Se fondre dans les couches inférieures

 

Se fondre dans les couches inférieures

Petit exercice et accès en rêve lucide pour visiter des mondes plus profonds de soi.

Travail sur les strates dimensionnelles de l’esprit et les limitations.

 

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler d’un accès qu’il m’arrive de faire de temps en temps, surtout quand je suis fatiguée et que j’ai la flemme de créer des portes une fois lucide.

Il faut comprendre que lorsqu’on est en rêve, c’est comme être dans un étage de notre univers. Nous avons des étages supérieurs et inférieurs, qui se connectent à des mondes différents mais tous restent des étages faisant parties intégrantes de ce que nous sommes.

Nous appliquons alors le même principe que celui de creuser dans la terre. Nous allons vers des parts plus profondes en soi.

Cela ne veut pas dire qu’en allant vers le haut, elles ne seront pas profondes non plus, mais nous verrons ça un autre jour pour cette direction.

Aujourd’hui, nous allons aller visiter les couches inférieures de notre être.

L’esprit, lorsqu’on arrive dans un univers onirique, fait en sorte d’être accessible. On peut voir ça comme un ensemble d’univers imbriqués les uns dans les autres avec nous quelque part au milieu de tout ça.

On peut très bien choisir de rester à évoluer dans l’univers onirique qui sera rendue accessible à la lucidité. Néanmoins, il est d’autant plus intéressant d’aller voir les autres couches, là où l’esprit est encore plus libre et moins contraint par notre incarnation humaine. C’est comme gratter les couches. On gratte de l’égo à la divinité et plus on racle, et plus on retrouve la matière première.

Une fois que vous êtes devenu lucide. Vous avez 2 possibilités. Soit vous vous allongez au sol, soit vous vous laissez retomber en arrière.

Dans les deux cas, votre souhait et intention et de traverser le sol.

Vous ne réussirez pas à traverser le monde si vous n’avez pas la foi que 1. c’est possible. et que 2.  derrière se trouve autre chose.

Pensez à vous laisser aller et à visiter les mondes inférieurs, plus profond de votre être.

Soit vous basculerez dans une zone noire en chute libre, soit vous passez des étages en volant.

Si vous tombez en chute libre, tout va bien. Quand vous arrivez en bas, vous découvrirez quelque chose. Si vous tenez la pression.

Vous pouvez , dans le cas où vous êtes pris par la peur, faire une simple demande.

“quand je serai prêt, mes pieds toucheront un sol et un univers se présentera à moi.” ou un truc du genre.

 

Dans le cas où vous traversez les plafonds des étages, c’est cool aussi. Vous devriez sentir les passages. Arrêtez vous simplement quand vous serez prêt à un étage de votre choix.

 

La difficulté avec cet exercice est de comprendre que le mur n’en est pas un.

Il arrive d’avoir du mal à traverser les murs en rêve lucide, pas parce que le mur est solide, mais parce que dans notre tête, un mur est un mur.

Or, un mur est une simple image. C’est une histoire de conception et donc, de foi.

 

Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *