Le contrat astral pour encadrer l’échange d’énergie sexuelle

Bonjour à tous,

Je ne le répèterai jamais assez. Être dans l’astral ne vous donne pas le droit d’outrepasser la volonté d’un tiers. Par contre, cela n’empêchera jamais certaines personnes mal intentionnées de vouloir essayer. C’est là où il faut prendre conscience que l’on est le Maitre. Et qui dit Maitre, dit Règles.

Aujourd’hui, nous allons évoquer une pratique astrale très courante, et pourtant très méconnue, celle qui consiste à établir des contrats établissant les accords de bons procédés lors d’échanges d’énergies sexuelles se déroulant exclusivement dans les univers astraux et mondes intermédiaires.

Parlons un peu du contexte.

Le sexe astral revient au sexe dans le monde physique, avec toutefois quelques petites différences. Les ressentis peuvent être décuplés selon sa connexion à la dimension et l’ouverture énergétique propre à chacun, les limites éthiques et sociétales et la volonté, bien évidemment.

Si la plupart du temps, les gens fantasment sur le concept de sexe astral, c’est tout simplement parce qu’il repose sur la liberté d’exprimer ses énergies au-delà des limitations du corps humain. Les flux sont donc plus vibrants, car ils sont exprimés dans des mondes qui permettent la connexion plus en phase avec ce type d’énergies.

Le monde physique étant écroulé sous le poids de la densité, pratiquer le sexe astral enlève un certain poids, je dois bien l’admettre.

Mais voilà pourquoi le principe de “contrat” devient intéressant. L’astral n’a à être une orgie en libre service. Cela peut l’être, mais même dans l’astral, le sexe se base avant tout sur le consentement, c’est à dire l’échange de volonté consciente à partager et exprimer l’une envers l’autre et pour l’une et l’autre, leurs énergies sexuelles. Comprenez donc un point fondamental, on NE pénètre PAS les énergies d’un tiers juste parce qu’on le désire et qu’on se dit que parce qu’on est dans l’astral, on peut tout se permettre.

Une fois qu’une personne prend contact avec vous dans l’astral pour sexer, il convient donc de vous rappeler que vous avez le droit d’établir des règles d’échanges. A ce titre, un contrat peut être écrit dans l’astral OU ou exprimé oralement, puis matérialisé dans l’éther par impulsion magique.

Le principe du contrat doit être clairement déterminé. (lire ma page Etablir un contrat dans l’astral).
Selon nos envies et notre manière de vouloir exprimer l’amour ou la sexualité, il ne tient qu’à nous de préciser à l’autre nos besoins, nos attentes, ce que nous souhaitons de cette rencontre et des limites fixées.

Si le cadre éthique dans l’astral dépasse de loin les conventions humaines, c’est là qu’un contrat nous aide à respecter nos valeurs et notre vision personnelle de la sexualité.

L’astral est un terrain expérimental, et peut être un terrain d’expression, toutefois cela doit toujours être en phase avec ce que nous sommes et ce que nous choisissons d’incarner.

Prenons un exemple simple. Une personne vient me voir et s’attend à expérimenter la pénétration, je ne le souhaite pas. Voici un détail qui doit figurer dans le contrat : On peut échanger telle pratique mais pas il n’y aura pas de pénétration pour l’un et/ou l’autre.

Pareil pour l’oral, la domination, la soumission, la violence, la pression psychologique, la manipulation énergétique, la magie, l’intervention d’entités… etc.

D’ailleurs, la pratique du viol astral (lire un de mes articles sur le sujet ici ) se passe aussi parce qu’un contrat ne limite pas le demandeur dans sa pratique. Notre volonté est piétinée, outrepassée comme si elle ne valait rien. Le contrat remédie à cela. Il ne fait pas totalement disparaitre les intentions puissantes des tiers qui voudraient s’imposer à nous, mais c’est un bon premier rempart.

C’est un accord qui permet de vous faire respecter, et qui impose le respect, auquel cas, des sanctions s’imposent. Alors encore une fois, il faut avoir le courage de défendre son territoire. Etablir un contrat sans vouloir défendre ses intérêts ne sert à rien. C’est comme parler dans le vide.

Si on ne donne pas du poids et de la puissance à nos valeurs, c’est là que les autres y perçoivent une faille à exploiter.

Dans l’astral, un homme est venu me voir car il souhaitait engager une relation sexuelle astrale avec moi. Il me désirait depuis longtemps, je le connaissais et bon… il n’était pas moche du tout. Il avait un bon build, il était sexy, et désirable. Je savais qu’il s’intéressait à moi dans le monde physique, mais cela ne s’est jamais passé en dépit des nombreuses années passées. Il a voulu tenter sa chance autrement (inconsciemment). Je ne lui en veux pas pour ça. Mais il ne s’attendait pas à ce que je le reçoive avec autant de fermeté. Il croyait pouvoir jouer de mon corps selon ses envies à lui. Il a très vite compris que dans mon univers astral, les autres ne me commandent pas. Les autres n’exigent pas. Ils demandent, j’évalue les envies et je donne mes conditions.

