement. Quand on fout la trouille à tout le monde, forcément, on finit par passer du temps seul. Je connaissais bien le problème, mon dragon était pareil.

2 Comments

  1. Fleur

    Bonsoir Camille,
    Déjà je voulais te remercier pour la porte des enfers.
    Et est ce que tu sais pourquoi les anges sombres et les démons ont des cornes. Est-ce qu’elles leurs sont précieuses comme les ailes pour les anges.
    Merci !
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − 3 =

error: Content is protected !!