Repas surveillé

tmp_21059-7b1ccb485cca9b34e41aafa01616f313-55454239

 

Pour ma part, si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais attendu encore 2 jours, histoire de finir le reste de choux, mais 3 avertissements sonnent trop lourds dans ma conscience.

On dit qu’une image choc nous aide à percuter. Je confirme.

Mes guides, me voyant ignorer le 1er avertissement puis le second sans aucun état d’âme, decidèrent de monter d’un cran dans une 3ème tentative, espérant que j’accepte cette fois-ci de l’entendre.

En moins d’une semaine, 3 avertissements. C’est un record jamais atteint en si peu de temps. Comme quoi, quand ils veulent, ils savent TRES BIEN se faire entendre…

Ah, ça ! pour m’aider dans le travail ou la peinture, les bouches se cousent, par contre pour venir m’emmerder sur ma façon de me nourrir, y’a du monde au balcon… Même pour bouffer ils ne me foutent pas la paix. Ils me surveillent. Et ça m’énervent.

Un guide apparut en rêve et haussa la voix tout en me montrant une image anoxerique de moi pesant 49kg. Me voir comme ça me fit un electrochoc. Je n’avais jamais eu comme objectif de maigrir voire de perdre beaucoup de poids. Je voulais juste degorger un peu des trop pleins de ces derniers temps. Mais ça semblait durer trop longtemps pour eux il faut croire…

Il m’expliquait que j’avais atteint un poids que jamais je n’avais eu de toute ma vie, meme dans mes périodes les plus minces quand j’étais jeune, et qu’il fallait que je me nourrise correctement, que je ne pouvais pas continuer à perdre encore plus de poids, que j’en avais déjà trop perdu.

Dans ma vision, j’étais à 49kg, moins de 8kg en moins sur mon poids normal, et mes guides s’inquiétaient. Ils voyaient que je ne me nourrissais plus qu’au compte goutte et difficilement, et que ça ne me ressemblait pas du tout.

Cela dit, dernièrement quelque chose en moi avait vraiment moins envie de manger. Je sais pas… je recherche quelque chose, mais je ne le trouve pas. La nourriture, ce n’est pas ça que je veux. Ce n’est plus de ça que j’ai envie de me nourrir. Je veux autre chose, autrement. Je le fais parce que mon corps le réclame, alors disons que j’attends un peu l’extreme pour juste donner une mini dose et repartir pour un tour. Mais on dirait qu’ils ne voient pas ça du tout d’un très bon oeil.

“Et quoi ? rajouta-t-il sur un ton vif, Tu attends quoi au juste pour aller faire les courses et enfin manger à ta faim ? Pourquoi laisses-tu ton frigo vide ? Remplie-le, et mange. Mange tout ce que tu veux.”

La vision de moi, n’avait pas franchement envie de manger mais, saoulée par mes guides, elle acceptait de trouver un compromis en faisant malgré tout des petites courses, en achetant un poireau et des lardons, pour en faire un plat sauté. C’était mieux que de racheter juste un chou et des courgettes, ce que je bouffais d’ailleurs depuis plus d’une semaine et qui me convenait au gout.

Je me réveillai avec la faim. Ouais, aujourd’hui, j’avais sacrément les crocs au réveil. Et je détestais me lever avec la faim.

Du coup, évidemment les courses furent l’étape suivante. Non sans surprise, j’optai pour un poireau et des lardons en plus de quelques unes broutilles que j’aimais d’ordinaire…

Putain, mes guides m’avaient eu à l’usure.

Je voulais juste qu’ils arrêtent d’être sur mon dos et qu’ils me lachent. Mon corps est à moi. Je n’aime pas me sentir surveillée. Ça me donne envie de continuer à faire des detox rien que pour leur donner plus de travail et leur dire d’aller se faire voir.

– Franchement, vous exagérez… 49kg ?! Si jai perdu 1 Kg cette semaine ça relèvera déjà d’un miracle vu les gaufres et les gateaux que je me suis empifrée… qu’est ce qu’il ne faut pas entendre, j’te jure… moi anorexique…! Nan mais arrêtez… vous avez de la chance, je n’ai pas de balance pour rire ouvertement de votre syndrome d’exagération… 3 avertissements juste pour me pousser à rebouffer ?… pour un pauvre petit kilo malheureux… mais où va le monde ?! Au lieu de venir me faire chier pour ces conneries, vous feriez mieux de me donner un état des lieux des missions en cours ou les derniers sujets en sus… Nan mais j’te jure !! Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre…

 

…Maintenant les courses sont faites. Il n’empêche que j’ai quand meme préparé mon chou déglacé pour les 2 prochains jours.

Bah quoi ?… fallait le finir. Mais qu’ils ne vienent pas me saouler, j’ai fait un gateau au chocolat.

Ils m’emmerdent. Je suis très en colère. Ça me donne envie d’entamer une guerre psychologique avec eux…

Oh mais attends, elle est déjà entamé en fait.

 

5 Comments

  1. Sylvie

    Salut Camille,

    En fait je crois que le contrôle qu’on veut établir à ce niveau est un leurre et qu’il pourrait au final nous être néfaste.

    D’où les avertissements.

    Tout n’est pas toujours simple alors on a besoin de compenser à notre manière, se voir prendre des décisions et s’y tenir.

    Mais on ne prend pas toujours les bonnes.

    Bise 😉

     

     

  2. Fleur

    Coucou Camille,

    Le soucis n’est pas les 49 kg, mais comment tu y arrives. Et la nourriture doit faire partie de l’ancrage sur terre, non ? Parce qu’au vu de ta spiritualité, perdre pied est peut-être un danger ? Je ne sais pas, mais c’est comme cela que je le vois.

    Ah la la ! trop de guidance ! Le rêve pour certains … hihihi

    Bises

  3. alexandre

    Bonsoir Camille,

    Je pense que la nourriture est une partie d un tout.Je comprends ta gain d autre chose.Certains yogis d Inde se nourrissent de prana l énergie solaire et d eau sans le moindre danger pour leur santé.Mais bon, je pense que ça demande une sacrée discipline. Le problème n est pas la nourriture ingérée mais l énergie qu’on en retire.A chacun de faire selon son mode de vie bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *