Test d’aptitude astral

thumb400_8k_astral_academy_03

 

Il y a des jours où être médium me flingue. Surtout quand on me montre en rêve lucide ce qui se dit dans mon dos, que ça vient de certains lecteurs en particulier et que je vois ce qu’ils disent sur leur propre facebook messenger avec leurs conversations privées sous mes yeux et tous les propos déplacés défiler à mon encontre. Ts-ts-ts, c’est vilain, ça.

Alors quand on me demande dans le rêve“Et quelles mesures veux-tu prendre ?” en me voyant lire et entendre tout ce qui se dit de vraiment pas gentil sur moi, évidemment, je râle. Rien. Tout ça parce que j’ai touché leur égo… Il n’y a rien à faire. Je n’vais pas renvoyer des attaques astrales, et être comme eux… Mais quand même, ça me gonfle. Mais ne me tentez pas trop non plus. Déjà, que mes guides se manifestent sur ce sujet en rêve lucide pointe l’ampleur des énergies dégagées, et rien que ça, me fait hérisser le poil.

Je vais être très claire. Je n’oblige personne à me croire, ni ne cherche à endoctriner quiconque. Vous êtes libre de croire ce que vous voulez. Mais chercher à m’imposer votre regard de guidance est futile. Soyons logique. Je suis médium et j’ai une guidance directe. Pourquoi me préoccuperais-je de ce que vous croyez entendre de vos guides quand je peux voir les miens en direct ?…Non ? Y’a rien qui vous saute aux yeux ?… Surtout quand vous pensez que j’ai besoin d’être sauvée ou que j’ai besoin de revoir le lien avec mes guides… Pourquoi écouterais-je ces mêmes personnes contre lesquels mes propres guides me mettent en garde ?… Moi, je vis très bien dans mon univers, avec mes guides, et mes galères. Et croyez-moi, j’ai suffisamment à faire avec mes expériences et mes sujets personnels. Maintenant, je suis sûre que vous pouvez mettre à profit toute cette énergie dans quelque chose de beaucoup plus constructif pour votre épanouissement personnel.

Sachez toutefois, que je suis très ouverte à l’échange et aux partages d’opinions, mais quand cela se passe dans le respect des univers des uns et des autres. Comprenez que je ne vais pas chez vous, vous dire que vous êtes faites n’importe quoi, que vous êtes un pauvre chaton perdu dans l’espace sidéral, et que vous devriez suivre ce en quoi je crois. Non, je vous laisse faire votre chemin. Si vous me demandez mon avis, je peux sonder et vous dire ce que je perçois de votre état d’évolution, mais en aucun cas, je vais chercher à vous soumettre à celui-ci. Vivez, croyez, construisez votre foi vous-même, avec votre vie quotidienne, et agissez. Soyez maitre de votre propre vie. Nous sommes tous libre de vivre comme on l’entend.

Vous voyez, je suis gentille malgré tout. Ca travaille mon niveau de patience et ma pédagogie. Mais je vais vous avouer quelque chose, je n’aime pas ça et je ne suis pas patiente. J’espère vraiment que cela ne va pas se reproduire. Je vais en arrêter là parce que je pense que cela n’est pas nécessaire de déblatérer davantage dessus. Il vaut mieux se préoccuper aux choses nettement plus intéressantes.

Comme par exemple lorsque mes guides cherchent à me tester en me balançant totalement lucide dans une dimension merdique. Il m’arrive d’être testée ces dernièred années certes, mais rarement de manière aussi flagrante. Comme ce soir-là où au lieu de m’endormir tranquillement, mon esprit bascula en chute libre pendant de très très longues secondes.

Je sentais mon poids happé par la gravité et une pression toujours plus dense à chaque seconde dévalée. Un sol prit forme lorsque mon corps ralentit de lui-même et posa un pied quelque part, dans un vide apparent avec une porte s’ouvrant sur moi et qui laissait un peu de lumière tamisée s’échapper.

Une voix me dit :

– “Just do the best you can”

– Ouais-ouais, répondis-je à la volée, en m’engouffrant dans la pièce. Bon, c’est quoi le délire ici ?…

La voix ne rajouta rien de plus, et je comprenais pourquoi. Elle voulait que je me débrouille avec les moyens du bord. Soit. Mais j’avoue que j’étais curieuse de comprendre ce qu’on attendait de moi…

Je rentrais dans une tannière, ressemblant presque à un pub irlandais, l’ambiance tamisée dans les tons vert, ocre et marron, les tables en bois, les banquettes plus ou moins rustiques selon les emplacements.

Bon, bon, bon… Je gardai l’oeil ouvert et scrutai les autres personnes présentes. Elles semblaient être de simples clientes. Des hommes, des femmes, et le barman là.  Oh mais attends ! Pourquoi ils se sont dédoublés là ? Pourquoi le plan des personnages que je viens de passer (derrière mes pas) s’est transposé devant moi ?…

Une cliente du pub arriva soudainement droit sur moi.

“Hey, toi !”

– Attends, 1 minute.

” Mais…”

– Une seconde,  j’ai d’abord besoin de me dédoubler astralement pour caler dans cette dimension et obtenir une liberté de conscience.

Elle se tut et par une simple intention, une copie (projection) de moi se sépara de mon corps pour naviguer tranquillement et indépendament de ma conscience. Je la laissai faire sa life ici tandis que je me retournai vers la nana.

– Bon ca y est, je suis à toi.

Un groupe de gros bras énervé vint à la rescousse.

– “Hey toi là ! Tu crois que tu fais quoi là ? On va te remettre à ta place, et vite, hein les gars !? On va voir si tu as la force de te mesurer à moi.Je suis le plus fort ici.”

-Ouais et alors ? Tu crois que j’ai peur de toi ? Dis-je en arquant le sourcil.

– “Hey les gars, vous avez vu comment elle fait la maline !?”

– J’viens avec mes guides et vous m’agressez comme ça, direct ?… J’vous préviens, tu vas me le payer si tu cherches à me porter atteinte.

Il commença à lever sa main avec un joli coup du droit. Je relevai le sourcil d’énervement et l’envoyai au tapis juste en levant ma main et modulant les énergies. Il se rétama sur le cul avec un gros bruit sourd et s’en retrouva tout retourné.

– Bon, ca y est là? C’est bon, t’as compris ? Tu vas m’lâcher la grappe ou ça ne t’a pas suffi ? Où est le responsable de ce lieu ? Qui commande ici ?, lançais-je à ceux qui s’étaient ameutés comme des biches en détresse. Si je suis ici, c’est parce que les Anges m’envoient ici. Et je dois comprendre pourquoi. Qu’est ce qui se passe ici ? Pourquoi vos corps font des “repeat” et ont l’air bloqué ici ?

Les yeux s’écarquillèrent tous. Le gros bras se releva et s’avança épris d’une nouvelle fougue.

– “Ca y est ! Ca y est, on va enfin pouvoir sortir d’ici ! Tu es venue pour nous aider, hein ?! Aide-nous !! On veut tous rentrer chez nous mais on y arrive pas !”, cria-t-il avec un gros soulagement partagé par toutes les personnes présentes.

– Ouais, on va d’abord voir ce que j’peux faire. Mais je ne garantie rien…  Faut déjà que je comprenne ce qu’il se passe. Il y a clairement un problème dans cette zone. Qui a été le premier à être coincé ici ? Qui est là depuis le plus longtemps ?

– “C’est lui ! Viens, suis-nous, me tira-t-il du bras en direction du mec concerné. Hey (bidule, dont j’ai oublié le prénom), tu vas pas l’croire ! Après tout ce temps ! Y’a quelqu’un qui a réussi à rentrer ici et qui a l’aide des Anges ! En plus elle m’a battu, elle a de la force ! On a peut être une chance avec elle ! “

Un nouveau type accoura comme s’il était tombé des nues.

– “C’est vrai ? Et les Anges sont avec toi ? On est entendu alors ? On n’est plus oubliés et mis à l’écart ?!… Ils nous ont enfin envoyé quelqu’un !… “ ,s’écria-t-il en semblant désemparé.

– Oui. Bon. Je ne sais pas trop comment vous aider mais dis-moi, raconte moi l’histoire. Quand et comment tu es arrivé ici ? Tu es arrivé tout seul, on t’a amené ou tu t es réveillé ici ? La zone était-elle déjà créée ou pas tout à fait ? Quelles tentatives as-tu faite pour te réveiller et rentrer dans ton monde ? J’ai besoin de tout savoir.

-” Moi, je suis le plus ancien ici, ça fait deux ans. Et par exemple, elle là bas, deux mois, elle est récente, elle encore… mais moi, depuis le temps, je n’y croyais plus… j’ai bien essayé de partir mais je ne sais pas comment ni pourquoi, je reviens toujours ici, toujours dans cette pièce.”

– Hum… Je vois, on dirait un “loop” qui a été scellé sur la porte et qui vous empêche de partir. Est-ce…

*Clac!*

Je perdis la vision et me réveillai dans mon lit en un claquement de doigts.

– Et merde ! … bah… j’ai pas pu faire grand chose… Vous êtes drôle, vous ! Comment voulez vous que j’agisse en moins de cinq minutes ? Laissez-moi plus de temps, pluuus de teeeemmmmps bordel !

 

11 Comments

  1. Mamie Lucie

    Bonjour,

    J’aime beaucoup la remise à niveau effectuée en début!

    Je me répète sans doute, je n’ai aucune de vos capacités aux unes et aux autres, cependant rien de ce que je lis dans vos blogs ne me surprend. Il est vrai que depuis le départ de ma fille j’ai vécu et je vis des expériences très spéciales. Ces expériences m’ont ouvert l’esprit et le cœur. Et surtout cela m’a permis de prendre conscience de plein de “choses” qui semblent imprimées au fond de moi.

    Pourquoi venir vous lire pour critiquer! Chacun évolue et vis sa spiritualité suivant son chemin, mais on ne peut pas empêcher la jalousie! Chacune d’entre vous m’apporte une ouverture et me permet d’avancer, de me poser des questions, de trouver des réponses. Que chacun balaie devant sa porte,  et soigne sa propre évolution. Et comme dit l’une d’entre vous et ce très justement : “si ça ne vous plait pas, ne passez pas me voir”.

    J’arrête, je vais plutôt relire certains de vos messages et les commentaires…..

    Grosses bises, et bonne journée

     

  2. alexandre

    Bonjour camille,

    Suis tout a fait d’accord avec mamie lucie. Chacun a sa propre sagesse pourquoi tomber’ aussi bas si tu veux un conseil , ne te preoccupe pas de ces gens la, ils s’en iront d’eux meme je te souhaite plein de reussite pour le mois de decembre bises

  3. Spiritual Flower

    Bonjour à vous deux,

    Vous êtes adorables, merci pour cette gentille attention. Je crois en effet, que sur notre chemin, nous avons besoin sans cesse de nous rassurer sur nos croyances, et notre regard sur le monde, alors nous avons besoin des autres pour nous convaincre que nous sommes sur la bonne voie. C’est humain. Moi même, il m’arrive encore parfois de le faire. Mais je constate aussi qu’avec les années et les expériences qui passent, j’en ressens de moins en moins le besoin ni l’envie. Je réalise qu’il est surtout important de vivre pour soi, peu importe ce que les gens attendent de nous.

    Mamie Lucie, est-ce le rapport à la mort qui vous a débloqué quelque chose en vous ? ou peut-être toutes les prises de consciences qui sont survenues après avec votre regard qui avait changé ? Loin de moi la volonté de m’imiscer dans votre vie, mais je suis toujours intriguée de comprendre comment les gens découvrent leur propre clé intérieure, comme un verrou qu’il arrive à débloquer en eux-même. Je trouve cela enrichissant d’une certaine manière. L’épreuve pénible et dure que l’on transforme, que l’on transcende. C’est beau et il faut être courageux pour le vivre.

    Merci Alexandre, j’espère que tu passeras aussi un joli mois plein de tendresse et de douceurs. Les fêtes arrivent bientôt et on a tous le droit à la magie dans sa vie.

     

    Bises

     

     

     

  4. Mamie Lucie

    Bonsoir,

    Votre message m’a permis une certaine réflexion. Je pense que ce sont les évènements que j’ai vécu et ceux  particulièrement liés au départ de ma fille.

    Tout d’abord, il a fallu que j’accompagne mon mari dans sa maladie, avec des pertes d’autonomie  plus ou moins importantes, en particulier la mise sous oxygène 24h/24. C’est quelque chose de très difficile pour quelqu’un d’extrêmement indépendant. J’ai du épaulé ma “petite” qui a vécu le départ de sa sœur comme un abandon, avec son incompréhension et sa colère et surtout qu’elle ne pouvait pas crier après elle………

    Je me suis rendu compte ce matin, lors de ma réflexion après votre message, que depuis 1990, j’ai côtoyé des jeunes adolescents et enfants en grande difficulté financières et surtout morales et affectives. J’ai travaillé en milieu scolaire en tant que personnel administratif. Pour accepter et écouter ces situations, on est obligé de mettre ses malheurs entre parenthèses et d’ancrer ses pieds bien dans la terre.

    Et enfin, j’en viens au côté spirituel!  Le jour des obsèques de ma fille, une personne m’a transmis un message de ma fille. Le ciel m’est tombé sur la tête et je suis partie à l’église avec cette lettre dans ma poche. On peut penser ce qu’on veut, je connaissais la messagère et je ne l’avais pas vu depuis quelques années. Lorsque je l’ai rencontré, elle m’a donne un indice sur ma fille qu’elle ne pouvait pas connaitre. Cette personne de religion catholique m’a transmis des messages pendant quelques mois. Je ne savais pas que de tels messages pouvaient être transmis par les défunts. N’oubliez pas nous étions en 1990, et ce sujet était plus que TABOU. Dans la foulée, j’ai revu un monsieur de confession musulmane et très pratiquant m’a parlé également de ma fille dans des termes très religieux. Là, j’ai dit basta!!!!!!!!!Je ferme les portes et les oreilles!

    5 à 6 ans après je rencontre une dame bouddhiste, très évoluée dans son parcours. Elle aussi me parle de ma fille et de son évolution de l’autre côté. Nous sommes en 1995, cette bouddhiste me parle de son évolution personnelle avec ses paliers, ses guides spirituels, des réincarnations, des âmes qui se suivent, de l’évolution de l’âme jusqu’à sa dernière réincarnation et son entrée dans la connaissance universelle………Je n’avais jamais rencontré cette personne, et c’est elle qui a demandé à me rencontrer! A cette époque je suis restée scotchée, j’ai essayé de trouver de la documentation, mais rien d’abordable pour mon petit cerveau cartésien. A nouveau, me voilà reparti dans mon cycle je ferme portes et fenêtres, et surtout je ne veux plus rien entendre. Courage, fuyons!!!!!!!!!!!!

    2014,mon mari a été hospitalisé pendant 1 mois, je suis resté auprès de lui nuit et jour, et j’ai cru qu’il n’allait pas revenir à la maison. Ma fille n’était pas prête pour ce départ, et moi non plus, j’ai demandé de l’aide. Nous avons été écoutées. Et depuis, régulièrement ma “grande” m’envoie des personnes qui me transmettent ses messages et elle me guide vers des sites tels que les vôtres.

    Voilà en gros mon parcours, et je suis bien obligée de dire que j’ai débloqué un sacré verrou. Et là, je ne raconte que le principal et j’ai résumé la situation. Ce qui explique que rien ne me choque, rien ne me semble incompréhensible. Je suis certaine que je vais ouvrir encore d’autres portes et faire de nouvelles découvertes. Par contre je n’ai pas de canal ouvert, et c’est ma fille qui choisit ses messagers pour me transmettre ses messages quand elle le décide. Je respecte son choix, et je n’ai jamais consulté un médium dans ce but.

    Mon témoignage vous a-t-il apporté quelque chose? Connaissez vous des personnes dans ce même cas autour de vous?

    J’arrête là mon bavardage, bonne soirée, bises

     

     

  5. Cel

    Bonjour,

    Tout d’abord Mamie Lucie, je voulais vous dire combien votre dernier commentaire m’a touchée et émue. C’est beau de voir le chemin que vous avez parcouru sans renoncer, même si parfois on a tous des moments où l’on est pas prêts à entendre.

    Je crois que la question de l’impact de la mort sur les verrous d’évolution me parle aussi. Si je devais retracer les évènements de ma vie, je dirais que ma capacité à sentir les âmes errantes c’est souvent manifesté après un décès familial, mais pour une durée limité. Je n’avais pas forcément fait le rapprochement avant, merci !

     

    Camille, je suis attristé de lire ce genre de réaction envers ce que tu partages et offres avec la plus grande ouverture de coeur. Tu es toi, tu es authentique et j’apprécie ça énormément à te lire.

    Je n’ai jamais été la cible de ce genre de comportement, car je n’ai jamais eu le courage d’écrire à visage découvert – et qu’en plus c’est trop le bordel dans mes capacités pour que je sois source de jalousie, lol. Donc je ne sais pas ce que ça fait par rapport à la médiumnité, en revanche je connais les critiques dans le dos, et ce n’est jamais joli. L’important c’est que ces personnes n’impactent que leurs propres énergies à elles, et à défaut de leur retourner, au moins les dévier pour ne pas te les prendre de plein fouet… Car rien ne justifie ça.

    Je n’avais jamais réfléchi à ce genre de conséquences sur le fait de tenir un tel blog etc. J’aurais été fort désemparée à ta place. Mais il y a un moment dans ton article où j’ai ri : “Surtout quand vous pensez que j’ai besoin d’être sauvée ou que j’ai besoin de revoir le lien avec mes guides… ” MDR ! D’office ces personnes n’ont pas du bien te lire et te connaisse très mal. Pas que je te connaisse assez pour parler pour toi, mais de mon point de vue, avec ta force de caractère (c’est positif hein!), ta volonté, ta détermination et tes efforts pour bosser dans l’astral, je ne vois pas comment qui que ce soit pourrait croire que tu as besoin d’être sauvée !!!! C’est délirant !

    Enfin bref, courage ! Et belle journée,

    Bises

  6. Spiritual Flower

    Bonjour les filles,

     

    @Mamie Lucie,

    Je pense que vous avez été un pilier. Parce que vous avez cet ancrage et cette force en vous qui permet aux autres, plus fragiles, d’y trouver un réconfort, qu’il soit autant affectif que moral. C’est essentiel. Mais il est vrai aussi que parfois, ces mêmes personnes ont aussi le besoin d’avoir des épaules sur qui se reposent quand eux fatiguent. C’est dur de voir que la vie a besoin de nous alors on fait, on donne tout ce qu’on a pour agir, parce que l’équilibre général de notre environnement le demande et que des personnes qu’on aime autour de nous comptent sur nous. On ne réfléchit pas, on évite de penser. On avance. On est là. On fait le rock. la montagne.

    Et puis un jour, sur notre chemin, la vie nous envoie des touches de rappels.

    A vrai dire, je ne pense pas que votre canal soit fermé. Tout simplement, parce que sinon, vous ne ressentiriez pas le besoin de venir vous nourrir auprès de choses plus métaphysique, subtils. Certes, vous pouvez dire que vous n’avez pas les mêmes capacités que nous autres médiums , mais malgré tout, je pense que vous réceptionnez ce qui vous permet d’avancer. Vous êtes branchés même si le filet est petit. Sinon pourquoi vous écouteriez votre intuition et les messages de votre « grande » ?  Je pense que vous suivez simplement votre niveau d’ouverture, peu importe le niveau de capacité du flux. Vous allez là où ça vous parle, là où cela fait sens, et c’est cela l’essentiel. Vous suivez votre cœur.

    Ma mère a eu des expériences aussi troublantes dans sa vie, et a décidé de fermer la porte. Malgré tout, elle écoute parfois quand je lui raconte des petites choses ici et là. Des petites choses « drôles et bizarres  » comme je les appelle. Elle écoute même si sa porte reste fermée, je sais qu’une part d’elle a conscience que certaines choses ne s’expliquent pas et nous dépassent totalement.

    Je ne connais pas de personnes qui ont vécu sensiblement le même parcours que vous nous décrivez, mais je constate avec amusement, que nous tous tâtonnons. (oui, hein, je relativise avec les années lol !) Chacun avance à son rythme, en fonction de ce que l’on est prêt à accepter ou non. Parce que des fois, cela nous fait peur, ou que souvent, cela dépasse notre entendement et on a besoin de temps pour encaisser. Et parfois, beaucoup de temps. Aussi, je ne suis pas surprise qu’il vous ait fallu plusieurs années pour rebondir ici et là. C’est la route normale.

    Il faut du temps parfois pour accepter, même des petites choses. Mais, un pas après l’autre, nous cheminons.

    Je pense que ce qui compte n’est pas tous de vivre une ouverture comme les médiums, mais de se sentir à sa place, sur terre et en paix avec qui on est.

    Si vous vous sentez à votre place, ici, en lisant, et que quand vous levez la tête, vous regardez votre route et vous trouvez a un sens. Alors c’est l’essentiel. Vous êtes bien comme vous êtes. Votre parcours est parfait comme il est. Même avec ses souffrances. Il fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui.

     

    @Cel,

    Figure-toi que c’est justement en m’ouvrant aux énergies sombres que je me suis rendue compte de l’impact de notre pensée et de la capacité de notre égo à attaquer et à prendre vie dans le subtil. Avant, tout ça, je n’en rendais absolument pas compte. Je ne savais même pas que c’était possible.

    C’est en subissant les attaques que j’ai compris un peu comment ça fonctionnait c’bordel. Alors, il est évident que depuis, j’apprends à mesurer mes pensées, grave ! Justement pour éviter de les impacter sur les autres. Mais c’est dur ! Surtout quand on la main qui en bafferait bien quelques uns ! Hahaha

    Voilà aussi pourquoi il m’est difficile de leur en vouloir personnellement. C’est humain, ça fait partie de l’égo. C’est un travail sur soi, et c’est dur à entendre. Moi même, un jour, lorsque mon ex m’a dit que j’avais agressé sa copine qui m’avait vu l’enfermer, la séquestrer avec un flingue sur la tempe, j’ai eu du mal à avaler la pilule ce jour là. Certes, j’ai choisi de travailler dessus. Mais, ça a fait ressortir mon égo à mort !  Parce que ne voit que jugements et reproches, ce qui l’attise davantage.

    Par contre, en effet, je déplore moi-aussi que les autres ne me lisent pas entre les lignes suffisamment pour comprendre qu’avec mon tel caractère, je ne me laisse pas influencer comme par magie.

    Est-ce que je vous ai dit que mes premiers mots étaient « Non, seule ! »

    Je crois que ça résume bien ma vie et mon état d’esprit…

     

    Bonne journée à vous  et merci pour vos messages touchants.

  7. Mamie Lucie

    Bonjour,

    MERCI à toutes les deux pour vos messages.

    @ Cel,

    Je suis contente si mon vécu peut vous apporter un petit “quelque chose”. Accrochez vous, rien n’est facile mais on arrive toujours à trouver un moment positif qui éclaire chaque journée, c’est quelque fois un petit “truc” qui dure une fraction de seconde mais il est là et il faut le saisir.

    @ Camille,

    Vous avez très bien analysé et résumé la situation. Chacun avance sur son chemin de vie, et je reconnais qu’à un moment j’ai arrêté de me poser des questions qui restaient sans réponse! Du jour où j’ai lâché la bride,  les réponses ont commencé à arriver. Je les ai trouvées ou elles m’ont été transmises. Et surtout j’ai accepté d’ouvrir les yeux, les oreilles et mon cœur pour MOI.

    Je vous souhaite un bon week end, plein de bises ensoleillées de mon Sud Ouest avec – 2° ce matin.

  8. Spiritual Flower

    Coucou,

     

    Oh mon dieu, les -2 ?… Pitié. C’est bien trop rude pour moi…

    J’aime bien ce que vous dites Mamie Lucie à l’attention de Cel. Quand on galère, on fait tout pour se raccrocher à n’importe quelle branche.

    On finit un jour ou l’autre à retomber sur ses pattes.

     

    Bises

     

     

  9. Cel

    Bonsoir,

    Merci Mamie Lucie pour vos mots et vos encouragements constants et chaleureux.

    @ Camille

    “Figure-toi que c’est justement en m’ouvrant aux énergies sombres que je me suis rendue compte de l’impact de notre pensée et de la capacité de notre égo à attaquer et à prendre vie dans le subtil. Avant, tout ça, je n’en rendais absolument pas compte.”

    Figure toi que c’est de te lire qui a déclenché ma réceptivité aux énergies sombres et aux attaques subtiles via l’égo. La nuit même j’ai rêvé d’un ami à moi (manipule les énergies sombres de façon innée) qui venait déversé toute sa tristesse à mes pieds… Je devais nettoyer tout son bordel égotique… Humpf !

    Au fait, je voulais te demander : tu as des astuces pour t’aider à te stabiliser quand tu changes de dimension en rêve lucide ou en voyage astral ?  Plus je progresse dans ma pratique des voyages chamaniques, plus je comprends les mécanismes dont tu parles dans tes rêves lucides (passage de porte, appel etc…). Je les trouve assez transposables d’ailleurs (peut être que ça vaudrait le coup que je lise ton livre même si je ne pratique pas du tout le rêve lucide ?). Parce que d’un coup, je passe d’une sensation de 2D à la 3D dans mes voyages, et du coup je n’arrive pas à me stabiliser sur le 3ème plan, mon axe tangue, lol. C’est très perturbant !

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Coucou Cel,

      Pour se stabiliser dans un plan, il suffit de se maitriser soi. Sur tous les plans. Lorsque tu maitrises ton mental, tes émotions et tu affirmes tes intentions de manières claires et épurées, tout le reste s’aligne.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 9 =