Définir les énergies créatrices à partir des forces originelles

Définir les énergies créatrices à partir des forces originelles


On entend souvent parler d’énergies créatrices en spiritualité et développement énergétiques, mais de quoi s’agit-il ?
Qu’est-ce que cela veut dire de faire appel à des énergies créatrices ?

Alors dans l’absolu, il faut déjà savoir que toute énergie est fait de matières brutes qui sont équilibrées selon un résultat souhaité. Ces matières brutes proviennent des essences et forces contenues au sein de la création du monde. Cela comporte à la fois :

  • les forces stellaires (des étoiles, et galaxies),
  • la polarité des forces : Ombre, Lumière, Sombre. (Concernant les énergies neutres, c’est un cas un peu à part que je n’incorpore pas ici sciemment).
  • la volonté de la Source, dieu ou peu importe le nom de cette force que vous lui donnez.

Alors si dans le fond, tout est énergie, toute création énergétique ne comporte pas le même potentiel d’aboutissement à un résultat concret.
Il faut voir cela comme une recette de gâteau. Certains ingrédients seront les principaux et pourront se retrouver dans la plupart des recettes, et d’autres seront rajoutés qu’uniquement dans des cas très précis.

Les forces créatrices sont des forces originelles. Ce sont celles qui contiennent les matières de la vie, de sa source et de sa volonté à vivre, exister et se construire dans un schéma évolutif au sein d’un environnement prédéterminé.

Notre reliance aux Etoiles

Prenons un exemple, en spiritualité, l’or est considéré comme une matière originelle. Pour que l’Or puisse exister au sein de notre galaxie, il doit se produire une collision de deux étoiles. Or, dans notre corps humain, nous avons de l’or à hauteur de 0,00001%. Alors c’est peu, mais suffisant pour comprendre que les matières qui nous habitent et avec lesquelles on a été conçus dans notre ADN contiennent des éléments dont la formation originelle est uniquement stellaire.
D’où le fait que les forces en nous reposent sur des matières brutes qui proviennent des étoiles.
Retrouver la connexion avec ces essences nous permet de comprendre notre lien aux Etoiles, auquel se rajoute les peuples des Etoiles avec lesquelles nous sommes liés. En somme, notre histoire et lien galactique.
En tant qu’humain incarné, nous sommes absolument tous reliés aux Etoiles et à ces forces qui y habitent.
Notre connexion avec les Etoiles fait partie d’un premier ancrage avec nos énergies créatrices originelles.

L’Ombre et la Lumière, une polarité qui détermine un lot de fréquences énergétiques vibratoires particulières

Cet espace galactique a été conçu dans la dualité. Ce qui signifie qu’au sein de ce monde, nous évoluons sur un plan d’Ombre en dualité avec la Lumière. A noter toutefois que la hiérarchie angélique a opté pour une évolution lumineuse en ce qui concerne la Terre. Cela signifie qu’en dépit d’une évolution dans un univers duel, les forces travaillent dans une balance qui doit pencher dans la Lumière. Et avec le temps, les forces de l’ombre et sombre deviendront quasi nulles (mais on en est encore très loin). Pour l’instant, la balance est en train d’être rappelée à son objectif. C’est à dire que les forces oeuvrent pour se conformer à ce qui a été choisi pour la Terre. Donc les forces lumineuses agissent en ce sens.

Alors pour ceux qui se demandent :

  • “Et pourquoi n’est-ce pas un monde sombre choisi pour la Terre et les terriens ?” C’est là que le projet originel prend vie. La Terre n’a pas été conçu pour évoluer dans des fréquences appartenant à l’Ombre. La planète ne peut pas garantir sa propre stabilité et perd alors son ancrage.
  • “Est-ce que cela signifie que l’Ombre peut récupérer ce monde pour le transformer du tout au tout ?” Encore faudrait-il que la Lumière baisse les bras, mais quand on voit le bordel que c’est dans l’astral pour gérer cette planète, les forces ne sont pas prêtes à “abandonner” ce monde. Donc pas d’inquiétude à avoir. Quand bien même l’humanité passe un “sale quart d’heure” en ce moment, la balance va se réaffirmer dans quelques temps, le temps pour que la puissance lumineuse puisse accumuler suffisamment d’énergie pour réaffirmer ses intentions.

Les forces de polarité sont donc très importantes, car elles permettent d’avoir le soutien entier des forces qui oeuvrent dans cette ligne évolutive. En général, la Lumière soutient la Lumière et l’Ombre, l’Ombre. Les polarités contiennent des forces nourricières, qui permettent de se construire dans les intentions choisies. La lumière offre ses bases et son amour à certaines fréquences, et l’Ombre à d’autres. Ils sont donc différents et pourtant complémentaires. Ainsi, il est aussi courant que des forces liées à l’équilibre des mondes agissent également. Tout comme certaines forces de l’ombre peuvent aussi agirent pour la lumière car elles y trouveront un intérêt commun.

Des énergies de l’ombre créatrices, des énergies lumineuses créatrices ?

Faire appel à des forces créatrices polarisées, c’est aller chercher des énergies épurées au sein de cette polarité. A quelles énergies pures je peux faire appel ?
Certains ne pourront pas aller chercher les énergies de l’Ombre à un niveau très bas, et la plupart resteront en surface. Pareil pour la lumière. Pourquoi ? Parce que la pureté, il faut aller la chercher dans les hautes fréquences.

Des énergies créatrices, des énergies dotées d’intentions

Ensuite, nous aurons l’intention du Créateur. C’est à dire, la capacité à intégrer la volonté de la Source dans notre création. C’est ce qui lui permettra de lui donner vie en tant qu’élément à part entière. le “Je Suis”. Quand les entités créent une source de vie, comme pour le cas de création d’entités uniques par la magie par exemple, ce n’est pas simplement en mélangeant les ingrédients que “la sauce” prend. Il convient d’y incorporer la volonté de Dieu, grand patron, grande patronne ou super boss architecte.
Quand bien même chaque ingrédient de la création est à l’image de la source de vie, ce n’est pas pour autant que la source de vie peut bénéficier d’un corps et faire partie d’un système évolutif.

Il convient donc de dissocier :

  • les éléments fixes originels dont la signature énergétique sera la même dans le temps, reprenons le cas de l’élément périodique Or par exemple. Sa quantité peut augmenter ou sa puissance, mais sa fréquence restera stable. Ces éléments sont parfaits pour travailler avec, justement de par leur stabilité et fiabilité énergétique. Une entité qui utilise l’Or (encore une fois, un exemple), c’est parce qu’il saura comment travailler avec cette énergie et qu’il en aura besoin pour atteindre un résultat précis.
  • les essences originelles dotées d’une conscience individuelle, qui sont les formes de vie créées pour évoluer au sein d’un environnement en particulier. Prenons par exemple le cas des Mères ou des Pères Créateurs, dont les polarités peuvent très bien être l’une différente de l’autre. Ou pas. Encore une fois, cela dépend de ce que l’on veut concevoir et créer. Pour retracer les formes de vies originelles, il faut donc remonter dans son Adn et allez chercher les peuples et énergies qui ont participé à la création de notre entité individuelle. Elles peuvent donc être multiples et se jouer à différents niveaux de puissances.

Le cas des Eléments

A noter que les Eléments Eau – Air (Vent) – Terre – Feu, font également parties des éléments fixes originels. Mais comme les éléments dits périodiques, ils interviendront dans un deuxième temps dans la création. Ils permettent de définir un environnement interne et externe : pression, température, densité, etc.
Ce sont des Eléments qui rentrent dans la constitution des univers au sein de la Matière, autrement dit dans la “Matérialisation des Forces”.

L’Ether est un cas un peu à part parce que cette matière a été conçu pour servir de liant. On peut la voir comme une matière neutre qui s’imbibent des énergies qu’on lui incorporera. Donc, quand on dit “je manipule l’Ether”, cela veut tout dire et rien dire. Ce qui est intéressant de savoir est plutôt, “qu’est-ce que je crée avec l’Ether ?”. Là, ce n’est déjà pas pareil.

Le cas des couleurs originelles

Plus on monte dans les hautes sphères (ombre comme lumière) et plus la notion de couleurs disparait pour ne laisser place à l’énergie pure. Plus on se rapproche de la Source, plus les couleurs deviennent caduques car seules les intentions font offices de forces créatrices. Les couleurs se fondent alors dans l’Un, l’Unité, ou autre petit nom que vous lui donnez.

Il y a le spectre des couleurs vues par l’humain, et le spectre des couleurs vues à travers une autre fréquence. Un rouge de l’humain, peut être vu vert depuis une autre dimension. Il convient alors de se rappeler que ce n’est pas le rendu visuel qui compte, mais toujours-toujours, sa signature. Le spectre des couleurs traverse l’Ether et s’incarne dans l’environnement, en plus du corps qui interprétera son apparence/rendu. Selon chaque dimension, la couleur peut donc changer jusqu’à disparaitre totalement pour ne laisser que son énergie brute avec uniquement, son intention originelle portée par l’Ether.

Il existe aussi le spectre des “autres” couleurs, les vraies couleurs, celles qui sont plus accessibles dans les plans intermédiaires/moyens et hauts. Ce sont des couleurs alternatives, mais qui peuvent être aussi incarnées en bi- ou tri-couleurs. Elles s’exposent dans l’Ether à travers leurs intentions qui portent souvent plusieurs teintes. violet-argenté, or-rose, blanc-bleu scintillant… etc. Cela peut être aussi des couleurs simples, mais qui de l’autre côté, ont une autre couleur : un bleu ici, et dans l’astral, c’est un doré.
Et je ne parle pas ici de couleurs juxtaposées mais des ondes elles-mêmes qui laissent rejaillir leurs teintes originelles.
A savoir que bien souvent, ces couleurs sont en réalité des réminiscences de l’environnement originel dont elles proviennent. Voilà d’ailleurs pourquoi chaque chakra est relié à une couleur bien précise. Car cela nous aide à relier à la dimension en question.

La couleur sert d’indicateur, mais il n’est pas obligatoire de s’en servir pour se relier à sa fréquence.

  • Si par exemple, je me connecte à l’autre sur son corps émotionnel, je peux utiliser sa reliance à la couleur, mais aussi directement me connecter à la signature sans passer par la couleur. Il me suffira de changer de dimension et de regarder à partir d’un autre plan vibratoire.
  • Autre exemple, dans certaines dimensions astrales, tout est créé à partir de couleurs vives. Mais quand on navigue à l’intérieur, cela est difficile car notre perception n’est pas adaptée. Nos corps subtils vont donc changer de point d’ancrage et vous allez “regarder” à partir d’une autre fréquence. Ainsi, vous ne verrez plus les couleurs, mais cela ressemblera à notre paysage avec des couleurs bâties sur d’autres plans. Cela facilite la navigation sans perturber le mental. Est-ce que cela modifie la réalité ? Non. Il faut simplement garder à l’esprit que l’apparence n’est qu’un ensemble d’illusion et d’interprétation à la fois personnel et ambiant. Personnellement, marcher sur une planète où je vois tout avec un filtre bleu roi à 100%, c’est ennuyant en plus d’être très perturbant. Les informations sont mal accueillies par ma conscience humaine qui reste lucide en sortie astrale. Je préfère alors moduler mon corps pour utiliser mon “autre” vision, celle qui me permettra d’adapter les informations du monde en question à ma conscience humaine pour l’aider à l’intégrer.

Une couleur est une fréquence, c’est une onde, qui englobe également un ensemble de sous-ondes : différentes types de rouge, clair, foncé, pastel etc… Une couleur comporte donc une fréquence-mère avec des sous-fréquences. Ces sous-fréquences permettent d’ajouter des caractéristiques et autres indications spécifiques quant aux conditions subies par l’énergie. Là encore, la sous-fréquence sert également d’indicateur très intéressant. Un rouge foncé, ne signifiera pas la même chose qu’un rouge qui tend vers le orange.

La fréquence d’une couleur sera donc à relier à :

  • sa nature lumineuse (sa polarité),
  • sa puissance (son intensité) qui la rattachera à différents plans vibratoires
  • son intention incorporée lors de son intégration (sa raison d’être)

Tout comme en tant qu’humain nous sommes également une fréquence, nous pouvons très bien se connecter à la fréquence de la couleur choisie et se laisser porter notre mémoire et notre capacité à nous ajuster à cette onde pour voir ce qu’elle évoque en nous. Nous pouvons d’ailleurs faire cela avec n’importe quelle force. Certaines fréquences nous paraitront agréables, d’autres familières, d’autres inconnus, éloignées, et d’autres totalement inconnues. Tout dépend de notre reliance personnel et de notre capacité à nous connecter à une force en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + dix-sept =

error: Content is protected !!