Rouge Sang

tumblr_m7r9ezRSHk1qbolnoo1_500
 

Bouuuuuh ouh ouhhh je ne suis pas contente !

C’est vraiment nul ce jeu débile que je m’amuse à faire.

Véhéhuia tu n’es vraiment pas drôle sur ce coup là !

Pfffffff difficile maintenant que de ne pas m’occuper de ma colère qui sommeille je-ne-sais-où.

 

Pourquoi j’ai eu cette idée de demander un dernier message à Véhéhuia avec l’aide du Livre l’Oracle des Anges ? Je pose la question (toute innocente que je suis) :

« oh mon petit Véhéhuia, j’ai envie d’un message, offre moi en un ! S’il-tôôôoo-plait (avec mes yeux mielleux bien sûr)….

 

Et PAF ! « Guérissez-vous de votre colère »….

 

bouuhouhouuu tu n’es vraiment pas cool. J’aurai préféré un message moins chiant à faire, tu vois, genre « voyez vos belles plumes », « ressentez l’amour » ou un autre truc de ce genre…. mais non, pas un travail à faire sur Soi, et puis sur-tout-pas-celui-là…..

 

sniiifff, là vraiment, il va falloir que je m’en occupe sérieusement…. mais pas maintenant, non, j’ai décidé que je n’avais pas envie de voir ce qui ne me plaisait pas. Disons tout simplement que c’est chiant à faire, qu’il faut que je m’y mette et tout de suite, ça m’oblige à travailler sérieusement… Mon côté sérieux m’ennuie parfois, j’ai un grand besoin de légèreté en ce moment, et surtout pas de me pencher sur mes limbes…. Oui parce que pour ma petite Conscience, ma Colère que je-ne-sais-où-elle-est, est dans mes limbes. Alors bon, tout de suite, ça m’oblige à faire les choses sérieusement me concernant.

C’est drôle, d’habitude, je suis toujours beaucoup plus sérieuse avec les autres qu’avec moi-même.

Quelqu’un d’autre qui me parlerait de sa colère, je suivrai son fil la capter, mais la mienne, naaaaaan, je préfère la mettre de côté ! (shhhuuutt hein, vous l’dites pas)

 

Bon, je vois… je suis peut-être (un peu) laxiste à mon égard, je ne sais pas trop commencer en faite avec la mienne. Celle qui émane des autres, je peux la voir, la sentir, et suivre son fil pour trouver sa source, mais j’admets que je n’ai jamais voulu tenter ce même travail pour moi. Peut-être qu’il sera temps que je le fasse.

Je vais attendre demain, cette nuit devrait m’inspirer une méthode d’approche. Du moins je l’espère, enfin, je vais demander une méthode d’approche à Véhéhuia, après tout, c’est lui qui a eu cette super bonne idée….

 

– Non. Tu te débrouilleras seule.

– Bouhh, t’es pas drôle.

– Pourquoi ne veux-tu donc pas la voir en face ? Qu’a-t-elle de spéciale ?

– Elle me stresse, et puis je ne connais pas son degré d’amplitude, elle peut être violente.

– Certes la peur de l’appréhension vous empêche d’avancer, et il faut bien aller au-delà de cela à un moment donné. Tu ne la connaîtras jamais pour ce qu’elle est vraiment si tu continues à vouloir la mettre aux oubliettes.

– Ce n’est pas les oubliettes d’abord, mais les limbes.

– Ah, tu y vois une différence ?….

– T’es pas drôle.

– Que mettrais-tu donc dans « tes limbes » ma Douce ? Dis-moi, Ta Beauté ? Ton Amour ? Ou Ta Douceur peut-être ?

– Non…tu sais ce que j’y mets.

– Oui, tu y mets, tout ce que tu ne veux pas voir, tout ce que tu préfères oublier, ou cacher si profondément en Toi qu’après tu n’es même plus capable d’aller les retrouver. Et pourtant. Tu crois les cacher, mais ils sont bel et bien là.

– Bon, c’est bon, c’est bon… j’ai l’impression que c’est vraiment pas ma soirée… rahh ce jeu à la noix….

– Ces jeux sont là pour Toi. Tous ces jeux sont là pour Toi. Tous. Tout ceux que tu crées, nous jouerons avec Toi. Et les pions avanceront selon la Partie que tu as Toi-même lancée il fut un Temps. Mais sois sans crainte, lorsque l’on joue une Partie avec Soi-même, on ne peut que gagner.

– Ca veut dire que tu vas m’aider pour ma Colère ?

– Non, cela veut dire que je ne serai jamais loin.

– Bon, ok ok ok… j’ai compris. Pour le coup, moi qui suit extrémiste, j’ai envie de tout foutre en l’air mes limbes et de tout faire remonter à la surface. On verra bien.

– Oui, tu verras bien ce qui remonte doucement, calmement, ce qui attendra que tu le prennes dans ses bras, ce qui déambulera vers toi en attendant que tu le regardes, oui, tu verras bien ma Douce.

 

Merci quand même…. (j’avoue que ces mots là tout de suite sorte en marmonnant…. ) disons que ça ne fait jamais plaisir de devoir gérer un truc pareil… mais bon… ça s’trouve ca ira comme sur des roulettes…. On verra… bientôt.

Enregistrer

Enregistrer


Source: Les anges 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − huit =