Monnaie d’échange

Lord-Krishna-In-a-Forest-With-Cow-Natural-Image

Il est amusant de voir que dans l’astral, il y a de tout. Même des personnes incarnées qui pensent qu’en se dévouant pour m’offrir leur corps, je vais leur offrir en échange des délégations de pouvoirs sur ce à quoi j’ai accès.

Hum… c’est beau de croire que tout est possible. Mouiiii. Nan mais c’est bien… il faut essayer dans la vie ! Il faut croire en ses rêves !

Mais pourquoi aurais-je envie de déléguer mon assise sur un ensemble d’esprit animaux que je viens d’obtenir avec quelques manipulations magiques, à quelqu’un qui recherche juste le pouvoir de l’égo, se dire qu’il est puissant et qu’il règne en maitre sur quelque chose ?

Si tu veux régner, travaille dur et fais en sorte que ce soit ton pouvoir qui domine, mais pas celui d’un autre avec lequel tu t’attribueras tous les mérites.

– “Tu en veux plus hein ?… Tu peux en avoir plus si tu le désires… Tout ce que tu as à faire c’est m’embrasser sur la bouche et tu me délègueras les droits sur ces bêtes… Allez, ajouta-t-il en regardant les esprits animaux, embrasse-moi. Mes lèvres sont toutes à toi… Tu as juste une chose à faire en échange…”

J’esquivai doucement tout en continuant de pomper quand même. Il se prend pour qui ? Il croit qu’il a cette importance à mes yeux ?Il ne sait pas qu’il va se faire avoir à me proposer un truc aussi vicieux ? Je vais le ronger jusqu’à la moelle pour la peine…

Mes pompes énergétiques tiraient subtilement par simple intention de tire, tout en délicatesse alors que je m’approchais de son épaule en lui effleurant la peau sournoisement.

Il commença à s’impatienter, en ne me voyant pas répondre à sa demande du “je t’offre, mais finalement je peux te donner encore plus si tu m’offres un truc que moi je veux”.

– “Regarde mes lèvres, prend-les. Elles sont à toi, et en échange, tu me les laisses. Tu me donnes l’emprise sur eux. C’est facile… Tu as juste à faire ça, c’est tout, le reste, je m’en charge…Tu n’auras plus à t’en préoccuper…”

Je souriais intérieurement et lui mordis l’épaule en tirant encore ce que je pouvais. J’en tirai un maximum. Il croyait profiter de moi, faire une bonne affaire, mais j’étais en train de le vider sans rien faire pour lui. C’était moi qui profitait de lui, et sans scrupule. Un contrat est un contrat. Tu m’as offert tes énergies, je prends. Et pour oser vouloir me manipuler, tu n’auras rien en retour. Pas même mon respect. T’es ma chose et tu repartiras encore plus déçu et encore plus frustré en plus d’être vidé.

Il devait penser qu’à mes yeux, ses lèvres avaient autant de valeurs que celle de mon Chouchou Chéri sur qui je devenais une véritable furie en transe. Mais cet homme à côté de lui, ne valait rien. Il ne m’était pas essentiel, je pouvais très bien me passer de lui sans problème, mes guides se chargeaient de moi. Mais comme il s’offrait à moi sur un plateau d’argent, je n’allais pas refuser. Dommage qu’il n’eut pas le mérite de fermer sa gueule au lieu de me proposer un truc malsain en plus de son “don” initial. C’est plutôt con en soi, parce que s’il avait eu des belles énergies en me faisant part de son don de soi, je l’aurai très certainement remercié avec un cadeau astral. Ce n’était pas très intelligent de sa part. Mais bon. Il faut tenter. Et il avait voulu la tenter avec moi.

J’espère cela dit qu’il ne tentera pas la même chose avec un démon, sinon, franchement, j’ai pitié pour lui. Un démon ne sera pas aussi gentil que moi en affaire…

Il devait croire qu’en venant s’offrir gracieusement à moi, j’allais lui sauter dessus et dire “oh mon dieu, mon sauveur, mais pour tes lèvres, je vendrai mon âme au diable.”

Peut-être trouvait-il amusant le fait que j’avais asservi les bêtes, que j’allais vicieusement asseoir ma puissance sur elles comme une forcenée. Or, c’était tout le contraire, je l’avais fait, mais juste parce que c’était nécessaire, c’était un magnifique troupeau de vaches, mais j’étais en pleine action dans les environs, et du coup, elles devenaient perdues et ingérables alors j’avais simplement dû leur faire comprendre que j’étais leur “chef” juste pour les aider à se calmer et faire en sorte qu’elles ne me deviennent pas violentes sur le territoire. Ca leur donnait un point de repère, mais ça s’arrêtait là. Une fois que je serai partie, elles seraient de nouveau libérées. Je ne prenais aucun plaisir à les soumettre temporairement à ma puissance. C’était juste plus pratique. Elles ne stressaient pas en percevant ma puissance, l’intégrait à leur clan et s’y soumettait gentiment, dans la douceur et la paix. Voilà, tout le monde était gagnant. Elles et moi. Mais ce que voulait ce garçon, c’était un peu comme un harem. Un endroit avec des esclaves où il pourrait en faire comme bon lui semblait, où il pouvait rire et se pavaner, se prendre pour ce qu’il n’était pas.

Et il y avait une odeur particulière en lui, une odeur de personne incarnée, il sentait l’humain, la méfiance, le sournois et l’égo à plein nez.

Je n’échange pas mon pouvoir ou mes connaissances comme ça. Même dans l’astral. Je ne travaille pas dur à obtenir quelque chose que je délègue ensuite. Je garde la maitrise sur ce que j’acquière durement en travaillant, en expérimentant. J’ouvre à la limite des portes, et aide certaines personnes à retrouver certaines choses, mais je ne cède pas mon pouvoir ni mes capacités. Les seules entités à qui je délègue et je donne des autorisations, c’est à mes anges, mes guides et à mes membres du clan. C’est tout. Et déjà, rien que ça, m’a demandé des années à ne serait-ce qu’envisager de le faire tellement que je voulais tout gérer toute seule. Alors, toi, là, qui plus est, est bourré d’égo… Un bisou n’a pas le prix d’une soumission d’entités que je chérie dans mon coeur. Tu n’as pas cette valeur là. Et ces bêtes, valent bien plus que ton marché. Elles valent la liberté, chose que tu sauras incapable de leur offrir.

 

Je le voyais s’impatienter et à s’agiter alors que j’étais à moitié adossée à lui en train de pomper doucement ses effluves. J’étais celle qui contrôlait, celle qui choisissait comment prendre, à quelle quantité et de quelle manière et lui n’y pouvait rien, parce qu’il avait donné son accord préalable pour cet échange de bon procédé. Il savait qu’il était moins puissant que moi. Alors ce n’était pas comme s’il était en droit d’exiger quoi que ce soit. Parce que bon, qu’on soit clair, dans l’astral, c’est la loi du plus fort. Et cela se voyait sur son visage, sa frustration, sa contrariété, ses envies d’en vouloir plus, ses attentes à mon égard, mais se sentir démuni et sans ressource. C’était pour ça qu’il avait voulu offrir de l’affection. Parce qu’il savait qu’il pouvait obtenir quelques minutes de mon attention pour essayer de tirer quelque chose à son avantage.

– “Allez, quoi !  Tu en veux plus de moi, hein ! Je peux t’en donner plus ! Regarde mes lèvres, tu peux les avoir, hein ! Délègue-moi l’autorité, et je te les offre ! Ca va te servir à rien tout ça ! Tu n’en as même pas besoin !! Pourquoi tu veux les garder pour toi ?! Hein ! Donne-les moi, moi je vais agir grâce à elles.”

Il est saoulant, lui. Ses lèvres… quoi ses lèvres ?… elles sont moches d’abord.

J’étrécissais les yeux, et me redressai lentement, calmement.

– Assez. Tu n’auras rien de moi aujourd’hui. Je ne donne pas à ceux qui insistent, mais à ceux en qui je le sens. Allez, ça suffit, tu peux repartir maintenant. Merci,  j’ai pris ce que j’avais à prendre.

Il me fit face, énervé. Il me regarda, sourcils froncés en se scandalisant tout seul. Je le fixai, et puis quelque chose attira mon attention dans le vide, juste derrière son épaule. Alors qu’il s’affolait, frustré comme un gamin à qui on lui avait refusé un joujou, moi, je me perdais à sonder les énergies.

