Se centrer

Se retrouver au coeur de soi

zzzzzz80

 

Se centrer, comme son nom l’indique, signifie prendre conscience de son centre.

Alors vous pourrez me demandez :”Mais où est le centre ?”

Se centrer revient à se choisir soi comme un centre à part entière. Et plus vous êtes capable de regarder dans vos profondeurs et plus vous vous centrez.

Se centrer revient à jouer au “pointeur de cible”. Vous vous focalisez sur votre personne et laissez couler le superficiel. Vous lâchez prise sur les premières couches qui viennent à vous. Au bout d’un moment, vous verrez que vous allez venir vous poser en vous avec cette sensation d’être plus profond en vous.

Se centrer, c’est garder le focus sur les choses au plus profond de soi, les parts de nous immuables que rien ni personne ne peut altérer.

Lorsque l’on est désorienté ou que l’on vit une situation difficile, nous perdons de vue notre essentiel car nous sommes pris dans nos états-d’âmes. Lorsque nous prenons le temps de nous centrer par rapport à notre coeur, cela revient à lâcher prise sur ces choses qui nous pèsent et que nous ne savons pas gérer car elles sont trop perturbantes pour le mental. Cela va nous permettre de retrouver notre séreinité car nous revenons au plus près de ce que notre être considère comme essentiel, comme primordiale.

Bien souvent, nous nous laissons malmener par nos émotions et notre égo, alors nous perdons de vue ce qui compte réellement au plus profond de nous.

Se centrer n’a rien à voir avec la volonté égotique. Cela permet simplement de nous prendre en considération, de nous reconnaitre et de voir et accepter ce qui compte pour soi.

***

Se centrer en méditant :

Fermez les yeux et imaginez-vous sur une plume qui se laisse descendre en vous. A un moment donné, lorsque vous aurez dépassé vos aléas intérieurs, la plume viendra se poser quelque part en vous. Si vous ne parvenez pas à vous poser, recommencez cet exercice plus tard. Sinon,  regardez où vous êtes et prenez le temps de respirer. C’est à cet endroit que votre être choisi de vous centrer pour vous focaliser sur un univers particulier qui vous appartient.

Sachez que vous pouvez refaire ce petit jeu à n’importe quel moment lorsque vous en ressentirez le besoin.

***

Se centrer en dessinant :

Choisissez un support (une feuille de dessin, un papier quelconque, peu importe) puis choisissez une base géométrique fermée. Il est important que la forme soit fermée et non ouverte. Elle va vous permettre de vous sceller le centrage sans vous éparpillez. Cela peut être un rond, un carré, un rectangle, un triangle, et toutes les autres qui existent. Peu importe vraiment. Vous choisirez comme cela vous correspondra à l’instant dans votre univers intérieur.

Dessinez ensuite ce que vous ressentez, comme ça vous vient. Peu importe si vous gribouillez ou si vous exprimez votre créativité avec grande ferveur.

Prenez le temps d’observer votre dessin quelques jours et observez comment vous vous sentez à la vue de votre dessin.

Dessiner permet de se centrer lorsque le mental peut mettre des barrières en refusant de se calmer intérieurement. Le dessin est une manière de lâcher prise tout en s’autorisant à exprimer une part de soi.

Refaites l’activité à souhait, lorsque vous en ressentirez le besoin.

***

 

2 Comments

  1. Cel
    Salut Camille !

    Que de changements par ici, bon courage pour la reconstruction ! Ça me permet de redécouvrir un contenu que je n’avais pas forcément explorer en profondeur avant !

    Juste une petite précision : pour le centrage par le dessin, je ne comprends pas trop l’histoire de la base géométrique fermée.

    Est ce que c’est que tu dessines à dans ce motif (comme un cadre ?) que tu utilises le motif un peu partout sur ta feuille, ou biens disons que cela sera la forme centrale de départ si tu fais un mandala ?

    Bise,

    Cel

  2. facebook-profile-picture Spiritual Flower

    Coucou Cel

    Pour la forme, il s’agit de prendre une forme géométrique mais fermée, un carré, un triangle, un rond, n’importe quoi que tu ressens à l’instant.

    Après, dessine comme ça te chante. Ne te force pas dans un sens ou dans l’autre.

    Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + dix-sept =