Où vont les défunts et comment les contacter ? Morts, Fil d’argent, Prise en Charge, Bilan d’entre-incarnations, rituels

 
Bon nombre de personnes se demandent souvent où vont les morts et comment les contacter. 
Du coup, ai-je besoin de préciser que selon où ils sont, cela joue sur la difficulté à les contacter ? … Enfin, c’est à la fois vrai et faux.
Faisons le point ensemble parce que vous allez vite voir que selon la situation de l’âme, tout n’est pas aussi simple que l’on pourrait penser…


Les différentes catégories d’âmes défuntes (liste non exhaustive)

On peut parler d’âmes errantes mais tout dépend ce que vous voyez dans le concept “d’errance”… errer près de la Terre, errer dans l’espace, errer dans les autres dimensions… errer, perdu Ou errer et tourmenté ?… Voici une petite liste de certains types d’âmes défuntes qu’on peut catégoriser grossièrement. 

– Les âmes tourmentées par les souffrances engendrées au cours de leurs vies et qui n’arrivent pas à sortir d’une masse d’énergies sombres. Elles restent dans des dimensions très proches de la Terre, car elles sont coincées par leurs sentiments humains, bien souvent motivées par la tristesse, la colère, la vengeance, la douleur. Elles portent en elles des énergies sombres qui s’auto-entretiennent. Leur refus de ne pas utiliser les énergies sombres vient surtout du fait qu’elles n’arrivent pas à sortir de leur schéma de souffrance. On pourrait dire qu’elles sont coincées dans leurs peines. 

– Les âmes défuntes inconscientes : Des âmes qui ne savent pas qu’elles sont mortes. Elles continuent leurs vies comme si de rien n’était sans prendre conscience qu’elles ont basculées dans une autre dimension. Cela arrive souvent quand la mort a été inattendue et brutale. L’âme n’a pas eu le temps de réaliser et d’accepter sa mort. Elles portent en elles des énergies de perdition, d’incompréhension et sont souvent inoffensives. Elles peuvent toutefois devenir difficiles à gérer quand la prise de conscience les force à intégrer l’information. Le déni est souvent un échappatoire pour eux, d’autant plus que le monde autour d’eux parait tout à fait normal, selon eux. Il faut donc les aider à réaliser en douceur pour ne pas les pousser dans un schéma de souffrances, ce qui pourrait les basculer dans le tourment. 

– les âmes défuntes perdues : Ce sont celles qui sont mortes, mais qui au lieu de suivre le fil et “remonter”, ont bifurqué et se retrouvent perdues dans des dimensions intermédiaires. Elles savent qu’elles sont mortes, mais ne retrouvent pas leur chemin. Elles appellent à l’aide pourtant, et ne comprennent pas comment elles ont fait pour se paumer. Elles deviennent stressées, voire angoissées, et selon les mondes où elles sont en errance, la peur les accompagne comme elles ne savent pas où elles sont ni pourquoi elles ne trouvent pas la montée. 

– les âmes déportées : Les âmes qui sont attrapées lors de leur remontée, ou leur de retour dans leur dimension d’origine pour faire le bilan de leur expérience sur Terre. Elles sont séquestrées afin de s’en servir comme source nourricière. On peut les voir comme des esclaves qui seront utilisées notamment pour leurs aptitudes magies ou énergies à disposition (selon le type d’énergies et de clans reliés). Cela arrive plutôt en fin de cycle d’incarnation.

– les âmes en éveil : les âmes défuntes ou en attente d’incarnation qui choisissent sciemment d’attendre un certain créneau temporel avant de redescendre, notamment parce qu’elles participent activement à l’évolution des énergies terrestres et ont besoin de certaines conditions requises pour pouvoir exprimer qui elles sont. Elles restent donc proches de la dimension terrestre, afin de suivre les “actualités”, et patientent. Elles ne participent pas, mais sont plutôt observatrices. Elles sont plutôt ancrées dans des dimensions hautes et intermédiaires hautes. Leurs énergies sont donc habituellement agréables. Elles peuvent choisir de se rapprocher d’un individu ou d’un groupe afin de les encourager dans leurs démarches positives pour le monde. 

– les âmes évincées : Les âmes qui se voient éjectées de l’expérimentation terrestre parce qu’elles ne s’accordent plus avec l’objectif de leur clan et la raison initiale pour laquelle l’âme était descendue sur Terre. Elles sont alors rappelées à l’ordre, et si elles refusent de suivre les directives approuvées lors de leurs engagements initiaux, elles sont rappelées chez elles, dans leurs dimensions d’origine. Leur cycle d’incarnation est “cassé” et il est possible d’attendre plusieurs siècles avant de pouvoir revenir et finir ce qu’elles avaient commencé. On peut voir cela comme une punition, une “mise au coin” en quelque sorte. Le rejet peut être émis par leur clan d’origine, ou par les Gardiens de la Terre qui estiment que l’âme va à l’encontre des principes mis en oeuvre pour l’évolution de cette partie du monde. Les demandes de réincarnations peuvent donc être refusées et revues uniquement sous conditions. 
Il convient de rappeler ici que même si la Terre évolue au sein de la Dualité, toutes les énergies ne sont pas accueillies ! Au contraire. La Terre ne peut supporter certaines énergies qu’à une certaine limite. Donc, si l’âme/ l’entité incarnée chamboule le champ terrestre et perturbe l’organisation mise en place, des mesures strictes peuvent être prises. 

– les âmes défuntes-guides : ce sont des âmes défuntes qui choisissent de rester proches de la dimension terrestre pour accompagner ceux qu’ils aiment et ont besoin d’eux. Elles ont transcendées leurs énergies de souffrance liées à leur dernière vie et reviennent auprès de nous avec des énergies plus élevées. Elles sont de bons guides, et leur énergie d’amour sont palpables (justement car ils sont ancrés proches de notre dimension). 


Le regroupement d’âmes dans des dimensions spécifiques

Ensuite, il existe aussi des dimensions-archétypes qui regroupent certaines vagues de défunts et qui les maintiennent rien que par les énergies communes et nourries par les âmes elles-mêmes. Celles que je cite ne sont pas les seules existantes…

– le paradis : représente une dimension lumineuse qui offre un sas de repos, jusqu’à temps que l’âme se rappelle de ses objectifs individuels et de son histoire au sein de l’humanité. Elle retrouve alors sa place auprès de la Création, au sein de son clan, ou de l’incarnation quand elle se sent prête à continuer son chemin d’évolution.

– l’enfer : une dimension sombre chapeautée par un démon, destinée à entretenir les tourments de l’âme humaine. A l’intérieur de cette dimension se trouve une zone neutre dans laquelle les âmes peuvent finir par transcender eux-mêmes la raison de leur présence au sein de ce monde. 

– les archétypes liés à des génocides : on pourrait penser que les responsables des massacres sur Terre sont morts et que cela est fini. Toutefois, dans l’astral, pas vraiment. Les énergies ont atteint une telle puissance que cela a créé des genres d’espaces figés dans le temps. Comme si les responsables ne voulaient pas que cela s’arrête. Voilà aussi pourquoi sur Terre, on a le sentiment que la plaie ne peut guérir, car le préjudice ne s’arrête pas dans l’au-delà. Les énergies à l’origine de ces atrocités ne sont pas transcendées. 
On retrouve ainsi des dimensions entières où sont enfermés des soldats morts au front, des juifs déportés, des minorités encore ségréguées, et tous les autres à travers le monde. 
Les âmes encore en vie qui ont un lien direct avec les victimes ou les coupables peuvent se retrouver dans l’astral au coeur de ce problème, voire même avoir des aperçus de défunts encore pris dans les horribles tourments. Depuis le vivant, cela peut être conscient, ou inconscient. Les lanceurs d’alerte ou ceux qui osent prendre la parole sur le sujet, les gardiens de la mémoire, et tous les autres qui se sentent concernés sont souvent ceux qui en ressentent les flux énergétiques.  


Alors toutes les âmes mortes au cours de ces atrocités ne sont pas enfermées dedans. Un grand nombre d’entre elles ont pu passer dans la lumière. Pour d’autres âmes, le chemin est plus ardu. 


Que se passe-t-il au moment de mourrir ? 
Chaque âme a un fil (certains l’appellent le fil d’argent). C’est un fil qui l’aide à trouver son chemin entre les mondes d’en bas, de la densité matérielle, de notre univers terrestre, et les mondes d’en haut, de la Source, de la Création. 
En somme, c’est un fil qui nous relie à la Création. C’est la métaphore d’énergies modulées qui ont pris la forme d’un fil pour rappeler le lien que nous avons en tant qu’Enfant de l’UN. C’est un lien solide qui ne peut être rompu et qui est destiné à guider l’âme dans les plans divins.
Le problème avec le fil, c’est que parfois, l’âme ne le voit pas pour raison X, ou ne comprend pas/ne se rappelle pas qu’il lui suffit de le suivre. C’est souvent là d’ailleurs que commencent les problèmes.

