Le don de soi

itb0kj-xd8obztbunzxyqo9oanm550x550

Capacité d’user de sa force personnelle pour autrui par Amour.

C’est parce qu’on a la volonté d’agir par Amour que la force et la puissance nécessaire nous parvient.

Nous pensons parfois que nous ne pouvons donner à autrui car nous nous n’avons pas la force nécessaire et qu’ils puiseraient dans nos réserves.

Ce n’est pas parce qu’on fait les choses par amour que l’on doive se sacrifier. Il ne s’agit pas d’être rongé jusqu’à la moelle d’un os.

Le don de soi peut être maitrisée. On peut choisir de vouloir donner de sa personne, mais dans un cadre précis, ce qui permet de canaliser les énergies en évitant es aléas égotiques que l’on pourrait rencontrer ou faire naitre.   Ce qui compte n’est pas forcément de donner beaucoup, ni souvent, mais sincèrement.

Nous offrons parce ceci ou cela, parce que c’est la fameuse date qu’il ne faut surtout pas oublier, ou au contraire, parce que tout le monde le fait, ou que c’est la société qui le dicte. On aide pour être un bon voisin, un bon citoyen, une « bonne personne ». Mais agissons nous simplement avec le coeur ? Parce que nous sommes content de le faire ?

Nous agissons souvent par devoir, par convention, par obligation aussi.

Le don de soi est avant tout une ouverture du coeur. Comme on dit, « on peut donner peu, mais bien. »

Ceux qui donnent se rendent compte alors qu’un autre réservoir arrive souvent comme par magie. Alors qu’ils auraient pu se sentir épuisé ou fatigué, la vie, telle un écho offre aussi à son tour. Aussi, ceux qui mettent le coeur à l’ouvrage finissent toujours par avoir un quelconque retour.   Je ne parle pas ici de passion ou de « too much », mais juste, avec le coeur, parce que cela nous fait sincèrement plaisir.

Comme j’ai dit à mon frère maintes fois, « ne te force pas si tu ne veux pas, parce que moi, te voir râler en le faisant quand même, ca me soule, et puis après, tu le diras plus tard que c’était un effort et que tu n’avais pas réellement envie, que tu t’es senti obligé. Si tu veux le faire pour moi, fais le avec le coeur et sois content de le faire. Sinon, tu penseras me rendre service, mais je ne serai pas heureuse de t’avoir été une charge ennuyeuse et lourde à tes yeux. Parce que c’est ainsi que tu me verras. »

Aussi, comprenez que le don de soi ne doit pas être cet effort et l’autre ce poids.  C’est une optique d’échange sincère. Aujourd’hui on donne juste parce qu’on a envie de donner, sans arrière pensées.

Un vrai don de soi et l’autre ne ressentira aucune attente, aucun retour, aucun jugement, car c’est une satisfaction, une intention et un choix personnel.

Ce qui est intéressant dans le don de soi et de regarder s’il s’agit d’un don de soi sincère, ou si vous êtes dans l’attente de quelque chose comme une reconnaissance (bien souvent), de l’affection, de l’attention, ou tous ces autres petits manques que souhaiterait l’égo se voir combler en utilisant la technique du « donnant-donnant ».

Le coeur sait qu’il n’y a pas besoin d’attendre de la vie en soi car c’est un miroir. Un don de soi sincère est un échange entre soi, la vie et l’amour. C’est offrir de sa personne envers la Vie en étant en paix avec soi et elle.

L’égo lui, c’est différent. Il agit dans le but d’obtenir, d’assouvir ses besoins, ses manques.

Sur un plan plus spirituel, c’est la manifestation du pouvoir créateur de notre Maitre intérieur. Capacité de notre foi divine à œuvrer envers la Vie.