Stella, la petite fille et la magie des anciens

 

Il était une fois, 

une petite fille qui rencontra une baleine dans un lac. En arrivant au bord du lac, ni une ni deux, elle y plongea de bon coeur pour se retrouver nez à nez avec elle. 

La baleine était très gentille et comprenait tout ce que lui disait la petite fille. Elle était douce et aimante et la voyait comme une amie sans même savoir qui elle était. La petite fille se moquait bien qu’elle soit une baleine en soi, elle savait que toute vie peut communiquer par l’esprit, Alors elle n’avait que faire de la forme ! 

Elles parlèrent un moment jusqu’à ce que le jour se lève. 

La baleine pouvait prendre la forme humaine et pour le montrer à la petite fille, elle se transforma. Elle fit d’abord apparaitre le squelette et les muscles mais il y avait un autre muscle tout spécial relié de l’épine dorsale jusque dans le bout des pieds qui lui servait de lien pendant ses transformation ce qui surprit beaucoup la petite fille qui s’en amusa “ah ! je comprends pourquoi tu peux le faire !” 

La baleine prit la forme de l’amoureux de la petite fille, parce qu’elle savait combien elle l’aimait. La fillette ecarquilla les yeux ! “Ah bah ca alors ! tu en a des pouvoirs !” qu’elle lui dit. La baleine pouvait faconner les muscles à sa guise en fonction des envies de la petite fille. Mais le plus étonnant c’est que la baleine lui permettait de voir deux visions, celle de la forme extérieure et celle de l’ossature. Elle trouva cela très intéressant, ca lui rappela vaguement l’importance des cours de sciences. 

Mais tout d’un coup, des gens voulurent séquestrer la gentille baleine, pour peut être finir par la tuer. “La pauvre baleine ! pensa la petite fille. “Il est hors de question qu’ils lui fassent du mal !”

La baleine se transforma en phoque pour traverser les terres et la petite fille l’aida en portant sa queue pour ne pas qu’elle se fasse mal en râpant le sol et aussi pour aller plus vite !

Elles retrouvèrent enfin le lac qui menait à l’océan. La petite fille portée sur le dos de la baleine était très triste car la baleine était son amie mais pourtant, elle savait qu’elle devait partir, qu’il était temps pour elle. La petite fille toucha tendrement la baleine en lui disant combien elle savait pour elle qu’il était important qu’elle soit libre et qu’elle comprenait pourquoi elle devait s’en aller. Mais elle était profondément triste de lui dire aurevoir. Elle finit par demander à la baleine “mais je ne connais même pas ton nom au faite. Dis moi comment tu t’appelles !”. La baleine ne lui répondit pas et commenca à partir doucement. La petite fille lui écria alors “Stella, je t’appellerai Stella !”… La petite fille ne put s’empêcher de pleurer en la regardant partir. Ô combien cette baleine avait été gentille avec elle. Elle regarda son amie partir, partir vers la liberté, partir rejoindre les siens. Mais au réveil, la petite fille jura qu’elle ne l’oublierait pas, cette baleine qui s’appellait Stella.

 

Les méchants, quant à eux, étaient toujours à la recherche de la baleine, mais comme ils ne la trouvèrent plus, ils voulurent s’en prendre à la petite fille parce qu’elle avait le pouvoir de parler aux esprits. Mais ils ne l’attrapèrent pas. En faite, ils ne l’attrapèrent jamais malgré des années et des années de recherches. 

Ce n’est que plus tard, l’élève de la petite, qu’ils retrouvèrent après sa mort. Celle-ci avait créé un clan de sorciers qui apprenait à maitriser les éléments. Il y avait notamment le clan de l’Air, qui avait la faculté de pouvoir modeler les atomes du corps afin que tout puisse les traverser sans alterrer le corps, le clan du Feu, qui étaient de fins maîtres en arts martiaux de tout genre, mais aussi, le clan des Fous. 

Les Fous étaient des magiciens hors paires. Ils avaient ce côté “fou” et imprévisible avec des capacités tout aussi futiles qu’effroyables. Il fallait se méfier des Fous. Personne ne pouvait vraiment prédire comment ils allaient agir. Ils portaient des tenus de carnaval avec des masques que chacun s’était confestioné minutieusement selon leurs personnalités. Mais voilà, les méchants voulaient anéantir la descendance de la petite fille qui était jugé bien trop dangereux pour le monde. 

Ils commencèrent à mettre en joux une partie des membres des clans, seulement, l’élève était une jeune femme tout aussi futée, même voir plus que la petite fille.  Elle savait très bien user des lois de la contée pour faire en sorte qu’il n’y ait pas d’abus de pouvoirs ni de liquidation totale en plein milieu de sa propriété. Elle surprit le chef des vilains et fit en sorte qu’il se plia aux règles de ce pays sans même avoir eu besoin de faire usage de magie. Et ça marcha. Ce jour là, tout le monde s’en était sorti sans même avoir pris conscience du danger. Elle savait que les vilains n’arrêteraient jamais, mais ce n’est rien. Elle savait aussi qu’elle y arriverait parce qu’elle était spéciale, tout comme la petite fille qui avait connu Stella. 

 

 

Bonne soirée à tous

Enregistrer


Source: Magie 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 4 =