A la base l’Objectif premier est : “On REMONTE et on FAIT le BILAN” 


Vous croyiez qu’une fois mort, vous alliez être peinard ? Bah non, pas vraiment. Désolée mes petits chats de vous péter un mythe. La mort n’est pas une fin. C’est plutôt comme un étape-hotel au milieu de votre montagne à gravir, et la montagne, ce sont vos objectifs.


Pourquoi faire un bilan obligatoire d’entre-incarnation ?

Evidemment, selon l’affiliation Ombre, lumineuse ou Milieu, la prise en charge varie donc en fonction de l’individu. Toutefois, un bilan est toujours effectué en rapport avec les objectifs réalisés et ceux non-atteints. 
La bible appelle ça le Jugement dernier. En fait, il s’agit tout simplement d’un meeting où l’on fait le point avec ses guides pour résumer l’expérience sur Terre. Qu’est-ce qui n’a pas été, là où on s’est planté, là où on a cartonné, les points d’amélioration, ce qui a été trop pénible, bref, tout est décortiqué afin d’en tirer un apprentissage solide et prévoir la prochaine vie sur Terre. 
Le jugement dernier est donc très loin d’être Dernier, vu qu’à chaque vie sur Terre, le bilan récap est fait. 
Et pour ceux qui refuse de faire le point, il faut savoir qu’ils ne peuvent pas redescendre sur Terre sans l’avoir fait. Pourquoi ? Tout simplement parce que la vie d’après est programmée en fonction de la vie passée et des objectifs présents. 
A noter que le bilan ne peut être fait que lorsque l’âme a retrouvé le chemin vers ses guides. En somme, elle doit accepter d’être morte et de regarder avec lucidité son expérience vécue. 
De plus, il ne faut pas oublier que la Création se nourrit de notre apprentissage sur Terre. Les anges suivent notre évolution, notre Famille d’origine, et les énergies toutes autour de la Terre qui accompagnent l’expérimentation terrestre. 


Qu’est-ce que ça veut dire alors une âme qui remonte, faire transcender une âme, passer une âme ? 
La prise en charge des âmes défuntes 

Les passeurs aident les âmes à trouver le fil, ou se servent de leur propre canal intérieur comme fil conducteur pour l’âme. D’où le fait qu’il existe différents types de passeurs, selon le canal qu’ils utilisent pour faire basculer l’âme dans les dimensions hautes.
Tout comme on peut faire Passeur et/ou Passeur-Guérisseur selon les capacités. NB : Passer une âme ne veut pas dire guérir l’âme. Mais on peut associer les deux processus.

Il y a aussi les entités guides désincarnées qui s’occupent de leur protégé et vont carrément le chercher dans la dimension terrestre en marquant leurs énergies au moment de mourrir. De cette façon, l’âme mourante se sent guidée, accompagnée. Cela peut être par des anges, mais aussi des guides de 1er niveau.

-> si vous ne savez pas comment aider une âme sur le point de mourrir, faites simplement un prière à votre ange gardien et demandez à ce que l’âme soit accompagnée dès sa bascule dans l’au-delà. Ne vous formalisez pas trop. Parlez au feeling. 



Afin de continuer sa voie choisie, l’âme a besoin de retrouver sa structure d’origine avant de descendre sur terre, un peu comme un socle, un pilier sur lequel elle se repose. 
Ce pilier existe pour toutes les âmes incarnées. C’est un peu comme un sas d’accueil qui lui offre une prise en charge au sein de son expérimentation terrestre. Ainsi, le bilan peut être fait, et l’âme peut décider de revenir sur Terre ou de continuer sa route ailleurs. 

L’objectif donc est de permettre aux âmes incarnées maintenant défuntes de retrouver cet accès, ce pilier de guidance qui se situe dans les hauts plans. 

Faire remonter une âme, ou faire passer l’âme, permet à l’âme de ne pas être plombée par les énergies denses qui la maintiennent dans les taux vibratoires bas de la Matière. En transcendant les traumatismes liés à son incarnation, celle-ci se libère de ce qui la retient ancrée sur Terre/ proche de la Terre. 
Comme elle ne porte plus le poids de sa souffrance, elle peut regarder son expérience avec discernement et lucidité, faire le point et prendre des décisions en rapport avec ses objectifs personnels. 

Aider à faire une âme revient à l’aider à transcender ses souffrances. Cela lui permet de pouvoir continuer la route qu’elle aura choisi, en paix avec elle-même, et avec le monde. 

On peut dire que la remontée est en fait l’élévation de la fréquence énergétique qui va naturellement l’amener petit à petit à la guérison par voie de conséquences. 

A noter, faire passer une âme ne veut pas dire qu’elle va oublier ce qu’elle aura vécue. Voyez cela comme un Paris Marseille.
Un passeur sera le Uber qui te prend depuis ton lieu de mort (ou un point de rencontre propre au passeur), le TGV, l’accompagnant dans le TGV, et le Uber d’arrivée à la sortie de la gare qui va te déposer jusqu’à ton guide. Et tous les passeurs ne font pas le même trajet…

L’âme peut toujours faire ses réservations toute seule, mais combien sommes-nous à foirer / annuler ou rater les correspondances, voire même se planter de gare ? 
Vous voyez ? Le passage est un peu pareil. Et selon le vécu, le tempérament de l’âme, ses traumatismes, elle va rester en errance en cours de route. 
Quelque part, en elle, elle saura qu’il faut atteindre Marseille, donc elle ne se sentira jamais vraiment arrivée à destination. Toutefois, l’illusion et l’errance peuvent durer un temps. 


“Alors comment contacter les défunts ?” BIG QUESTION 

Si ce défunt est un proche, je vous conseille d’utiliser un objet à lui. Parce que ne sachant pas où est l’âme, l’objet peut servir de support énergétique dans l’appel. 
Choisissez donc un objet personnel lui ayant appartenu, une bougie blanche, et une topaze bleue si vous avez. Cela aidera à apaiser l’âme.

Allumez votre bougie blanche en appelant votre ange gardien, et en vous demandant la mise en relation avec la personne défunte.
Prenez la pierre bleue dans une main et l’objet dans l’autre. Peu importe laquelle. Fermez les yeux et appelez ensuite la personne. 

Si vous ne ressentez rien, ne forcez pas la mise en relation. 


Si le défunt est une âme tourmentée qui vous ennuie
Choisissez un gros cristal avec lequel vous vous sentez bien, en paix. Il sera votre ancrage à la Terre. 
Ecrivez sur une feuille de papier une demande écrite à votre ange gardien pour qu’il l’aide et encadre votre pratique magique.

Il vous faudra ensuite 3 bougies. Une pour le passé, une pour le présent, et une pour l’avenir. Choisissez 3 couleurs de votre choix. 
Les bougies ne sont pas tant pour vous, mais plus pour elle, pour l’aider à comprendre. 

Tracez un cercle de sel fin autour de vous assise, placez les bougies à l’extérieur du cercle face à vous, le cristal dans le cercle avec vous. 

Allumez la 1ere bougie à gauche, elle représente la souffrance passée de l’âme. 
Dites-lui que vous reconnaissez son vécu. Si elle ne se sent pas comprise, expliquez simplement que vous compatissez avec sa colère/tristesse/peine ressenties.

Allumez la 2ème bougie au centre, elle représente le présent de l’âme. Dites lui qu’elle vous entoure en ce moment, que vous la ressentez et expliquez lui ce qui vous dérange et pourquoi. Expliquez les conséquences de sa présence. 

Allumez ensuite la 3e bougie à droite. Dites-lui ce que vous souhaitez pour elle et comment vous voyez l’avenir. 

Invitez la à continuer sa route grâce au fil que vous tracez pour elle. 

Lisez enfin à voix haute le bout de papier puis brûlez- le avec la bougie de l’avenir. (petit le bout de papier !! ne foutez pas le feu à la barraque !!! placez le dans un fetou en fonte/fer ou support résistant)

Soufflez ensuite sur les bougies en les éteignant une à une, de gauche , au centre puis enfin et en dernier, l’avenir. 

Remerciez vos guides. 

Sachez qu’il est possible qu’elle refuse de “prendre le tremplin” et préfère continuer de grogner…Mais ça… c’est une autre histoire….


4 Comments

  1. Thevenard

    Boujour,

    Je m’appelle Raphaël est j’ai 15 ans est j’ai une question est ce que je peut partager mes aventures aussi parce que j’aime beaucoup ces univers la et ça fais depuis que j’ai 3 ans que je fais des rêves lucide puis là je fais des voyages astraux, je pratique la méditation et je connais beaucoup de choses à propos de la spiritualité, les énergies, de la magie, les chakras et surtout les dimensions qui existe

    Bonne soirée à vous ^^

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Raphaël,

      Bienvenue sur mon site.
      Merci pour votre présentation, cela est plaisant.

      N’hésitez pas à partager en fonction des articles qui vous parlent et résonnent en vous.

      🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 16 =

error: Content is protected !!