Basculer en rêve lucide au moment du coucher

 

Ressentir le passage  Vous voulez faire un rêve lucide sans vous prendre la tête ?

 C’est facile… ! Enfin, avec un petit peu d’entrainement, vous allez voir comment ce petit exercice peut être un bel outil pour basculer sans grosses difficultés au moment d’aller se coucher.

 Attention ceci dit !  Il faudra rester éveillée tout en laissant le corps s’endormir…

 

Bonjour à tous,

 

Je vous propose aujourd’hui un petit exercice qui a pour vocation de vous retrouver lucide en rêve.

C’est à la fois simple comme bonjour et difficile car la conscience ne tient qu’à un maigre fil.

 

Lorsque l’on se sent s’endormir, le corps devient soudainement lourd, comme un poids qui s’enfonce dans le matelas et dans le sol. Votre mental va pour faire de même. On va appeler ça “sombrer” car littéralement, un trou noir s’offre à nous. Apprenez à détecter ce moment.

La sensation de poids s’envole, et l’esprit a cette impression de chute qui sera plus ou moins douce selon la façon dont le corps sera aspiré par cet état de sommeil. (Inutile de vous dire que plus on est crevé et plus la chute est sèche et rapide.)

Laissez votre corps et son mental sombrer dans le sommeil. Vous acceptez de lâcher prise tout en restant alerte.

Pendant ces instants là, vous devenez observateur. Vous ne risquez rien. Votre corps est dans votre lit bien installé, vous n’avez donc pas à vous en soucier.

Vous pouvez accueillir tout ce qui va vous traverser. Un trou noir, une chute effroyable pour certains, des voix, des situations, des films peuvent se dérouler devant vous, des scènes que vous ne comprenez pas aux premiers abords. Ce n’est rien, accueillez simplement.

Ne réactivez pas le mental en essayant de tout comprendre maintenant. Vous n’y arriverez pas. Restez dans le lâcher prise. Votre conscience est en train de voyager à un point. Donc en chemin, elle voit et vit des choses. Acceptez le.

Si vous décidez de bouger maintenant, votre conscience rebasculera dans le lit. Elle est en cours de déplacement, donc encore pleinement reliée au corps physique. Si vous voulez bouger, utilisez seulement et uniquement votre pensée.

Maintenant que nous basculons en rêve lucide (ou sortie astrale), tout s’exécute par la pensée.

Apprenez-le à sentir ce point où tout bascule. Vous verrez, avec un peu d’entrainement, cela devient presque simple comme bonjour. Le seul hic, c’est que souvent, le sommeil nous attrape sans crier gare. Pour pallier à cette situation, quand vous savez que vous êtes claqué et prêt à vous couchez, détendez-vous et laissez vous aller. Vous apprendrez à reconnaitre les signaux que le cerveau vous envoie lorsqu’il change de fréquence.

 

Ce moment est crucial.

Vous le ressentirez sans trop de mal si vous acceptez de le laisser faire sans prendre le contrôle. C’est le plus chiant ici à gérer. La prise de contrôle. Autrement dit, de rester conscient de ce qu’il se passe mais ne rien faire.

Combien sommes nous à sentir cette chute et à se réveiller d’un coup sec surpris par cet effet qui nous englobe et nous fait “chuter” ? On a peur, on stresse alors on rouvre les yeux de manière vive et brutale.

Le truc ici sera d’accompagner le glissement, la chute ou le mouvement – appelez le comme vous voulez – mais d’accompagner doucement.

Un décor va se poser et monopoliser votre attention. Votre esprit se focalise dessus et commence à s’ancrer dans cet univers. On peut le voir comme un point d’atterrissage.

Vous commencez alors à basculer mais pas complètement car si vous bougez vos membres, vous le ferez dans votre lit. La connexion n’a pas encore entièrement basculée d’un monde à l’autre. Une partie de votre conscience est encore majoritairement relié à votre dimension physique. Elle n’a pas suffisamment d’ancrage dans la dimension pour que vous puissiez en prendre le contrôle.

Vous devez maintenant tirer votre attention uniquement dans l’univers qui vous accueille. Voyez vous marcher, sentez vos pas et avancez dedans. Allez- y ! Ne lâchez rien. Imaginez vous marcher et marcher dedans. Vous allez voir, à un moment, des images que vous voyez en face de vous, vous rentrerez dedans. Vous basculerez en 3D et vous aurez un corps, votre corps onirique.

 

Et maintenant, que faites-vous sachant que vous êtes lucide ?…

 

Bonne découverte

Bises

 

Enregistrer

16 Comments

  1. Fleur

    Bonjour Camille,

    C’est super bien expliqué, Merci !

    Tu écris : “Maintenant que nous basculons en rêve lucide (ou sortie astrale), tout s’exécute par la pensée”

    La sortie astrale et le rêve lucide sont la même chose ? ou c’est parce que c’est la même technique ?

    Personnellement, autant le rêve lucide je veux le faire entrer dans ma vie “quotidienne” et je considère que c’est un “outil” pour ce connaître, autant le “voyage astral” me paraît être un tout autre domaine.

    Bises

    (L’image est vraiment belle en entête de ton article !)

