La visualisation

Penser, c’est créer

 ♦

La visualisation fait appel au mental, alors que la clairvoyance fait appel au cœur. C’est une différence fondamentale.

Cela dit, la visualisation est un bon entraînement pour laisser place petit à petit au lâcher prise et ainsi accéder à la vision du Coeur.

La visualisation consiste, comme son nom l’indique, à visualiser un objet sous différents angles, ce qui entraîne l’esprit à créer un espace dimensionnel dans lequel il peut bouger librement.

Si aujourd’hui je suis si libre dans la clairvoyance, sachez que cela n’a pas toujours été le cas.

Au début, je ne voyais rien, absolument rien. J’ai dû commencer par les bases qu’à l’époque, je n’arrivais même pas à faire. Tous disait de lâcher prise et de laisser venir, mais j’avais beau essayer, rien n’y faisait, je ne voyais rien.

Certains disaient de voir une sphère doré ou de l’imaginer, mais moi je n’y arrivais pas, voir les racines d’un arbre encore moins, alors je ne vous parle même pas des couleurs… Les méditations guidées en groupe étaient un calvaire pour moi.

Ma première erreur a été de me focaliser dessus pendant des mois et des mois, à vouloir m’obstiner à voir. Nous n’avons pas tous les mêmes ouvertures. Peut être certains ne peuvent pas voir, mais ressentent beaucoup plus à travers leurs corps.

Cela dit, moi je ne ressentais rien, et je ne voyais rien, en faite, je ne savais strictement rien faire à part poser 10 000 questions pourquoi. La chose qui par contre m’a encouragé étaient les nombreuses visions que j’avais en rêve.

Mais revenons au sujet. Travailler la visualisation c’est bien et cela peut être utile, mais ce n’est pas une nécessité dans la méditation. Ça, c’est le premier point sur lequel j’insiste.

Le deuxième, c’est que pour commencer la visualisation, il faut choisir quelque chose qui parle à la personne et pas quelque chose de trop abstrait qu’il n’arriverait pas à concevoir.

Pour moi, mon premier objet d’étude a été : la fraise. Et si ! Alors, forcément, j’aime les fraises, même je suis dingue gaga de fraises. Et c’est une personne que j’ai rencontré dans un magasin ésotérisme qui m’a dit un jour :

– « Pour apprendre à visualiser, il faut prendre un objet que tu aimes, tiens les fraises par exemple, tu aimes les fraises ? »

– Oh oui ! J’adore ca !

– « Alors tu te souviens de leur couleur, de leur texture, de leur goût ? »

– Bien sûr ! Par cœur ! Comment pourrais-je oublier !

– « Alors tu fermes les yeux, et tu recrées une fraise dans ta tête. Comme tu l’aimes, avec sa peau, sa couleur, son parfum, tout. Et puis tu la regardes sous tous les angles, de dessus, dessous, de l’intérieur, rappelles toi l’effet que la fraise a quand tu croques dedans. Tu connais la texture de la fraise. Alors tu peux tout recréer. Et quand tu as fini de jouer avec la fraise, tu changes d’objet. »

Cela a été ma plus belle leçon « Visualisation pour les Nuls » que je n’ai jamais reçu. Ces mots valaient pour moi toutes les plus grandes théories. Voilà enfin quelque chose que j’arrivais à comprendre, avec des mots simples et une méthode simple, à ma portée.

Je me suis entrainée une ou deux fois, et puis je me suis rendue compte que lors de cet exercice, on fait appel à tous nos sens, le goût, la vue, l’odorat, le toucher et l’ouïe (selon l’objet étudié).

C’est un exercice qui permet d’apprendre à solliciter tous les sens les yeux fermés dans un espace vierge de tout.

Il faut toujours commencer par quelque chose qui vous parle, que vous aimez, l’approche en sera simplifiée et plus fluide à tous les niveaux car votre mémoire sera sollicitée avec un très vif enthousiasme.

Voilà ce qu’on appelle la visualisation : c’est la capacité de notre esprit à recréer consciemment une dimension en faisant appel à nos sens. C’est une magie mentale qui permet de matérialiser les pensées et en leur offrant en même temps un champs d’action. Car en prenant vie, celles-ci vivent de la pureté de l’intention émise. D’où le fait que l’on parle de pensées créatrices.

Si nous prenons l’exemple de manifester de la haine contre quelqu’un. Les pensées étant créées dans une dimension particulière puis avec une volonté particulières jusqu’à parfois la visualisation parfaite de celles-ci, elles prennent vie et deviennent des attaques énergétiques.

La visualisation donne lieu à des manifestations car la pensée est créatrice.

Enregistrer

15 Comments

  1. Spiritual Flower

    Coucou Lara,

    Bon retour sur les ondes !

    Ne te mets pas la pression, heureusement que ces périodes existent, elles sont là pour nous permettre de souffler et de se libérer un peu de l’oppression du mental et de l’égo ! Mon dieu, mais accueille-là au lieu de la maudire ! L’esprit canapé, bonbon et flém, n’existe pas pour rien… Rahlala… Lara, lara, tu es bien trop dur et exigente avec toi-même.

    Sinon, contente de savoir que l’exercice du pont te parle ! Au plaisir de lire tes expériences dessus 🙂

    Bises

  2. Camélia

    Bonjour bonjour !
    J’ai atterri sur votre site un peu par hasard hier en cherchant une explication à un rêve perturbant (en fait je pense même pas que ce rêve ait vraiment une explication mais bon là n’est pas le sujet) et puis j’ai fait le tour de quelques articles. Tout ce que j’ai lu était très intéressant, même si je n’ai pas bien tout compris.

    J’ai atterri sur cet article sur la visualisation en me disant “oh bah tiens t’es justement nulle en visualisation, il y a peut-être des bons conseils !”. Donc je suis plutôt contente d’y avoir effectivement trouver des conseils ! Je testerai ça ce soir/cette nuit. Par contre, une phrase m’a fait tiquer : ” la visualisation : c’est la capacité de notre esprit à recréer consciemment une dimension en faisant appel à nos sens”. Vous parlez bien de “consciemment”, mais est-ce qu’il existe un mécanisme similaire que l’on active inconsciemment (par exemple, quand on est bien réveillé mais qu’on a absolument pas l’intention de visualiser quelque chose) ? La question peut sembler bizarre, mais j’ai remarqué un peu à mes dépends que lorsque quelqu’un parlait d’une opération chirurgicale (désolée c’est un peu glauque), qu’il avait ou non lui-même vécue, et que j’étais à proximité, je sais pas pourquoi, mais dans ma tête je me retrouve systématiquement dans une sorte d’endroit étrange où cette opération se passe devant mes yeux, quand elle ne se passe pas sur moi directement (et ça inclue le bruit, parfois l’odeur mais surtout le plus horrible, le touché), sans avoir rien demandé (et ce qui est un peu étrange aussi c’est que je suis ET en train de vivre ça dans ma tête, mais que je reste présente à l’endroit où je suis réellement, même si les sensations ont tendance à s’atténuer à cet endroit bien réel). Bon généralement je me sens pas très bien quand ça arrive et je suis même déjà tombée dans les pommes (pratique lol). Je pensais juste que j’avais une imagination un poil trop débordante, mais sous certains aspects j’ai l’impression que ça ressemble un peu à de la visualisation, d’où ma question. Mais ça serait bizarre que ça en soit d’un autre côté, parce que j’ai jamais voulu “vivre” ces scènes, que ça s’est fait un peu tout seul dans mon cerveau sans que je demande rien, et que ça se passe uniquement (enfin je crois) avec des éléments pas franchement agréables. Le plus étrange c’est que lorsque ça arrive, je ne fais absolument aucun effort, au contraire, je dois plutôt en faire si je veux essayer de stopper ça.

    Donc voilà,
    Excusez-moi de vous avoir dérangée avec ma question pas forcément très intéressante voire même absurde.
    Je vous souhaite une bonne journée et pour ma part je vais continuer d’explorer votre site

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Camélia,

      Bienvenue sur mon site.
      Il s’agit simplement de votre aptitude à vous projeter votre esprit.
      Disons que votre esprit le fait avec aisance alors c’est presque un automatisme.
      Cela va de paire avec votre empathie. Vous vous mettez à la place de l’autre, en plus d’utiliser la projection pour recréer l’espace qui correspond à ce que vous percevez.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =