Pyramides

 

Il y a des fois où je me dis que je ferais mieux de ne pas rêver du tout. Quitte à faire des rêves de merde, j’vous jure, rien que pour ces moments-là, un petit trou noir serait la bienvenue. Non pas que je n’aime pas les cauchemars, mais voilà encore un rêve de plus que je place dans la catégorie bizzaroïde à technologie cauchemardesque qui me fait flipper sa mère.

Je déteste ces rêves parce qu’ils me mettent face à des technologies venues d’ailleurs et surtout-surtout, des horreurs auxquelles je ne veux pas être mêlées.

Avec ma mère, nous avions décidé de partir à l’étranger visiter l’Egypte et ses pyramides. Lorsque nous sommes arrivées dans les environs, en tant qu’étrangers, nous avons été pris en charge par le peuple local. Il y avait ici une ambiance assez dérangeante et cela ne me mettait pas très à l’aise.
Les gens ici avaient tous un comportement bizarres et cherchaient à nous retenir sur les environs, nous obligeant à nous mêler à la masse et à faire partie de groupes de visites.

Plus tard, dans la zone de rafraichissement dans laquelle un grand nombre de personnes semblaient y être empilées en attendant l’heure pour la visite sur site, mes bras ont commencé à me brûler. Je viens d’être contaminée par un virus ambiant qui me fait des cloques le long des bras. Je me sens agressée par quelque chose sans comprendre ce qu’il se passe. J’ai l’impression qu’on me brûle avec de l’acide et cela me rappelle certaines attaques énergétiques que j’ai eu, il y a plusieurs années de cela. Je n’ai pu aller mieux qu’après avoir géré ma panique et tenté une approche de guérison en sortant de la salle.

Lorsque je suis à nouveau opérationnelle et non sans cicatrice sur le bras, ma mère a réitéré son envie d’aller sur le site sans plus attendre et d’appeler mon frère pour qu’il profite de cette sortie découverte en famille. Elle voulait qu’il se dépêche de nous rejoindre pour ne pas rater une telle occasion de nourrir son goût pour l’aventure et la nouveauté.

En avançant vers la zone à touristes, j’ai soudainement pris peur. Pas un petit sursaut, non, là c’était un terrible effroi qui m’envahit de toute part. Mon frère ne devait pas venir. Il ne serait pas en sécurité ici. En fait, ici, personne n’était en sécurité.

Mes ressentis me glacent. Il n’y a que des morts ici. C’est rempli de morts.

Au moment où je prends conscience de l’ampleur de la marche funeste qui nous attend, je comprends à quoi servent les pyramides.

Ma vision se fige sur l’entrée de celle vers laquelle on se dirige. Je suis paniquée. Alors que mes yeux zooment sur le tunnel sombre de l’entrée, celle-ci s’active soudainement.
Ma voix cassée articule tant bien que mal à ma mère : si nous rentrons dedans, nous ne ressortirons jamais vivant.

La nuit tombe sur le lieu qui hurle la mort. Les âmes sont ici et là, partout depuis l’au-delà. Je les sens en moi comme des présences qui n’ont jamais pu être en paix, leurs vies toutes ayant été arrachées, errant telles des furies hurlantes, souffrantes et agonisantes.

La pierre s’efface pour laisser apparaitre son métal précieux inconnu sur terre. La pyramide revêt un vêtement stellaire. Elle appartenait à un autre peuple et avait été construite sur une autre planète. Elles étaient installées et conditionnées toujours par groupe de plusieurs sur chaque planète comme des centres de récupérations, des sources d’extractions de “matières premières”.

Une fois les humains ayant pénétrées la sphère (l’entrée), chaque coin de la pyramide bascule vers l’intérieur, bloquent les gens à l’intérieur tout en se réduisant d’un cran. La taille globale de réduit donc d’une mesure et les marques gravées sur la face extérieures prennent de nouvelles positions, ce qui actionnent en se clipsant une force centrifuge se chargeant de transformer la charge énergétique humaine en charge énergétique brute condensées au centre de la pyramide, puis retransmis par rayon lumineux de la pointe jusque dans les étoiles, là où l’énergie doit être recueillie.

Voir la pyramide en action n’est pas quelque chose de beau, fascinant, joli ou sympa. Elles ont été conçues pour d’autres raisons qui nous dépassent par des peuples qui nous utilisaient comme du bétail.

Je réalise que le peuple qui a crée cette technologie ne portent pas les humaines dans son coeur. Cela me rappelle une ancienne mémoire avec les Annunakis revisitée il y a presque 2 ans. On dirait la même source.

Assister à la manifestation de ces énergies m’a fait paniquer et me fait encore paniquer. Ces mémoires me glacent. Elles ne sont que destruction, chaos et extermination. Je déteste cette période de la terre.

Jamais dans ma vie présente, je ne m’approcherai de l’une d’elles, visiterai l’une d’elles, ou contemplerai l’une d’elles. Plutôt crever que de ressentir encore une fois les énergies que j’y ai senti cette nuit.

