Porte ouverte

 

fantasydoo_P9fF160G
 

Bonjour à tous,   Samedi dernier au soir.. 

Je me glisse sous la couette. A peine j’ai fermé les yeux, je vois une porte qui s’ouvre d’un coup. On dirait que y’avait du monde-là, juste à l’entrée.

Pourquoi je voyais ça derrière mes paupières fermées ? C’était si net, si précis.

Lorsque je vois de cette manière aussi flagrante, je vois les traits dorés sur le fond noir (normal, j’ai les yeux fermés) mais c’est si précis.
Comme hier lorsqu’après avoir bien vidée mon sac, j’ai vu quelqu’un  me regarder et sourire. Puis pouf ! re-noir complet.

Bref, cette porte m’intriguait. C’est assez rare que ce soit aussi flagrant.

Je me dis que si cette porte s’était ouverte sous mon nez, c’est forcément pour que j’y aille, que quelque chose doit être pour moi là-bas.

Je referme les yeux, et comme une petite fille curieuse, je me dis que je vais y aller.

Mentalement, je suis les traits dorés des murs, et j’avance.

Je vois toujours ça avec le « derrière des paupières » puis à un moment, mon corps devient plus lourd et je le sens différent.
La vibration commence à changer. Je sens le taux qui s’élève. Ça fait un peu l’effet d’un moteur que l’on met en route. Au début ca rame un peu et puis après, la vibration ronronne lorsqu’elle arrive à la vitesse de croisière.

Sauf que lorsque je suis arrivée a la vitesse de croisière, mon corps a glissé dans les traits dorées et je suis arrivée dans ce décor.
La sensation de poids était différente. Je pose ma main sur le mur du couloir dans lequel j’avais à peine quelque seconde avant par image mentale.
J’ai l’impression d’être encore instable.

Ca y est, je suis passée de l’autre côté, pensais-je. Mais pour combien de temps ? Mon corps est plus léger, ça me perturbe. J’ai cette sensation de l’éviter.

Je croise des gens bizarres avec une histoire bizarre ou rien n’avait de sens. J’en ai marre de galérer.

« J’appelle mon guide. » je dis à haute voix dans cet univers. « Qu’est-ce que je fous la ? Je dois aller où ? « 

Vous n’allez pas me croire mais alors je tourne la tête, une barre de kitkat apparait au loin sur le sol.  Miam !!! Je cours vers lui, et pouf ! Un autre apparait plus loin. C’est bon…. pas besoin d’en dire plus. Les kitkats me montraient le chemin, je n’avais qu’à les suivre.

Nan mais riez pas, ces kitkats étaient fait-maisons siouuplait ! Ça se voyait !

Enfaite, bizarrement, j’ai tellement été captivé par ces barres de chocolat pour moi que j’en ai oublié mes soucis pour garder stable mon taux vibratoire. J’avance sans me soucier de rien. Remarques, c’était super patate cette technique de kitkat.

Super, jusqu’à temps que je tombe au bout du couloir sur une salle à la porte ouverte. Il y avait une femme qui y cuisinait les kitkats !! « roh !! C’est toi qui m’a guide ici ! »

Elle n’a pas répondu mais une autre barre de kitkat apparu sur le chemin qui continuait sur ma gauche…

« Ah, tu dois me guider ailleurs je suppose…. »

ni une ni deux, j’accepte et je file sur ce jeu qui, à vrai dire, m’amusait beaucoup. Nan mais franchement, vous avez souvent fait un parcours en suivant des carrés de chocolat ?? Je suis sûr que ça amuserait n’importe qui !

Mais paf…. je me sens d’un coup reléviter… je ne sais pas pourquoi mon corps redevient léger. Je dois perdre le taux.

« Je demande à m’élever et à réajuster mon taux vibratoire ! » vite… je sais que je ne vais plus pouvoir rester bien longtemps.

Une espèce de cercle doré m’entoure complètement, me fait léviter un peu plus et me fait tourner plein de fois sur moi-même. Et pouf. Je me retrouve au sol, de nouveau.

Bon, vite, je ne sais pas combien de temps j’ai pour atteindre mon but (la ou les kitkats mènent).

J’arrive enfin à une énorme salle.
J’ai les yeux écarquillés. On dirait un carrefour d’une société ou tout le monde grouille dedans pris par leurs « moi je vais la, moi je dois aller là-bas, je file ici, je cours là-bas »…. bref….
Un homme arrive à mes cotes et m’accueille.
C’est lui qui doit me guider. Je crois que je dois aller voir quelqu’un d’important de cette cite.
« C’est dingue ! On dirait toute une société ici !! Mais y’a plein de monde ici ! » je lui dis.
Je réalisais que là où j’étais arrivée, il y avait de la vie, une société qui y vivaient et qui s’y développait. Elle semblait proche du notre. Enfin la salle dans laquelle j’étais ne me faisait pas pense à quelque chose d’extraordinaire mais d’un peu « grosse entreprise » plutôt.

L’homme ne me parlait pas. Il avançait et savait où il devait me mener.
On arrive à un ascenseur.
Paf! Je relévite… rah fais chier ! Pas maintenant !!

Ma conscience devient d’un coup trop maigre. Je sens le lit, tout autour devient étoilé et noir…

 » Merde, je rebascule, je rebascule !
Faut que je me concentre, faut que je trouve un moyen ! pense qu’a l’ascenseur, touche l’ascenseur, vois l’ascenseur, ressens l’ascenseur !  » Je me parlais, ou plutôt, j’essayais surtout de me convaincre a mort !!

Sans comprendre comment vraiment j’ai réussi, j’ai réussi. Je suis à nouveau dans l’ascenseur.

Mais bizarrement, je sais que je ne vais plus tenir bien longtemps.

Paf ! Ni une ni deux, je me retrouve dans le lit….

rho !!! j »l’avais fait pourtant !! Bouuuuuhhhhh J’n’ai pas dû tenir le taux vibratoire…. enfin je me dis que le mouvement de l’ascenseur a du trop me chambouler peut être.

Bref…. au final, ….. mais où menaient les kitkats ??

Bises !

 

Alors que je ferme mon portable avec les derniers mots tapés de mon article, j’entends qu’on me parle : 

– « Ca va Princesse ? » 

– Ouais !

– « Tu as aimé ? » 

– Ouais ! 

– « C’était marrant ? » 

– Ouais ! C’était marrant ! 

– « Alors c’est l’essentiel. « 

 

 

Bonne soirée à tous

 

Enregistrer


Source: Autres Dimensions 2

Related Post

2 Comments

  1. Cel
    Coucou Enoooooooooooorme les kitkats !!! Moi aussi je suis prête à écouter et suivre mes guides dans ces conditions là ! xD Je crois que tu as trouvé le truc pour te maintenir… dommage qu’une partie de toi n’ait pas semblé y croire (comme un doute?) C’est intriguant en tout cas ^^ Bisous ! Cam
    1. facebook-profile-picture Spiritual Flower

      Coucou Camille, Ouais hein ! hihihi qui n’aime pas les barres de chocolat fait-maison ! nan mais franchement, ca existe des gens pareil ? Bises ma belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × cinq =