Je l’entendis élever la voix sur moi mais constatais à demi qu’il n’avait toujours pas le cran d’oser quoi que ce soit, notre différence de puissance étant bien trop grande. Le mec n’oserait jamais entamer un combat qu’il savait perdu d’avance. Il n’était pas aussi inconscient.

Ma vision passa en mode dimensionnel, assez cubique, un peu comme dans un aperçu de logiciel de modélisation 3D en remontant les strates. Soudain, mes yeux s’étrécirent à leur maximum en voyant des masses énergétiques en transit, mais ce mec s’offusqua, le prenant comme un signe d’agression.

– Et quoi ? Quoi… Tu vas m’faire quoi !, qu’il disait en hurlant, pensant que c’était lui que je sondais de fond en comble.

A la vitesse de l’éclair, je levai le bras pour figer toute une partie des dimensions subtiles.

– BOUGE PUTAIN !!  Une attaque fonce droit sur toi  et tu captes que dalle !!! Elle arrive et va te péter à la gueule !!

*POOOoooooww !! *

Une brèche dimensionnelle s’ouvrit juste derrière lui en slow motion. Un shoot de bazooka astral avec au moins 2 combattants étaient en train de transpercer les dimensions pour nous attaquer de plein fouet, avec lui qui se trouvait en plein sur la ligne de mire.

Ma première main l’avait prise en charge entièrement mais n’avait pas réglé le problème. Il ne m’était pas concevable de créer des dommages collatéraux dans mes combats avec une personne sans défense à mes côtés. Lâcher les attaques maintenant n’était pas possible, à cause des explosions de flux que cela allait engendrer. Ce garçon ne pouvait pas se gérer ni prendre en charge quoi que ce soit en manipulation énergétique. Il fallait vraiment qu’il dégage avant que la percée n’ait aboutie. Je ne faisais que la ralentir d’une minute tout au plus, mais je percevais une équipe bien huilée derrière, ça promettait d’être un combat bien explosif.

Son corps valdingua comme s’il s’était pris un coup d’accélérateur soudain. Mon autre main, par un simple ordre, le fit décaler d’un mètre sur le côté sans même lui demander son avis, ce qui le désarçonna totalement.

-.. Tsk … ! Degage de là putain !! Tu te crois capable de gérer ?  Tu veux plus de pouvoir ? Mais là, regarde, c’est moi qui suis obligée de te protéger parce que t’es incapable de détecter une simple attaque ! … Et tu voudrais que je te délègue quoi que ce soit ? …Nan mais arrête ton délire !! Tu gères rien du tout !  A quoi le pouvoir te servirait !? Il y a des gens compétents pour ça, laisse-les faire leur boulot. Comme moi. Laisse-moi gérer, je vais m’en occuper ! Maintenant BOUGE !! Ne reste pas ici, ça va chauffer sec !

– “Mais mais…”

– Bouge putain !! Je veux pas que tu sois blessé !! j’vais pas pouvoir te protéger et m’occuper d’eux en même temps !! Repars !! (*lui envoie une vision d’une étendue de plusieurs hectares*) Dégage au plus vite de la zone de combat !! Rentre chez toi !! Cours !! Mais cours putain, ça va péter !!!

 

Je me réveillai quelques battements de cils plus tard, au moment où j’entamai les lâchés de forces et que les autres faisaient leur rentrée dans cette dimension.

– Sympa. Rah dommage, je me suis réveillée trop tôt. J’aurai bien fait un beau combat là, en faisant tout péter. Ca aurait pu être joli à regarder…

Enregistrer

9 Comments

  1. Emilie

    Bonjour Camille,

    Cela fait plusieurs fois en te lisant que je songe au vampyrisme quand tu décris l’aspect “pompage”. Je sais bien que c’est inhérent à la nature et que nous avons aussi besoin physiquement de nous nourrir et nous abreuver pour reconstituer nos réserves. D’un côté on voudrait que tout soit échange équilibré et ne pas pomper sans offrir en retour ou ne pas se faire pomper sans avoir de ressources pour se recharger. J’avoue que cet aspect énergétique me dégoûte un peu comme si cela nous réduisait à des buveurs de sang, des consommateurs qui aspirent du plaisir vital. En fait c’est facile de dire “je sais” mais c’est différent de “j’ai conscience” parce que j’ai conscience du pourquoi . “je sais bien” ne veut pas dire que j’accepte d’en avoir conscience tant que je n’accepte pas d’en faire l’expérience.

    Ce doit être le même mécanisme que lorsque l’on sait que l’on rêve mais que l’on n’est pas lucide dans ses rêves (la conscience oblige à supporter ce qui nous déplaît : on ne vit pas que d’amour et d’eau fraîche et chacun assaisonne à sa manière).

     

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Emilie,

      Je comprends parfaitement ton ressenti.

      Je pense que c’est mon côté un peu trash et vulgaire. J’aurai pu embellir le processus d’échange énergétique, mais franchement, ce n’est pas mon truc. Pour moi, je le vis avec banalité. C’est comme ta bagnole. tu vas à la pompe à essence. Sinon, elle roule plus ou s’arrête en pleine voie. Et bah, je le vois exactement de la même manière.

      Après, oui, je pense que tout le monde a des besoins qui diffèrent selon les objectifs à atteindre et les efforts à fournir, en fonction de ce que nous sommes capables de prendre en charge à partir de nos ressources personnelles. Mais il ne faut pas se leurrer. Sur terre, nous sommes des assistés. Il n’y a pas d’autre mot. Quand on a une épreuve, un rendez-vous important, sommes-nous seul ? Non. Bien souvent, un canal s’ouvre et nous aide à gérer.

      Mais plus je constate la manière dont je me nourris auprès de mes guides, et plus je constate que j’ai des traces vampyres en moi. J’ai du, je pense, manipuler ces forces, ou peut-être mon comportement découle-t-il de mon lien avec des Clans vampires. Et je dois bien admettre qu’ils m’ont toujours fascinée. Leurs capacités sont vraiment intéressantes d’un point de vue de manipulation énergétique. Je ne serai absolument pas surprise de les avoir apprises par le passé, dans d’anciennes vies antérieures.

      Bises

  2. alexandre

    Bonjour Camille,

    Suis  bien d accord avec toi;la puissance se mérite par le travail, la persévérance , la patience et la sagesse.Ton aventure m a arrache un sourire car elle m a fait penser a une copine qui voulait tout savoir en magie et voyance sans travailler.Ce n est pas qu’elle manquait de puissance juste de ténacité…  Pour répondre a Émilie, le vampyrisme énergétique peut également s exercer dans la vie réelle et peut servir a se défendre face a des individus mal intentionnés. Rien n est tout noir ou tout blanc dans la vie, juste légèrement gris. A nous d être les funambules de notre destin  et de ne pas tomber bises

  3. wille

    Sommes nous tjs obligés de vampirisés?

    Être entier sans les autres et rayonné seul , c ‘est pas possible ???

    Étrange quand même!!!!

    Moi aussi cela me dérange ce coté “vampire”.

    Bon, j’y connais rien!!

    Mais pour moi cela manque d’amour!!Mais qu’est ce l’Amour???

    bises à tous

    Wille

     

     

    Même si l’autre est dans l’ego et essaie de nous rouler, à ton le droit de prendre ses énergies!

    Peut -être que oui  finalement si c’est un nuisible (un être qui veut dominer les autres à son profit).

     

     

     

     

     

    1. Spiritual Flower

      Salut Wille,

      La plupart du temps, les échanges énergétiques sont très nuancées. Nous avons un égo, faire comme s’il n’existait pas est un peu à mon sens illusoire vu que nous nous incarnons dans la dualité.

      Nous appelons à soi ce que avons besoin. Après, comme on dit, il y a l’art et la manière. Certains cherchent à le faire dans le respect et l’équilibre et d’autres non.

      Pour certains c’est conscient et pour d’autres non. Mais en quoi cela est-ce un problème ?

      Les autres nous nourrissent. Ils nous donnent de l’amour, de l’affection, de l’attention, de l’écoute et tout ce dont nous avobs besoin pour nous sentir exister.
      Les flux énergétiques vont et viennent sans arrêt entre ce que l’on reçoit et ce que l’on donne.