Je ne veux pas connaitre ces énergie ni ces  autres technologies. Elles me font peur et me donnent juste envie de pleurer tant la puissance est funeste et que nos vies humaines à coté d’elles ont tellement peu de valeurs.

Nous ne sommes rien. Rien hormis de l’énergie bonne pour être réutilisable. Nous sommes un nugget, un poussin que l’on broie vivant pour le reconditionner selon la demande.

Nous n’avons rien appris ces derniers millénaires. Nous reproduisons les exterminations de masses sans respect de la vie, quelle qu’elle soit. Nous reproduisons ce que l’on nous a infligé. Sauf qu’on est comme des cons avec des technologies de merde. Mais heureusement je me dis, heureusement. Sinon, on aurait déjà détruit toutes les autres planètes nous entourant.

Ce n’est pas le pouvoir que nous devrions apprendre, mais le respect et l’Amour.

 

 

 

 


Source: Les âmes 1

8 Comments

  1. Alexandre

    Bonsoir Camille.
    Je comprends tes ressentis sur tes vies antérieures. J avais la même appréhension lors de ma vision sur ma vie en Atlantide. As tu vécu sur ce continent perdu? Ce sont des souvenirs qui prennent aux tripes mais tu as raison la connaissance et le pouvoir ne sont rien sans la sagesse et donc l amour. La plupart des gens l oublie aujourd’hui cela est triste je pense que tu arriveras a surmonter ces chocs avec le temps et tu les transformera en positif. Après tout, nous évoluons de vie en vie bises

  2. Mamie Lucie

    Bonjour,

    Je ne suis pas comme la majorité d’entre vous à revoir mes vies antérieures, et je trouves vos parcours tout à fait normaux,(sans doute quelques souvenirs inscrits dans mon disque dur personnel) , j’essaie juste d’accepter mon chemin de vie actuel, et de le comprendre (ça c’est une autre paire de manches!). Il faut reconnaitre que nous passons, un peu et même beaucoup, pour des gens un peu perchés……..vis à vis de la majorité des genssssssssssss.

    Par contre, je suis entièrement d’accord qu’il faudrait apprendre l’amour et le respect, je trouve que nous ne sommes pas plus évolués que dans l’antiquité, mis à part la technologie. Ce raisonnement n’engage que moi!

    Bises et courage.

  3. Spiritual Flower

    Bonjour à vous,

    Merci pour vos mots. Nous évoluons chacun à notre rythme, petit à petit, un pas après l’autre. Et parfois, on a simplement besoin de temps.

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Coucou Alexandre, j’ai ri en voyant la bande annonce il y a 1 minute, j’ai repensé que la fois dernière, déjà à cause de toi, je m’étais couchée tard, enregistré la fin, et qu’en plus, cela ne n’avait pas fonctionné.

      Du coup, je pense que ce soir, je vais enfin pour guérir de ma frustration.

      Bises !

  4. Emilie

    Bonjour Camille,

    Cette expérience ne ressemble en rien à celle que j’ai vécue mais il ne s’agissait pas d’un rêve puisque je me suis retrouvée projetée face à une pyramide au cours d’une banale séance de relaxation. A l’intérieur il y avait 3 portes et celle de gauche ressemblait à un gros aspirateur où s’envolaient des nuées – on m’avait demandé presque ironiquement si j’étais sure de vouloir aller voir. Je n’avais pas trouvé cela intéressant du tout par rapport à la porte de droite qui dégageait une forte puissance lumineuse. Celle ci avait bloqué ma progression et renvoyé à l’entrée.

    Je ne pourrai pas décrire tout ce que j’ai ressenti car c’était ma première sortie astrale en conscience et j’ai été presque déracinée. Cela s’est produit il y a plusieurs années et je n’en ai parlé qu’à une seule personne en détail … Cette connexion à la pyramide m’a également marquée et j’en ressens encore parfois des effets mais très atténués désormais . L’amie médium à qui j’en avais parlé, pensait à des extra terrestres mais je crois qu’il s’agit plutôt de portes énergétiques et je n’ai pas cherché à pousser plus loin (c’était déjà assez costaud à digérer). Pourtant à aucun moment je n’ai éprouvé de craintes à l’exception de la deuxième fois où j’y suis retournée de mon plein gré pour pousser la porte du milieu. Peut être que c’est un lieu qui permet également de transmettre des énergies. Si tu observes le principe d’une porte, elle permet des allées et venues dans les deux sens donc elle absorbe et peut également restituer sur certains passages. Bon, trêve d’élucubrations, je méditerai la dessus plus tard.

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Emilie,
      Je trouve ta sortie astrale super sympa ! Mouvementée, dis-donc !
      Oui, ce qui compte, c’est que tu suives tes ressentis et que tu y ailles à ton rythme 🙂

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-neuf =