Son élancée fut brutalement bloqué. Et il finit contraint, à ne pas pouvoir bouger. Quand il répondit à ma question sur la raison de sa présence ici, sur un claquement de doigts, je fis apparaitre un contrat qui apparut en lévitation. Les termes s’écrivaient au fur et à mesure des détails que je lui mentionnais tout en sondant en silence le potentiel énergétique que je pouvais en tirer.

Cela reprenait “en gros” les points suivants :

Voici ce que j’aime et ce que j’accepte.
Tu ne feras pas ci. Tu ne feras pas ça.
Ta seule manière pour toi de m’approcher, c’est sous ces conditions. Comme ça. Je prendrai comme je veux et ce que je veux et cela se déroulera sous cette forme.
Tels accessoires, telles situations, telles pratiques, tels environnement et voilà ce qu’il va se passer pour toi. Je veux que tu comprennes bien ce que tu vas encaisser.
En aucun cas, tu ne pourras exiger plus, et en aucun cas, ce contrat ne sera modifiable.
Si cela ne te plait pas, refuse. Mais si tu acceptes, alors tu te plies aux règles.
(Il a ensuite une mise en situation qu’il subit de plein fouet)
Si tu acceptes, tu signes de ton sang ici. Sinon, tu te casses. Je peux très bien me passer de tes énergies.


Il ne s’attendait pas à une mise en situation aussi intense, surtout vu la position dans laquelle il s’est retrouvé. Mais il accepta. Je lui montrai de suite les sensations et l’intensité dans laquelle il allait se retrouver confronté. Pourquoi ? Parce que certains disent oui, jusqu’au moment où ils se retrouvent face aux énergies. Là, ils comprennent vraiment que finalement, cela ne leur correspond pas. Avec moi, ils ont un aperçu direct.

Je ne suis pas une ado indécise. Je suis une femme et je connais bien ma sexualité. Je sais ce que j’aime et je sais ce que j’attends. Dans l’astral, je prends uniquement ce qui m’intéresse. Pour certains cela parait très dur et égoïste, mais c’est une réalité astrale qui existe pour nous tous. N’est-il pas égoïste pour l’autre de venir sur mon territoire en pensant qu’il pourra vivre exactement ce qu’il a envie et prendre de moi ce qu’il attend ?
Venir chez moi et s’attendre à ce que j’accepte les conditions d’un autre est purement inconscient. Il a été très rapidement rappelé à l’ordre.

Ce n’est pas parce que quelqu’un veut me donner de la sensualité et de la douceur, que je vais accepter. Nous avons tous le droit de choisir quoi recevoir, quand et comment. Le partage doit être un choix.

L’expression des énergies sexuelles doit être un échange. Alors cet échange est encadré. Je ne contrains pas l’autre à accepter mes conditions. Il est libre d’accepter ou de refuser. Mais s’il accepte, il est forcé de signer. Pourquoi ? Parce quand il signe de son sang, il s’engage à respecter son engagement. Je prends très au sérieux les contrats astraux. Quand on signe, le cadre est très précis, la durée également, et surtout, les conséquences dans le cas où l’autre aurait l’idée stupide de vouloir outrepasser ce qui a été mentionné.

On ne peut pas venir sur mon territoire, se lancer dans un contrat avec moi et penser qu’on peut me le faire à l’envers. Il y a des conséquences, d’autant plus que je n’apprécie pas ce genre de pratique. Voilà pourquoi je m’assure que l’autre parti ait bien compris les circonstances d’un tel contrat avec moi, et ce que cela lui coûte réellement. Libre ensuite à lui de le valider. Mais quand il valide, il valide en connaissance de cause. Il n’y a pas de “je ne savais pas, je n’avais pas compris… si j’avais su… si tu m’avais dit…” Non, avec moi, il n’y a pas de ça. Tout est dit.

Valider un contrat n’est pas une chose à prendre à la légère. Il y a des conséquences. Et si vous ne connaissez pas les conséquences, ne vous engagez pas. Ne validez pas. Validez uniquement quand vous comprenez bien les tenants et aboutissants de ce dans quoi vous vous lancez.

Les contrats ne sont pas bons ou mauvais, ils sont établis pour correspondre à des envies, à des besoins, à des attentes… C’est à vous d’être lucide. Est-ce que cela vous correspond ?

C’est toujours la question que je pose avant de sceller le contrat dans l’astral.
– As-tu bien compris les termes du contrat ? Oui / Non
– As-tu bien compris les conséquences dans le cas où tu ne respecterais pas les termes ? Oui / Non

Seulement ensuite, en tout dernier, la personne est “invitée” à s’engager énergétiquement dans ses engagements.

Être rude en contrat astral permet de garder le contrôle sur son territoire. Il faut garder à l’esprit quand dans l’astral, la puissance soumet. Si on laisse une faille, d’autres en profiteront. Je ne crains pas d’être trop rude. C’est un choix personnel. Je préfère prévenir et punir que guérir. Mais encore une fois, c’est parce que je n’ai pas peur d’utiliser mes énergies sombres. D’autres ne seront pas aussi rudes en négociations.

L’échange sexuel est surtout un échange selon les énergies sexuelles propres à chacun. Nous sommes tous différents dans nos envies, nos désirs assouvis / inassouvis. Dans l’astral, il n’y a pas de tabous, on fait, on exprime ce qui nous touche, ce qui nous fait vibrer. Mais cela doit se faire avec des personnes qui ont envie des mêmes choses. Si un décalage se fait sentir, alors il faut recadrer la relation selon ce qui nous convient vraiment.
On a le droit de changer d’envies, de vouloir des nouvelles choses ou de vouloir voir un contrat évoluer, mais encore faut-il que cela soit faisable.

Avec certaines personnes, les modifications seront viables, pour d’autres, ce sera une condition de rupture immédiate.

Si par exemple, je dis “Non, je ne te donnerai pas aucune énergie affectueuse ni aucun amour”, je ne veux pas que l’autre revienne me voir en chouinant parce qu’il ne se sent pas aimé de ma part. Je l’avais prévenu. Alors bien sûr, certaines personnes peuvent évoluer, mais rappelez-vous que d’autres savent exactement ce qu’elles veulent et ce qu’elles attendent. Elles ne donneront pas plus que les termes écrits.

Quand on se présente à vous, que vous en ayez envie ou non, tout est une question de puissance, de foi et de confiance. Si vous ne vous croyez pas capable de structurer des limites pour le respect de vos propres valeurs, je ne peux rien pour vous. Par contre, si vous avez la foi que vous pouvez établir des règles et vous y tenir, c’est le début de la reprise de contrôle.

Vous redevenez le maitre chez vous. Energies sexuelles ou non.

6 Comments

  1. Alone

    J’aimerais ton avis concernant un concept. On dit souvent que dans une relation amoureuse il faut voir au delà du physique. Mais si le physique représente qui nous sommes vraiment. Je veux dire nôtre corps c’est nous, que ce soit nos yeux, nos cheveux etc…. pourquoi est-ce “mal” de vouloir un physique qui répond à nos attentes ? Ne penses tu pas que c’est hypocrite de dire que la beauté intérieure est tout ce qui compte ?

  2. Alone

    Bonsoir à toi. J’aimerais ton avis concernant un concept. On dit souvent que dans une relation amoureuse il faut voir au delà du physique. Mais si le physique représente qui nous sommes vraiment. Je veux dire nôtre corps c’est nous, que ce soit nos yeux, nos cheveux etc…. pourquoi est-ce “mal” de vouloir un physique qui répond à nos attentes ? Ne penses tu pas que c’est hypocrite de dire que la beauté intérieure est tout ce qui compte ?

    PS : désolé si tu reçois mon message en plusieurs fois

    1. Spiritual Flower

      Bonsoir Alone,

      Ce n’est pas “mal” du tout.
      Nous sommes attirés par ce qui nous touche et qui a un sens pour nous, tout simplement.

      Ce n’est pas tant que la beauté intérieure est tout ce qui compte / ou compte le plus, mais qu’elle révèle aussi ce que notre corps physique ne peut exprimer.

      Le corps et l’esprit, les deux sont un ensemble de manifestations. Certains sont moins sensibles et sont rappelés qu’au delà du corps, c’est un esprit à part entière.

      Mais il n’y a pas de mal à aimer voir le Beau, l’attirant, l’excitant, et cela reste subjectif selon qui regarde…

      Bises

    2. Alone

      D’accord mais dans le cas où l’on tombe amoureux d’une personne dont le physique ne nous attire pas que faut il faire ?

      Pour les personnes considérer comme “moche” même si l’on prend en compte la beauté intérieure cela ne change rien au fait qu’ils ne correspondent pas aux goûts d’une majorité de personnes.

      Je ne sais pas trop ce que je cherche en disant cela. Peut être me dire que le physique ne compte pas autant que la beauté intérieure. Je m’étais toujours dis que l’intérieur compte plus que le physique. Je n’ai jamais vraiment cru au fait qu’il n’y a que la beauté intérieure qui compte mais je ne pensais pas que le physique compterais autant que l’intérieure.

      Quoique ça paraît logique on a chacun nos goûts.

      Merci de m’avoir donné ton avis

    3. Spiritual Flower

      Alone,
      Si tu tombes amoureux, la question ne se pose pas. Tu l’aimes donc pas de sujet.
      Pourquoi il y a des gens “moches”, pourquoi il y a des handicapés, pourquoi des bruns, et pourquoi des fins, pourquoi des gros, pourquoi des athlétiques ?
      Les questions sont sans fins.
      Le physique porte à la fois le poids transgénérationel et notre propre individualité. Les facteurs sont donc multiples, et tout dépendra aussi du chemin et des difficultés à dépasser en venant sur Terre.

      Par ailleurs, au delà du “Beau”, je rappelle que les standards de beauté varient d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre et du regard appris depuis petit.

      Chacun est touché par ce qui lui parle. Pour certains ce sera le physique, pour d’autres le talent. Pour d’autres les deux, pour d’autres encore l’intelligence.
      Il n’y a pas une manière d’aimer l’autre. Mais autant de gens que nous sommes.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 11 =

error: Content is protected !!