  2. Spiritual Flower

    Coucou Fleur,

    Je savais que des personnes allaient tiquer sur ces 2 expressions. Je suis en train de compléter mes pages, donc le sujet va arriver bientôt sur le tapis.

    Ce sont des notions qui méritent en effet des éclaircissements.

    N’hésite pas à nous partager tes aventures avec ce petit exercice pour voir comment ça fonctionne pour toi ou si je peux t’accompagner dans le processus.

    J’essaie de faire des explications transparentes mais après faut voir où tu cales.

    Il n’y a pas de raisons à ce que tu ne puisses pas entamer le processus de manifestation des rêves lucides, il faut juste que tu puisses trouver ton approche qui te permette d’ouvrir la porte. Ca va venir.

    Bises

  3. Fleur

    Coucou ,

    Un grand merci Camille pour ta réponse et ta proposition !

    Je vais appliquer cette méthode en m’endormant, j’ai commencé hier soir, et dès que j’ai des résultats je te le dis !

    Il m’est arrivé une fois de ne plus avoir de corps. Je pensais mais mon corps avait disparu. Est-ce dans la lignée de ce que tu expliques, ou ça n’a rien à voir ?

    Bises

    Merci !

  4. Fleur

    Je ne me rappelle pas de trop.

    Mais c’était le soir, j’étais allongée sur le dos et mon flux de pensées continuait alors que je ne ressentais plus mon corps, j’étais mes pensées (c’est difficile à expliquer), quand je m’en suis aperçue je trouvais ça intéressant et me disais que ça pouvait être exploitable pour le rêve lucide, puis j’ai paniqué et il a fallut que je fasse un gros effort pour sentir de nouveau mon corps !

    je n’étais pas endormie, ça c’est sur.

    Bises

  5. Spiritual Flower

    Coucou

    Oh, c était la parasylie du sommeil. C’est un état où le cerveau commence a chnagé d’ondes.

    Il eteint la liaison avec le corps pour ne pas faire du somnambulisme. Y’a plein d’articles sur google concernant cet état d’entre-deux.Bises

  6. Fleur

    Coucou Camille !

    Beh justement c’est ce qui m’a intriguée c’est que la paralysie du sommeil je connais et que ce n’était pas pareil.

    Quand je fais des paralysies du sommeil, c’est un état très désagréable et je cherche à bouger mon corps mais je n’arrive pas à me réveiller et mon corps ne répond pas. Je suis entre le sommeil et l’éveil !

    Là, c’était comme si je devais retrouver mon corps et c’était un état agréable jusqu’à ce que je prenne peur. Et j’étais réveillée.

    Bises et encore Merci !

  7. Spiritual Flower

    Je vais commencer la thematique sur les sorties de corps. Je ne t’ai pas oublié.

    Faut juqte que je me lance dans le sujet. Lol !

    Mais promis, je vais t’faire quelques écrits sur le sujets.

    Bises

    1. Yumulé

      Bonsoir/ Bonjour,

      J’interviens dans cette conversation des années après qu’elle ait eu lieu mais j’avais besoin d’un éclaircissement haha.

      Vous disiez à Fleur que vous distingueriez le rêve lucide de la sortie astrale, pouvez vous me dire dans quel article du blog exactement s’il vous plaît ?

      Je lis vos aventures depuis un bon bout de temps et elles me fascinent. Malheureusement je n’arrive pas à m’y identifier car même si je fais des rêves lucides chaque nuit (ou même plusieurs par nuit), ils n’ont rien à voir avec vos récits qui, eux, suivent une continuité.

      Or, j’aimerais que ça soit aussi le cas pour moi, mais ça me paraît impossible, les rêves restent trop instables et ne suivent pas de fil conducteur. Du coup je me disais que là était l différence entre le rêve lucide (l’expérience souvent floue , instable, et courte), et le voyage astral (vos aventures longues, détaillées, réalistes, et plus intangibles).

      Mais je dois sûrement me tromper…

      Bonne année à vous, que de bonnes choses.

    2. Rêves Lucides et Spiritualité

      Bonjour,
      J’en parle dans mon bouquin.

      Disons que le rêve lucide est une porte. Elle peut mener sur les univers intérieurs comme extérieurs.
      Vous n’y arrivez pas parce que pour vous, vous croyez justement qu’il n’y a pas de fil conducteur. Vous ne le voyez pas.
      Alors vous devez apprendre à créer vous-même un accès via cette passerelle.
      Cet accès vous est accessible pourtant. Vous devriez pouvoir aller nettement plus loin.

      Alors qu’est-ce qui bloque ?
      On en revient toujours à soi.

      Parfois on veut être comme les autres, mais on oublie que tout doit être réadapté à ses contraintes. Quelles sont les votres ?
      C’est à vous de remettre en question votre approche.
      Qu’est-ce que vous faites lucide et quelles questions posez-vous ?
      ai-je confiance en moi et dans le monde qui s’ouvre à moi ?
      Qui suis-je ?

      Tant de questions qui peuvent être plus que bloquantes.
      Quant à cette notion d’instabilité, c’est vous qui la créez. Pas la nature de l’expérience.
      Un rêve lucide peut être instable, une sortie de corps peut être instable. Donc les compartimenter ainsi n’est pas la bonne option.

      Bonne année également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − un =

error: Content is protected !!