Le temps dans l'espace

outer-space-stars-nebulae-1920x1200-hd-wallpaper
 

  Bonsoir à tous,

 

Ce soir, je médite ce qui est rare hors de ma couette. Après avoir dansé tout mon coeur sur une musique, j’ai eu envie de profiter de ces belles énergies. J’ai demandé à mes guides de me retrouver face à moi-même. 

En fermant les yeux, je continuais de faire la folle en dansant, puis une voix me dit :

” Le ciel est beau, n’est-ce pas ? “

Alors j’ai regardé le ciel alors que je dansais à même le sol. Au départ, je vis deux grands cercles dorées sous un ciel bleu, puis alors que je ne comprenais pas, je vis comme une tombée de nuit, un ciel étoilé. C’était très beau, simple et direct. Certaines étoiles brillaient plus que d’autres et elles semblaient m’aspirer. 

Je me suis mise à monter une échelle blanche qui menaient à elle. En arrivant à un pallier, un être est apparut et m’a retenu. 

“tu es sûr ? ” 

– Oui ! je suis prête ! Je veux y aller. Je lui ai répondu. 

J’ai continué de monter mon échelle et en arrivant dans l’espace, une porte s’est ouverte. 

Quand je suis rentrée, le sol était telle une patinoire et c’est en glissant dessus plusieurs fois que je l’ai remarqué tellement que ça me faisait bizarre ! 

Au bout, il y avait un Être qui m’attendait derrière un bureau fait d’une grosse pierre taillée. 

“Le maître du temps” pensais-je alors.

“Seigneur” j’entendis. soit. 

J’arrive au bout face à lui. Sa table de bureau avait des écritures gravées qui lévitait dès qu’on leur demandait de s’exprimer. Elles prenaient vie en scintillant en or. C’était comme si l’être, d’un passage de sa main, faisait vivre les mots au dessus de sa table.  Le côté de son bureau avait comme une forme de visage taillé qui ressortait, assez bizarre, mais bien taillé et bizarrement, pas glauque du tout. Ces lettres qui prenaient vie, c’était comme une histoire, des notes, des mémoires, que sais-je. 

J’ai regardé le maître, ou plutôt, le seigneur et d’un coup, j’ai commencé à me dire que ce que je voyais n’était que mon imagination, j’ai commencé à crier partout “je ne crois pas au maitre du temps, je n’y crois pas. je ny crois pas.” 

Je me disais que je commencais à divaguer, peut être un peu trop ce soir… qu’il était temps que j’arrête. 

Je me suis vue voler en faisant le chemin inverse.

“Une autre fois peut-être.” 

– Oui, une autre fois. 

J’ouvre les yeux, me revoilà assise sur mon tapis. 

 

Bizarre.

Bref. 

 

Bonne soirée.

Enregistrer


Source: Les guides 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − quatre =