      Bien sûr cela manque d’amour mais chacun trouve l’amour comme il lui convient et comme il peut.

      Si nous étions capable d’être totalement en symbiose avec le Tout, nous ne serions pas sur terre. Alors nous apprenons.

      C’est l’égo qui veut évoluer seul, et être à part entière dans son individualité pour se sentir dissocié et autonome par rapport à la Source. Or, notre raison même d’exister est d’appartenir à cet ensemble. Nous apprenons alors à vivre avec.

      De plus les nuisibles ont une place importantes malgré tout car sans eux, nous ne prendrions pas conscience de nos propres failles.

      Bises

  4. Emilie

    Coucou Camille,

    Quand je passe à la pompe, le prix du litre est affiché parce que justement je me sers. Après, dans ce que tu décris dans ton article, c’est une leçon que tu administres en même temps et tu as probablement de l’expérience ou des connaissances en rapport. Cela m’a fait penser à la transfusion sanguine que le médecin avait préféré ne pas me faire alors que j’aurais pu en avoir besoin. Je me souviens qu’il avait dit :”Si on peut éviter, c’est mieux” c’est mieux car on n’est pas sûr à 100 o/o sauf si c’est une question de vie ou de mort. J’ai été soignée autrement et j’aimais autant.

    1. Spiritual Flower

      Salut Emilie,

      Ce qui compte c’est que chacun s’y retrouve dans son approche.
      Je suis habituée maintenant à ne plus me formaliser sur la pratique parce qu elle est primordiale pour moi, dans mon quotidien et dans mes manipulations. Mes guides ne sen formalisent pas non plus.

      Mais une leçon, oui et non… ce sont ses énergies insistantes malsaines que je n’ai pas apprécié chez ce garçon, mais malgré tout, il s’en sort bien. Certains de mes guides finissent totalement avachis alors que lui était capable de se tenir encore debout et avait un backup raisonable encore. Tu vois, même dans cette situation, je me trouve sympa et compatissante lol !

      Mais le prix était clair pour les deux parties dès le départ. Il savait ce qu’il encourait en venant ainsi me voir pour ça.

      Tu vois, les gens qui se font pompés ne sont pas toujours des victimes innocentes. Pour certaines d entre elles, ça les arrange.
      C’zst peut être choquant ce que je dis, mais il faut regarder dans les souffrances de l’égo pour comprendre.

      Après, je ne connais pas une personne qui ne pompe pas la Source ou ses anges gardiens ! Lol !! Hein, le coup des yeux mielleux en pleurant misère ?… on l’a tous au moins fait une fois ! Lol !

      Je sors !

      Bises

  5. Emilie

    Bonjour Camille,

    J’avais bien compris le “ce sont ses énergies insistantes malsaines que je n’ai pas apprécié chez ce garçon” (une forme de corruption) – c’est justement pourquoi cela que j’étais étonnée que tu en fasses ton casse croûte …

    1. Spiritual Flower

      Salut Emilie,

      M’en parle pas…

      Cela dit, je crois que c’est comme quand tu vas ailleurs et qu’on te propose un encas. Des fois, tu prends juste ce qui te passe sous le nez parce que de toute manière, t’avais un peu faim et parce que c’est gratos. Après, est-ce que de toi-même tu serais aller acheter ce type d’encas ? C’est une autre histoire.

      Mais bon, je ne vais pas non plus maltraiter ses énergies car au-delà de son égo, ce qu’il m’a offert était tout à fait viable, même largement correct. Disons que c’est le cadre qui ne m’a pas plus.

      De manière plus général, notre corps a la capacité de trier les énergies, et naturellement il va sélectionner quel élément il a besoin parmi ce qu’il a déjà. On a tous un égo, mais au-delà de cela, il y a d’autres énergies plus primaires avec lesquels, la matière quantique est intéressante à “jouer” car elle est modulable, traitable, recyclable. Après, euh…. je crois que mes guides m’aident à traiter les énergies aussi, mais pour le coup, je ne sais absolument pas comment ils font parce qu’ils ne m’en parlent jamais et ne me demandent jamais mon avis.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *