L’Amour véritable

Je t’aime comme tu es.

asm0

L’Amour véritable ne demande rien, il n’exige rien que vous soyez ou que vous deveniez pour aimer. L’Amour aime, c’est tout. Comme ça, comme vous êtes, sans condition, sans si, sans peut-être, sans plus tard on verra.

C’est l’Amour au-delà de l’égo. Ne nous voilons pas la face, sachant que nous tous avons un égo, il nous est difficile de vraiment avoir l’opportunité de le ressentir constamment pour chaque personne que nous croisons. Notre égo crée un système défensif qui libre court à ses intérêts en fonction de ce qu’on est.

Cela dit, le Coeur n’est pas l’égo. Le Coeur n’a pas de frontière, mais parce que nous vivons dans ce monde avec notre personnalité, nous faisons avec aussi. Voilà pourquoi il est souvent difficile de faire la part entre les deux.

L’Amour véritable est un Amour qui a lui-même sa propre raison d’exister, et bien souvent, le mental en est complètement largué car il nous fait ressentir des émotions que les mots n’ont pas assez de sens pour décrire. Comment expliquer ce qui dépasse la raison ?

Ressentir l’Amour véritable, c’est ressentir l’Amour de la Vie en soi, et en l’Autre, là en vous, où sans comprendre pourquoi, vous avez une corde au plus profond de vous qui vibre et qui ressent l’Amour.

Ressentir l’Amour au-delà de tout en soi ne serait-ce qu’une seconde nous fait comprendre qu’il n’y a rien de plus beau que l’Amour dans ce monde.  Dès lors qu’on le ressent, on comprend que l’Amour pur est la Magie de la Vie.

Comment faire pour le ressentir ? Et bien… regardes en toi. Tout est là. Tu es Vie non ?

2 Comments

  1. Charline

    Bonjour Camille,
    J’ai l’impression que je suis capable de le ressentir vraiment. Pas toujours complètement je reste une terrienne. Je le sens comme un feu d’une douceur archi-brûlante, comme une flamme aussi délicate que grandiose, autant créatrice que destructrice.
    Au-delà de la raison et qui prend de nombreuses formes.

    Et si être du Milieu c’était ça justement ? Incarner la liberté d’être Amour, au-delà de toute convention et en dansant au rythme de l’univers ? En jouant avec ses règles ?
    Avec une harmonie à trouver entre notre volonté propre et notre foi.
    J’aime beaucoup l’image des Marchombres de Pierre Bottero. Ils les nomment aussi chevaucheurs de vents. Ceux qui répondent aux questions avec et la réponse du savant et celle du poète.

    Bien, mon inspiration soudaine s’est arrêtée ! Beau dimanche à toi !

    Dès bisous ensoleillés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × cinq =

error: Content is protected !!