Percevoir la Beauté

La Beauté nait de l’émerveillement

cosmic-eye-divine-awakening3

La Beauté est la reconnaissance de la quintessence existant dans chaque Création de la Vie.

La Vie, la Matière, tout porte cette Essence si particulière.

Dans l’absolu, tout est Beau, tout est sujet à l’émerveillement en contemplant les créations de ce monde. Or, notre égo et notre mental fait que nous ne reconnaissons pas cette Essence dans toute création et tout individu, parce que nous jugeons. Nous prenons comme base de valeurs, les valeurs de notre personnalité. Ce n’est pas un mal. C’est juste que cela nous rend parfois la tâche compliquée pour reconnaitre la Beauté d’une chose ou d’une personne.

Est-elle esthétique ou non ? Utile ou non ? Pratique ou non ? Qu’elle est sa raison de son existence ?  Voyez comme tout est matière à la juger et la cataloguer. Cela dit, n’existe-t-elle au même titre qu’une chose ? Elle est créée pourtant, elle existe.

Doit-on juger la raison d’être d’une chose, d’une personne ?

Il nous est parfois difficile que d’accepter que ce que nous percevons comme raison d’exister pour nous, n’est pas celle des autres. Nous n’arrivons pas à concevoir l’existence même de toute chose tellement que cela nous dépasse.

La Beauté, c’est un émerveillement de nos consciences face à un état d’existence de la Vie dans toute sa splendeur et sa raison d’être.

Ne dit-on pas « Tu es beau telle que tu es »  ?

La Beauté est le reflet de la perfection de la Création. Toute création n’est-elle pas parfaite comme elle est ?

Bien sûr, on peut rendre les choses encore plus belles, ou moins moches parfois ! Non ? Vous ne pensez pas ça ? Moi, si, ca m’arrive très souvent. Mais voilà, la Beauté est au-delà du jugement. La Beauté est l’émerveillement face à la perfection d’une existence.

Il m’arrive de trouver des énergies sombres belles, divinement belles. Pourquoi ? Parce que lorsque je les vois se former, elles sont si parfaites dans la manière dont elles prennent vie. Et pourtant, ce qui s’en dégagent est sombre et noir et dense. Et pourtant…. la Beauté est partout, mais la voit-on ?

Parce que nous ne reconnaissons pas notre propre Beauté, nous nous trouvons imparfait. Et mes cuisses ceci, et mes poils cela, et mes boutons par ci, et mon gros bidon par là… Et encore, je ne vous sors pas toute la panoplie… Homme, Femme, enfant, personne n’est épargné. Parce que nous nous comparons sans cesse. Nous n’arrivons pas à comprendre que la Création est une reconnaissance individuelle et unique. Nous sommes tous unique. Mais comme nous vivons avec cet égo, nous nous cachons derrière nos masques.

La Vibration de la Beauté lorsqu’on y est sensible, émane quelque chose de vibratoirement haut. Sans trop savoir pourquoi, lorsque la Beauté émane avec puissance, on s’émerveille.  On contemple.

Ne contemplons-nous pas des paysages, des lieux particuliers ? Plus les créations sont épurées, et plus nous arrivons à ressentir facilement ce Beau. Mais lorsque les voiles sont épais, nous ne voyons plus la Beauté, nous voyons les voiles,les masques, et toutes les énergies qui peuvent se caler entre vous.

Plus l’on s’ouvre à la Beauté et plus on apprendre à regarder non plus les voiles, mais ce qui a toujours été là. C’est un peu comme un meuble plein de poussière. Les meubles sans poussières ou sans draps dessus sont plus appréciés à leur juste valeur, pour ce qu’elles sont.

La Beauté est telle une émanation de pureté que l’on ressent.

La Beauté, c’est reconnaitre et aimer au-delà des voiles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 2 =