Être maître de soi

Je ne suis pas un mouton ! Je suis Moi !

1472861988

 Ah ? ! J’en déçois certains ?!

Désolée ! Mais si si … vraiment, l’ère des gourous ne cesse de prendre du terrain parce que les gens se déresponsabilisent.

Vous vous sentez obligé de suivre sans arrêt l’avis de votre conjoint, de votre patron et de vos parents et surtout, vous vous voyez dire Amen à tout et même lorsque vous sentez un profond mal-être ?

Il existe différents types de gourous. Certains passent pas la soumission et le chantage affectif, et d’autres par l’adulation, et croyez-moi, il y a en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs !

Par manque d’amour, par manque de reconnaissance, par non-acceptation de l’évolution et par peur du changement, par peur de désamour ou d’abandon, de solitude, les raisons sont tout aussi variées que multiples.

Ils vont alors chercher à ce que vous pensiez pareil, à ce que vous croyiez en eux, car c’est là d’où ils puisent leurs croyances, en se sentant accompagné et respecté dans leur voie, reconnu, surtout. Ils se sentent briller par la force des autres.
D’autres aussi, cherchent à ce que le monde soit figé comme eux, en leur ressemblant, en faisant pareil, en se pliant à leurs exigences.

Ne stigmatisons pas les gourous, en réalité, ce sont des êtres qui souffrent beaucoup et qui ressentent le besoin d’avoir l’appui et la force des autres pour se conformer dans leur monde, ce qui va les rassurer dans les choses qu’ils ont appris de la vie. Ils finiront par retrouver l’équilibre et la paix que difficilement, souvent après des grosses déceptions, lorsqu’ils accepteront de se libérer de leurs souffrances en acceptant de changer si, ils acceptent de vivre mieux dans leurs peaux.

Mais et vous alors ?!  Pensez donc par vous-même ! Si si ! Vous pouvez le faire ! C’est facile !  Ça commence par un “Moi, je crois que ….”, “Moi, je ressens que….”, “Moi, je vis pas tout à fait la même chose…” 

Offrez-vous cet espace pour exprimer vos pensées. Pourquoi les autres prendraient plus de place que vous dans un espace commun ? Peut être aussi parce que vous leur laissez cet espace.

Certes, cela ne veuille pas dire qu’il faille prendre les armes et partir  au quart de tours la fleur au fusil en hurlant “MOI, je” Comme si vous relâchiez un fauve dans la savane en sautant sur toutes les biches autour, les pauvres, elles risquent d’être plus choquées et terrorisées qu’autre chose !

Mais il est bon de savoir que l’on peut exprimer son choix, son opinion sur les choses. On peut exprimer son ressentit même si l’autre est en désaccord. Après, trouver un terrain d’ententes cordiales, courtois et conviviales, cela peut devenir un tout autre défi pas forcément évident vu les tempéraments égotiques très affirmés auxquels nous avons à faire face (et là je pense surtout aux parents et-ou au patron) …

Cela dit, ce n’est pas parce que vous n’avez pas les mêmes expériences qu’elles n’ont pas de valeurs, enfin voyons ! Ne vous rabaissez pas ! La question de l’âge, du CV ou des diplômes ne dictent pas la richesse du vécu. 

On est tout différent, il n’y a donc pas de raisons à ce que vous soyez en tout point similaire à d’autres, même si certes, on peut se retrouver dans l’autre sous certains aspects.

Il ne sert à rien de vouloir suivre les traces d’un autre, chacun a son lot d’expériences. Ce qui compte c’est votre vie, et ce que la vie vous fait découvrir. Cela vous est propre, c’est personnel, c’est votre unique façon de percevoir le monde.

Il n’y a pas de tort ou de raisons, il y a des manières de faire qui certes, peuvent  paraitre plus accessible pour certains que pour d’autres, mais tous avons à s’apporter les uns aux autres. Tous, avons aussi une manière de faire qui pourrait , pourquoi pas, convenir à d’autres. Après tout, nous nous retrouvons bien chez l’autre dans certains aspects, alors pourquoi pas les autres chez nous ?

Même si vous adulez les capacités d’un tiers et que vous travaillez dur pour pouvoir le ressembler, vous vous voilez la face.

Ce qui compte dans la vie, c’est de suivre vos propres désirs, vos envies, votre “individualisme”.

Cela ne veut pas dire qu’il faut être égoïste ! Mais cela revient à se dire “Je suis libre penseur. Tu es libre penseur. Je peux affirmer mes différences et me sentir être toujours ton égal. Je suis Moi et tu es Toi. ” 

Car en réalité, il n’y a pas d’êtres supérieurs à d’autres. Tout cela ne sont que les aléas purement égotiques.

Reprenez-vous en main !! Allez !! Un peu de courage ! Vous finirez par en tirer des bénéfices même si au premier abord, cela risque de faire capoter tous vos schémas illusoires.

Les maîtres penseurs sont des gens que l’on va écouter parce qu’on se dit qu’ils détiennent la Vérité. Mais comprenez bien qu’il n’existe de vérité que celle que l’on croit. On créé sa Vérité. On est tous des maîtres de soi, des maîtres de sa vie.

Il existe donc autant de Vérités de qu’individu car chacun interprète la vie et les évènements de manière subjective. Tout n’est qu’interprétations.

Aussi, ce site n’a pas vocation de vous mâcher le travail, mais au contraire, de vous montrer certains aspects sur lesquels absolument tout le monde peut s’interroger dessus. Mais c’est vous qui réfléchissez, c’est vous qui vous interrogez.

Ce travail là est très important parce que vous reprenez petit à petit confiance en votre capacité de maitrise de votre vie.

Nous avons des milliards de pensées à la journée, alors focalisons-les pour nous-même et vous verrez, un chemin se crée de soi à soi.

Bon courage et surtout bonnes découvertes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 10 =