Réveil hurlant

Fantasy_Fentesi_with_birds_041331_

Bonjour à tous,

 

Vilain rêve, vilain vilain. Ca m’agace.  Faut que j’arrête de travailler avec mes guides, ca devient terrible pour ma pomme. J’en prends de tous les côtés.

 

Je me souviens me retrouver à un amphithéatre où un homme se plaignait d’être célibataire. Et je lui disais “Parce que tu n’es pas prêt.”

– Comment ça je ne suis pas prêt ?

– Oui, tu n’es pas prêt. Chaque rencontre a un sens, une raison. Chaque fois que tu croises une personne dans la rue qui dit tout haut quelque chose au moment où tu passes et qui était pour toi  ce que tu avais besoin d’entendre à l’instant, ou chaque fois que tu penses à  quelque chose et que quelqu’un le dit tout haut. Rien n’est un hasard. “

– Tu crois cela toi ?

– Oui. J’y crois à ça, je crois que l’Univers donne un sens à tout cela.

Je suis montée sur scène, mais une âme errante à commencer à s’immiscer dans ce monde, dans le lieu et à me foutre les chocottes. Elle cherchait à me pousser à bout. Elle voulait que je la tue pour la faire monter. Alors je fuyais pour ne pas avoir à le faire. Et il me coursait. Mais pourquoi ? Pourquoi  non ? me disait-elle ?

–  Si je le fais, je devrai en payer le prix. Je refuse. Je ne veux pas avoir à le faire.

Ensuite, j’ai vu mon oncle décédé dans la lumière me tenir par la main. Il y avait aussi avec lui le frère de mon grand-père décédé.

Mon oncle me disait que son père (mon grand-père) avait eu tort plus jeune. Il avait changé les noms de leurs enfants deux jours après leur naissance et mon oncle pense que cela a changé sa destinée.

– Alors tu penses que si tu avais gardé ton nom, tu aurais pu changer ta vie ?

– “Ma vie aurait été différente. J’aurai pu vivre autre chose.”

Il me tenait la main avec beaucoup de douceur. C’est la première fois où je sentais mon oncle aussi doux.

Je savais qu’il était revenu me voir pour me parler. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Peut-être avait-il envie de me parler de choses qui le peine encore et que moi, il peut me joindre.

Enfaite, bizarrement, bien que nos rapports étaient toujours tumultueux lui et moi, cela m’a fait plaisir de le voir à mes côtés, et puis, le sentir dans la lumière m’a rassuré pour lui.

 Si je peux faire quelque chose pour lui, qu’il se manifeste. Je l’accepterai.

Sois en paix tonton, si tu as besoin que je t’écoute, alors viens me voir, je serai là pour toi. Si tu as besoin que je t’aide, je le ferai. Tu sais tonton, ton papa a choisi une vie particulière, tu sais, il a des regrets lui aussi aujourd’hui. Je vois combien la souffrance laisse des traces et pèse l’Âme, aussi, je ne peux t’encourager qu’à aller au-delà, mais si tu souhaites une oreille pour écouter tes peines, alors je veux bien être là pour toi. Que cela t’aide tonton à vivre plus léger. Cette vie difficile que tu as eu, tu peux en vivre une autre plus légère, saches le. Tu peux vivre autre chose, quelque chose de nouveau, avec un autre nom, un nom que tu voudras choisir, un nom qui te conviendra et qui fera que tu sauras bien dans ta peau et que tu aimeras être ce que tu es. Tu aimes l’art, tu aimes la musique. Combien tu as travaillé tes oeuvres au piano, tu étais doué et exigeant aussi avec toi-même. Malgré tous les freins que tu as eu dans ta vie, tant sur le plan affectif que santé, tu as su essayé de te frayer un chemin. Je comprends pourquoi tu es parti, je comprends ton suicide. Aussi ce jour là, j’étais contente pour toi. Que tu arrêtes de souffrir et que tu choisisses d’aller ailleurs pour vivre autre chose. Voici aussi pourquoi aujourd’hui, je prie pour toi.

Vis tonton, vis d’autres vies et ne reste pas sur celle-là. La vie est grande et riche. Elle t’offrira d’autres nouvelles portes que tu pourras choisir. Sois libre tonton, libre petit oiseau.

 

 

Bises

Enregistrer


Source: Les âmes 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 3 =