Les animaux et les brèches dimensionnelles

cat magic

Bonjour  à tous,

Il arrive que nos animaux de compagnie aient ce que je nomme des moments tarés, vous savez, ces instants où les animaux deviennent complètement fous pendant 10, 15, 30 minutes, voire 1 heure dans la journée. Ils deviennent comme hyperactif, délirant complètement pris dans leur délire et on ne peut rien dire ou faire pour les en empêcher. Bref, comme s’ils étaient sous acide. Leur moment taré quoi.

Ma mère a une chatte adorable. Lorsque je dors dans le salon, la nuit elle, veut jouer. Evidemment, nous avons un rapport assez intime. Le plus bizarre, c’est lorsque je fais une sortie de corps et qu’elle vit un moment taré au même moment. C’est là où on se rend compte que les animaux, dans leur quart d’heure de folie ressentent bien plus qu’ils n’y paraissent aux premiers abords.

J’avoue que c’est la première fois que ça arrive. Et surtout, qu’elle soit près de moi au moment où les énergies s’entrechoquent.

Je me sens partir. Mon corps devient lourd, tellement lourd qu’une partie n’est plus rattachée à la chair. Je sens la chatte jouer avec mes mains, et moi jouer avec elle. Je la sens me mordiller les doigts et m’empêcher de dormir paisiblement. Je réalise à cet instant qu’en réalité, alors qu’elle gesticule partout autour de moi, mon bras physique n’avait toujours pas bougé et était sous la couette. Le chat était en train de délirer avec mes énergies. Sur le moment, je n’y croyais pas, c’est lorsque je suis revenue totalement à mon corps puis que j’ai refermé les yeux à nouveau en me ressentant rebasculer que le chat s’est à nouveau mis à sauter partout près de ma tête et de mon buste. A nouveau, elle m’attrapait les doigts et rejouaient avec. Elle était obsessionelle avec, n’arrivait pas à les lâcher et ne pouvait pas s’emêcher de les triturer comme si elle était complètement dingue. J’ai décidé de rebasculer totalement en retombant dans la pièce hors du corps. J’ai donc finalisé le processus de sortie de me libérant totalement et arrêtant ainsi de jouer avec elle.

Lorsque j’ai posé le pied dans le salon après léviter au plafond, il faisait noir, mais j’étais bien à la maison, chez maman mais encore dans une dimension autre que celle de tout à l’heure quand je jouais avec le chat.

J’ai appelé mes guides, et dans une des pieces, je me suis amusée à faire un peu de magie parce que la Lumière m’avait appelé. Rapidement, j’ai été intriguée par les souvenirs incorporés dans les murs de la maison. Je suis descendue au sous-sol, happée par les bruits de ma tante plus jeune et de nos voix quand nous étions tous ici enfants. Ca m’a fait drôle de nous rentendre à nouveau. Nous avions peut-être 7, 8 ans à l’époque. Je revoyais les scènes comme des fantômes qui traversaient les couloirs et les pieces avec chacun qui vivait son moment. C’était le passé qui était là.

Ici, personne ne me voyait, personne, sauf ce gros matou posé là qui appartenait à l’autre monde. Lorsqu’il a plongé dans mon regard, j’ai su qu’il me voyait, j’ai su que les chats percevaient d’autres vibrations énergétiques des dimensions proches. D’où le fait que juste avant, la chatte jouait avec mon corps énergétique et c’était ce qui l’amusait et l’attirait.

J’ai compris dans les yeux de ce chat qu’ils étaient des êtres hypersensible et que leurs moments tarés n’étaient qu’une brèche de ce qu’ils percevaient qui venaient d’ailleurs. Je l’avais bien vu avant avec la chienne de papa qu’elle courait après quelque chose qui la narguait sans pour autant être visible par les humains, mais de le vivre moi avec l’animal, c’était différent. Cela prend une autre ampleur. Comme une réalité que l’on vit enfin.

C’était sympa, et drôle comme expérience.

Comme mon gardien n’a pas répondu tout de suite, je ne me souviens plus de ce que j’ai fait après. J’ai bien tenté de l’appeler plusieurs fois, mais mon esprit est parti ailleurs (pour changer) Et va savoir où. Je me souviens simplement me réveiller après avoir parlé gâteau à un mage proche de moi. (ouais hein… faut pas s’prendre trop la tête dans la vie haha).

Dommage que la chatte m’ait réveillée ensuite… Je n’ai pas eu le temps de lui demander la nature de notre lien… Mais j’aimais les gâteaux qu’il me faisait manger de l’autre côté…..  Bouuuuuh !

Et puis flute, j’ai envie de sucre maintenant ! …

 

Bises
 


Source: Les animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *