Ma carotte chérie

Ma carotte à moi

Bonjour à tous,

Aujourd’hui est une belle journée. Je reprends enfin une lucidité dans mes rêves que je juge d’intéressante. Il faut croire que mon esprit se calme enfin après mon mes excès de colère du mois de janvier,…  et février, … et mars… Bon, en fait, il est vrai qu’il serait possible (*ahem ahem*) que je me sois un peu beaucoup emballée enflammée. Comme quoi, une tempête finit toujours par passer, aussi violente soit-elle.

Je travaille beaucoup ces derniers soirs de nouvelles expériences pour faire tomber la sauce énergétique comme un gros coup de balais magique et me restructurer l’aura – en la restructurant au passage.

C’est curieux mais depuis une semaine, je fais des choses que je n’avais pas faite depuis des années, voire plus d’une décennie. Nettoyer mon frigo, derrière la gazinière (ne riez pas), acheter du beurre de cacahouètes et manger des sandwichs Peanut butter & jelly en loose à 16 heures. Rien que c’est 3 choses relèvent d’un exploit pharaonique sorti de nulle part. Sans ajouter guérir certains liens à droite à gauche qui restaient en sus et avoir des nouvelles d’anciens amis pas revus depuis des années, et supprimer des vieux fichiers de mon ordinateur que je gardais en “mémoire”… Allez crac ! Ménage et poubelle rime avec laisser aller et renouveau.

Je trouve que c’est une période intéressante, alors pour continuer dans ma lancée des redécouvertes, j’ai décidé de tenter certaines expériences énergétiques de sorties de corps hier un peu plus violentes et directes que j’avais reçues en rêve. Ca n’a pas encore marché, à mon grand désarroi. J’aurai dû être patiente ce jour là en rêve lucide lorsqu’il a commencé à me donner les instructions mais que j’ai eu la flemme d’écouter jusqu’au bout.

– Ô Seigneur !! Pardonnez mon insolence et mon insouciance d’enfant effronté !! Revenez me donner les dernières consignes !! L’exercice d’hier a commencé à fonctionner mais impossible de finir le processus de sortie !! Bouh !! Je prôôômets que la fois prochaine, je vous écouterai mieux ! (et surtout que je vous laisserai finir votre phrase sans vous couper la parole ! * sifflote*)

– Bon puisque c’est comme ça et que je n’arrive pas à sortir sur commande, ça commence à bien faire. Sors moi de ce corps cette nuit !! Sors moi de ce corps cette nuit Toi là !! Ca suffit comme ça, il faut que je retrouve mon rythme de croisière !! Ca peut plus durer !! Sors -moi-de-là-tu-m’entends ?!!

Après cette nouvelle râlerie motivée, je finis par m’endormir et bien dans mon corps… Bouh !

Je réalise que je suis dans un rêve lorsque je vole sur des “Trans-Worlds”, des voies super rapides entre les mondes.

C’est plutôt cool ces autoroutes. C’est ça, c’est comme des autoroutes mais qui desserrent différents mondes. Je vois le nom défilé alors que je me demandais pourquoi mon corps volait sur une autoroute. Mon corps bougeait tout seul sans que je n’ai besoin de le contrôler, toutefois, mon esprit était libre. Je venais juste de quitter un univers un peu particulier qui venait de pousser ma conscience à sortir du rêve.

J’avais croisé un homme qui était tout excité à l’idée de faire de la magie sans avoir aucune notion de ce qu’il émettait. Il ne percevait même pas les énergies de la pièce dans laquelle il se trouvait mais il tenait à lancer ses incantations bizarres et pas nettes du tout. Je l’ai stoppé en plein milieu de son processus de mi-folie.

Il n’avait aucune conscience de ce qui se passait autour de lui, comment pouvait-il savoir ce qu’il faisait ? Je le trouvais irresponsable surtout que l’univers en question n’était pas des plus lumineux. Mon intervention fit que mon aura a été détectée. Des êtres venaient me récupérer.

– Tu ne peux pas faire de la magie si tu n’as pas conscience de ce qui se trouve déjà autour de toi. Il faut que tu apprennes à discerner les énergies présentes, je lui balance.

Il rechigne un peu et tente de me prouver le contraire.

– Vois, je lui dis, tu ne les vois pas et pourtant ils sont là. Ils viennent pour moi.

Je me retourne, me mets à léviter à quelques mètres du sol. Un rayon de lettres magiques jailli  aussitôt dans les airs du sol à l’espace et une force de gravité m’aspira à la vitesse telle une fusée vers le ciel.

– Rah lala… Où ils m’emmènent encore ?… L’espace ce coup-ci ? C’est vrai que ça fait longtemps … Bien que j’aimerai éviter pour le coup…  Oh…. C’est joli, c’est quoi ça ?…. une autoroute avant d’arriver dans l’espace ? .. Tiens, y’a écrit quoi là ? “t. r. a. n.s. … W.o.r.l.d.s.” ?… ca me rappelle les voies trans-atlantiques !

– Et voilà, mais que faire maintenant ?…. Putain, ça va défile vite ici… Où aller ?… Oui tiens, qu’est-ce que j’ai envie de voir maintenant ?… Je ne devrais pas en profiter pour faire autre chose ?…

Mon corps continue de fonctionner tout seul.

– Ah !Tiens ! Et si je voyais le ciel ?

L’autoroute bifurque soudainement, et en une demi-fraction de secondes, le monde se retourne et me place devant un ciel bizarre comme je n’ai jamais vu. Entre gris et tempête, gris et quelques rayons de soleil. Il y avait une beauté troublante qui me fit un peu peur. La puissance m’a dérangée.Mais du coup, je comprends mieux en voyant ce ciel pourquoi ma méditation de la vielle au soir m’avait demandé de me poser sur un nuage gris.

– Ah !! Mais ça marche en plus  !! Putain !! Ca marche avec l’Esprit ton truc !! NON !! Attends j’ai changé d’avis !! A la mer, à la mer !! Je veux voir la mer !! je dis en croisant les doigts et en priant fort.

*POUF*

Je me retrouve dans un espace au calme avec 2 autres personnes qui commençaient à faire connaissance. Le blabla ne m’intéressait pas du tout.

– Roh flûte… J’aurai pu aller à la mer… Bon ! Je suis toujours lucide !! Attends va, je ne vais pas t’rater c’te fois !!!

J’attrape le collier d’un de mes accompagnants, serre très fort sa grosse pierre magique et balance ma phrase ultime

– J’appelle le Gardien de mon Âme, oui oui !! tu m’as bien entendu ! Gardien de mon Âme !

Je commence à jubiler avant même de le sentir arriver.

*Pa …pa… pa*

Le bruit de ses pas au loin qui arrive dans une lumière me fit écarquiller les yeux.

Il marche jusqu’à moi, la porte dimensionnelle disparait et je hoche la tête en le voyant, jubilant d’avance de mes 400 coups en attente.

– Ca y est !! T’arrive enfin !!

Il sourit. Il avait encore changé totalement de physique. Il n’avait pas un physique que je trouvais de sexy et pourtant, je savais bien que c’était Lui.

– Toi et Moi !! On a des trucs à régler j’te signale !! je lui dis en le pointant du doigt comme lui pointant un ultimatum de folie-furie.

– “C’quoi-ton esseeence !?…. c’quoi-ta famiiiille !? ” dit-il en faisant de mes questions un sketch comme pas possible, les yeux vers le haut et la voix aigüe de petite fille.

Je pouffe de rire à n’en plus finir à l’entendre dire les questions que je dis à voix hautes le soir avant de m’endormir, espérant qu’Ils entendent.

– Mais euuhhhh !!!!! Ff fff fff hahahaha

Il s’approche de moi tendrement et vient me prendre dans ses bras, me faire un câlin tout mignon.

-” Je ne peux pas te le dire.” me souffle-t-il dans l’oreille en me berçant tendrement.

– Bouhhh !!! C’est Nul !! C’est trop NUL !! Tu triches !!! T’es sensé répondre à mes questions !! Mais eEUuuuuuHHH  !! C’est pas juste !!

Il continue de sourire et de me regarder s’amuser de moi tandis que je tente de me creuser les méninges pour revoir ma stratégie d’accès aux informations.

– Bon…. Vas-y làaaa !! Qu’est-ce que je vais faire, t’es ma carotte !!  Donne-moi au moins des Indices !! Ch’sais pas, donne moi des infos comme un jeu de devinettes alors ! Allez s’tôoo plait !

Je lui envoie par télépathie le modèle de jeux de mots-croisés. L’image disparait et il me regarde, tourne la tête puis réfléchis une seconde.

– “Hum…. D’accord. “

Il se rapproche, très malicieux, pour me reprendre dans ses bras et me souffler à l’oreille son indice magique. Moi contente et super excitée, je m’arrête de respirer pour ne pas en rater une miette.

– ” … DOUCEUR.”

– …….  (on dirait le jeu de Pyramide sur France 2, qu’est-ce qu’il veut que je fasse avec ce mot là ?)… Douceur ?… Mais Tu n’es pas sensé avoir une espèce de dualité en Toi avec les 2 pôles ou ch’sais pas quoi ?…

– “Non, tu te trompes. Ce n’est pas comme ça qu… “

*POUF*

Je me réveille en une fraction de seconde dans mon lit tellement que j’ai encore envie de rire avec son sketch et que je n’arrive plus à me contrôler.

J’éclate de rire en le revoyant m’imiter faire mes caprices.

–  Mais Euuhhh !!! Tu triiiiches !! Tu m’fais rire !!! Et c’est quoi cet indice de MERDE qui veut rien dire et tout dire ? Je suis sûre que tu joues avec moi !!

Et je ris, encore, les heures passent et le sketch défile encore dans ma tête. Il a vraiment mis un rayon de soleil dans ma journée.

Putain, j’aurai du choisir un autre jeu que les mots croisés ! Quelle idiote ! J’aurai dû faire le jeu du OUI ou NON. Même le jeu du Ni oui-ni non aurait été plus productif que les mots croisés ! Rooohhhhhhhh !!!!

Prépare déjà ton 2ème indice ma Carotte chérie, je reviens t’harceler très vite. Fais moi confiance, ce n’est pas ce genre d’indices qui calme ma soif d’informations.

Mais c’est vrai que tu es doux avec moi… Tu as vraiment une profonde douceur à chaque fois que je te retrouve.

J’espère juste que tu n’es pas Gabriel. Parce que si un jour j’apprends que tu l’es alors que je me fais chier pour le voir en direct lui aussi dans l’astral, je serai dégoûté de savoir que toutes ces années, j’ai lutté pour chercher un truc qui était en réalité tout le temps sous mon nez et devant moi qui plus est !…  Tu vois l’genre Carotte ?

 

 

Bises

 

 

 

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + dix-sept =