Aide dans l'Ethéré

 

Il y a deux jours, Sans trop savoir où j’étais avant d’arriver là, je me retrouve sur une espèce de plateforme dans un endroit assez sombre où des gens étaient là aussi. Avant je cherchais des quartz fantômes et là, sans comprendre j’avais littéralement changé d’univers.

Sans chercher à galérer plus que nécessaire, je fis un appel : « j’appelle la guidance de mes guides, qu’est-ce qui se passe ? Où suis-je ? ».

Presque deux secondes après, une femme dressée d’un voile noire passa près de moi en coup de vent en disant « les jumelles ! ». ;;

« Hein ? . Bizarre ». Je ne comprends pas et je continue d’avancer« Les Jumelles ! » me redit une autre femme en noire, puis encore « Les Jumelles ! » s’écria la dernière placée juste derrière elle.

–          « Mais qu’est ce qui se passe ici ! Je ne comprends pas ! Quoi les Jumelles ? Qu’est ce que ça signifie ? »

Une femme en noire s’approche et me prend par la main.

« Tu as été appelé dans l’Ether. Tu dois aider quelqu’un ici.  » dit-elle en me tapotant le dessus du crâne comme pour me faire descendre les énergies pour les faire stabiliser dans ce monde.

Rah, la corvée, je me suis dit. Bon, il faut que je la trouve…

Je marche un peu et trouve une femme assise sur un espèce de canapé. Elle avait l’air coincée dans ce monde, ce qui me rappela une de mes expériences que j’avais eu avant mes 10 ans où je m’étais  retrouvée bloquée dans un univers en paniquant. Sauf qu’elle, elle ne paniquait pas, mais elle était comme lassée et avait l’air d’avoir laissé tomber.

Je ne savais pas comment commencer la conversation. Je trouvais ma situation délicate.

–          « As-tu déjà aimé ? » lui demandais-je.

–          « Oui, me répondit-elle d’un air ahuri comme si j’avais posé une question idiote. Oui, jusqu’à hier, finit-elle. »

Elle chercha soudainement à partir et tenta de s’échapper en devenant transparente, mais comme je pouvais la sentir et voir les énergies autour, je ne la laisserai pas partir en me fuyant, après tout, si j’étais là, c’était à cause d’elle.

–          « Restes-ici, tu n’iras nulle part. Si je suis là, c’est parce que le service Santé m’envoie ici pour toi ! »

Elle fut surprise et se rassit sur le canapé.

–          « Tu ne rappelles de rien ? »  je lui demandais.

–          « Non »

J’ai remarqué qu’elle était assise sur un livre. Et j’ai pensé soudain à Dali. Et je lui ai demandé, « dis-moi, qu’est-ce que tu aimes ? »

Elle pencha la tête sur le livre et puis en l’espace d’un instant, me regarda pleine de lueur dans les yeux. «  Je sais !! Je sais ce que je suis venue faire ici ! Je dois aller quelque part ! »

Je suis descendue de l’immeuble avec elle, et puis on est monté dans une voiture.  Dedans, des hommes ont commencé à m’ennuyer. Devenant trop oppressant, je leur mettais des baffes mais ils en redemandaient. Alors ni une ni deux, j’ai demandé à la Voiture Mobile (comme dans une gogo-gadget mobile !) de figer l’homme et des bras métalliques sortirent de la carcasse du siège et virent le bloquer.

Je me suis réveillée à cet instant.

Au réveil, je me suis demandée combien de gens étaient ainsi bloqués  dans les espaces éthérés intermédiaires. Je me demandais aussi si c’était pareil pour les gens qui étaient dans le Coma, si c’était dans ces mondes qu’ils étaient… 

Enregistrer


Source: Autres dimensions 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × quatre =